RETOUR  SECONDE GUERRE MONDIALE
"Si Jean Moulin a été l'organisateur de la Résistance, Pierre Brossolette a été le philosophe du gaullisme."
 
L'un des esprits les plus brillants de sa génération, normalien, agrégé d'histoire, Brossolette, issu d'une lignée républicaine, était Journaliste au sein de plusieurs journaux. Socialiste, européen avant la lettre, partisan déterminé de la réconciliation avec l'Allemagne, conscient très tôt de l'imposture stalinienne, il comprit que la montée en puissance d'Adolf Hitler changeait la donne.
BROSSOLETTE Pierre (1903 – 22 mars 1944)
Columbarium  du Cimetière du Père-Lachaise, puis le Panthéon (Paris)
Après s'être conduit vaillamment pendant la bataille de France, et rendant responsable la IIIème République de la débâcle, il fut de ce petit nombre qui, avant la fin de l'année 1940, se décida à rejoindre la Résistance. Membre du réseau du Musée de l'homme, il échappa de peu à son démantèlement. Participe à la formation des groupes de résistance Libération-Nord et Organisation civile et militaire dans la zone occupée, il devint chef de la section presse et propagande de la Confrérie Notre-Dame sous le nom de code Pedro.
Rejoignant Charles de Gaulle à Londres (1942), il travailla plus spécifiquement pour le BCRA (services de renseignement), au sein duquel son intelligence le désigna pour des missions très délicates.
Avec André Dewavrin (alias le colonel Passy) et Forest Yeo-Thomas (alias "Shelley"), Brossolette, devenu Brumaire", parvint à unifier l'ensemble des mouvements de résistance de la Zone Occupée.
 
Ayant des vues différentes de Jean Moulin quant à la conduite des opérations de résistance et au régime politique futur de la France, les deux hommes se heurtèrent souvent. En fait, ils se détestaient. Sans doute Brossolette ne se distinguait-il pas non plus par un caractère facile. Intransigeant et cassant, il n'hésitait pas à bousculer le général de Gaulle sur sa façon de traiter les problèmes et les hommes.
Mais ces divergences n’entamaient en rien la résolution commune et sans faille de ces hommes à poursuivre le combat contre l'envahisseur.
 
Après l'arrestation de Moulin, Brossolette tenta vainement de le remplacer. Non seulement la majorité des cadres de la clandestinité s'y opposaient, mais de Gaulle, qui n'a pas songé un instant à nommer quelqu'un lui ayant désobéi, dut le convoquer à Londres parce qu'il continuait à défier ses instructions.
 
Activement recherché, Brossolette avait échappé plusieurs fois à la Gestapo. Le 3 février 1944, alors qu’il tentait de rejoindre l’Angleterre par la mer, son esquif fit naufrage. Echoué avec plusieurs hommes, recueilli par la résistance locale, il fut arrêté lors d’un barrage de routine à Audierne.
Transféré au quartier général de la Gestapo 84 avenue Foch à Paris, il fut identifié le 19 mars sans qu’on sache de quelle fuite ou imprudence il fut victime.
 
Torturé, le 22 mars, il opta pour le suicide.  Pendant la pause-déjeuner de son gardien, menotté dans le dos, il se serait levé de sa chaise, aurait ouvert la fenêtre de la chambre de bonne au 4ème étage dans laquelle il était enfermé,  et s’écrasa  devant l’immeuble. Gravement blessé, il succomba  à ses blessures à l'hôpital de la Salpêtrière, sans avoir parlé.
© MCP
© MCP
2 juin 2013
Sources principales : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/05/31/a-deux-grands-hommes-la-patrie-reconnaissante_3421366_3232.html
(*) commentaire(s)
84, avenue Foch. Google Earth
Crématisé au cimetière du Père-Lachaise, ses cendres reposent au columbarium soit dans la case
n° 3920, soit dans la n° 3913, toutes deux portant l'inscription "inconnu".
 
Brossolette au Panthéon ?
 
Au lendemain de la Libération, il était sans doute l'un des grands résistants les plus connus des Français. Mais le transfert au Panthéon des cendres de Jean Moulin modifia fatalement cette place dans la mémoire nationale. Dans le même temps, l'histoire des années noires  progressa beaucoup. Après les versions légendaires répandues dans l'immédiat après-guerre, la trace de Brossolette s'estompa et le sens de son action se trouva altéré.
Récemment, des personnalités de divers horizons se sont émues de cette situation. Regroupées au sein d’un comité, elles souhaitent que les cendres de Pierre Brossolette reçoivent à leur tour l’hommage que mérite, selon elles, cette grande figure de la France combattante.
 
En 2013, le 70ème anniversaire du Centre National de la Résistance serait l'opportunité  pour lui offrir une nouvelle tombe au Panthéon où il est déjà honoré.
Néanmoins, de nombreuses voix s'élèvent contre cette idée qu'elles considèrent comme un affront à la mémoire de Jean Moulin et qu'il serait indécent d'imposer à ces deux hommes une cohabitation post mortem.
Soixande dix ans plus tard, la lecture de l'histoire de cette période reste donc toujours aussi sensible...Affaire à suivre.
 
Février 2014
Décision a été prise du transfert de ses cendres au Panthéon en 2015.
Au regard de l'incertitude de la case où elles reposent, va-t-on transférer les contenus des n° 3920 et  
n° 3913, si toutefois les deux cases sont occupées.
 
27 mai 2015
Transfert des cendres au Panthéon.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 16 septembre 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.