RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
Une pierre gravée de l’époque et scellée dans le mur gauche rappelle cet évènement : « Bonnes gens, plaise vous scavoir que cette présente église de messeigneurs saint Gervais et saint Protais fut dédiée, le dimanche devant la feste de saint Simon saint Jude l'an mil quatre cens et vint, par le révérend père en Dieu maître Gombault, évêque d'Agrence, et sera à toujours la feste de l'annualité de dédicace, le dimanche devant la dite feste de saint Simon saint Jude, s'il vous plaît y venir y recommander vos maux et prier pour les bienfaiteurs de cette église et aussi pour les trépassés. Pater noster, Ave Maria. »
SAINT-GERVAIS-SAINT-PROTAIS  Eglise et cimetière
Place Saint-Gervais (Paris 4ème arrondissement)
1-2-3->
1-2-3->
(*) commentaire(s)
Au 17ème siècle
Photo MCP
Son versant nord était occupé par un cimetière chrétien auquel fut annexée une basilique pour les derniers rites funéraires dont parlait déjà Fortunat au 6ème siècle. Elle était dédiée aux saints martyrs Gervais et Protais, frères jumeaux martyrisés à Milan au temps de Néron et dont les corps avaient été miraculeusement retrouvés dans cette ville vers 387. Celle chapelle allait devenir le berceau de l’église actuelle. On ne sait que peu de choses sur la première église, peut-être pillée par les Normands puis restaurée.
Cette chapelle devint paroissiale au 10ème ou au 11ème siècle, puis première église paroissiale de la rive droite. En 1190, l’enceinte de Philippe Auguste engloba le monceau Saint-Gervais. A l’abri de ce rempart, la population s’accrut au point qu’il fallût agrandir l’église devenue trop petite. Sa construction débuta en 1213 mais ne fut consacrée qu’en 1420.
Photo MCP
Au temps où la rive droite de Lutèce n’était qu’un vaste marais, quelques petites buttes de graviers – ou « monceaux » - pointaient de-ci, de-là. Celui de Saint-Gervais fut le premier habité par une population de pêcheurs et de bateliers.
On ne sait également que peu de chose sur cette nouvelle église, si ce n’est que son clocher, dont les deux premiers étages existent encore, était extérieur à l’église.
Devenue trop petite à son tour, cette église fut remplacée par une troisième commencée sous Charles VIII en 1494 et achevée en 1657. C’est l’église que nous voyons aujourd’hui. En fait, ne pouvant être agrandie ni du côté du chevet, ni du côté du portail, on rogna sur le cimetière adjacent et on la
« dilata » pour permettre la construction de chapelles souhaitées par des particuliers désireux de posséder une cave sépulcrale. L’ancien clocher fut incorporé dans le nouvel édifice et sa base, évidée, commanda toute la nouvelle structure.
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.