RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
1-2-3->
Depuis 1975, l’église accueille les moines et les moniales de la "Fraternité monastique de Jérusalem". Ces moines sont de véritables
« Moines au cœur de la ville » ; ils travaillent à mi-temps et le reste du temps est consacré à l’oraison et au chant polyphonique du répertoire de l’église d’Orient.
Photo MCP
SAINT-GERVAIS-SAINT-PROTAIS Eglise et cimetière (2)
L’édification des deux étages supérieurs du clocher en 1657 mirent fin aux travaux.
Cette façade créa l’émerveillement général et Voltaire, qui habita en face, écrivit plus tard que « c’est un chef-d’œuvre auquel il ne manque qu’une place pour contenir ses admirateurs ».
 
Saint-Gervais-Saint-Protais échappa aux transformations que les 17ème et 18ème siècles firent subir à la majorité des églises gothiques, mais non aux mutilations de la Révolution qui firent disparaitre de nombreuses œuvres d’art. En 1796,  elle fut le temple de la Jeunesse des théophilanthropes. En 1802, elle devint seconde succursale de Notre-Dame.
Elle fut restaurée par Baltard de 1827 à 1844 puis de 1863 à 1869 et la façade sud fut dégagée en 1957.  
Bien que bâtie en pleine époque Renaissance, elle fut édifiée selon le goût de l’époque précédente : en gothique flamboyant. Martin Chambiges puis son fils Pierre furent chargés de sa construction. La lenteur des travaux, due entre autres à des problèmes de financement, fait que l’lorsqu’on arriva à la façade, celle-ci fut construite dans le goût du moment, alors d’inspiration latine. C’est ce qui explique le contraste entre le corps de l’église et sa façade. La première pierre de cette dernière fut posée le 24 juillet 1616 par Louis XIII. Les architectes en furent Salomon de Brosse et surtout Clément Métezeau.
Photo MCP
1-2-3->
(*) commentaire(s)
Photo MCP
Photo MCP
Photo MCP
Dans le coin droit, médaillon, par Pajou de 1782, de Mlle Gabrielle Le Subtil de Boisemont, dame de Valerne, héritière de cette chapelle et qui y fut inhumée le 10 novembre 1779. A côté est encadrée la note authentique de son convoi.
Une chapelle primitive, qui était extérieure, fut incorporée à la chapelle Saint-Laurent lors de sa création. En face, monument commémoratif de Charles Bordes (1863-1909), fondateur des chanteurs de Saint-Gervais.
Le devant de l’autel à droite, servait probablement de tympan à une porte de l’église précédente. C’est un bas-relief du 13ème siècle représentant la mort de la Vierge
Chapelle Saint-Laurent
Les chapelles du bas-côté gauche
Photo MCP
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.