RETOUR ETATS-UNIS
1-2
1-2
(*) commentaire(s)
Tombe de La-Zi-Yah qui combattit
avec Geronimo. Photo Neal Ulevich
GERONIMO (2)
Photo Find a Grave
Toutefois, comme le précise le président des Apaches de Fort Sill, d’une part, il n’existe aucune tradition apache, peuple nomade, voulant qu’un Apache soit inhumé sur son lieu de naissance (là où fut enterré son cordon ombilical)  et, d’autre part,  ce procès met mal à l’aise la tribu qui préférerait qu’on ne touchât pas à des restes humains Indiens.
Enfin, selon un ancien président de la tribu, les restes de Geronimo auraient déjà été transférés il y a une vingtaine d’années…
 
Bien des contradictions puisqu'aujourd'hui encore son arrière-arrière petit-fils, Arlyn Geronimo, se bat pour faire respecter une tradition soi-disant inexistante et confirme que les restes de son ancêtre n'ont pas bougé.
 
Le cimetière apache de la Réserve de Fort Sill abrite aussi les sépultures de membres de la tribu de Geronimo qui moururent durant l’exil qui suivit la reddition de leur chef en 1886.
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.