L’abbaye « d’en bas » en 1660
La démolition de l’abbaye (Louis Gabriel Moreau dit l’Aîné)
RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
MONTMARTRE Abbaye de (4)  
                                          Eglise Saint-Pierre de Montmartre
Le 15 août 1534, Ignace de Loyola et ses six compagnons choisirent cette chapelle pour consacrer la Compagnie de Jésus par un vœu solennel.
Comme déjà expliqué ci-dessus, en 1611, Marie de Beauvilliers décida de restaurer cette chapelle du Sanctum Martyrium et fit construire autour de celle-ci une nouvelle abbaye retenue sous le nom de l’abbaye « d’en bas » pour la distinguer de l’ancienne abbaye dite « d’en haut » avec laquelle elle resta néanmoins reliée par une galerie longue et voûtée.
A partir de 1686, le Sanctum Martyrium devint la véritable chapelle de l’abbaye des Dames de Montmartre. La communauté bénédictine s’y étant installée définitivement, l’abbaye devint un foyer de vie religieuse intense.
Au cours des travaux, le 11 juillet 1611, on mit à jour un escalier conduisant à l'ancienne crypte, sanctifiée, disait-on par saint Denis. Cette découverte fit grand bruit. Marie de Médicis et plus de soixante mille personnes se rendirent sur les lieux, créant un nouveau courant de dévotion.
Réalisé en 1790, ce plan montre bien l’emplacement des deux abbayes et la galerie qui les reliait. Quatre plus tard, tout avait disparu.
<-4-5
<-4-5
(*) commentaire(s)
En 1792, la Révolution dispersa les Bénédictines. Sa dernière abbesse, Marie-Louise de Montmorency-Laval, monta sur l'échafaud le 24 juillet 1794.
 
Vendue comme bien national, elle fut cédée à un plâtrier qui fit disparaître la chapelle du Sanctum Martyrium et sa crypte. En 1794, l’abbaye était détruite sans qu’en soit conservée la moindre trace.
Traditionnellement, les nonces apostoliques vinrent s’y recueillir. Des plaques de cuivre retracent tous ces événements et pèlerinages.
A gauche: plaque des nonces
A droite: plaque des pélerins
Photos: http://www.paris.catholique.fr/
 
En 1840, l’abbé Le Rebours, curé de la Madeleine et le jésuite Tournesac, s’aidant de plans anciens, retrouvèrent l’emplacement de la crypte et en firent l’oratoire actuel. La chapelle actuelle, (rue Le Tac dans le 18ème arrondissement de Paris) date des années 1880.
Depuis 1972, la crypte est devenue propriété de la Ville de Paris qui en a confié la gestion à l’Association des Amis du Martyrium.
 
De très nombreux pèlerins sont venus prier dans cet oratoire: Bernard de Clervaux, Thomas Becket, Pierre le Vénérable, Christine de Suède, Jeanne d’Arc, François de Sales, Vincent de Paul, etc. et la plupart des rois de France.
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.