RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
BnF
Dans l’espoir que les prières du saint homme le guériraient de sa maladie, Louis XI avait fait venir de Calabre, saint François de Paule, fondateur de l’Ordre en 1452 et dont les disciples, par humilité, adoptèrent le nom de Minimes.
En 1493, la reine Anne de Bretagne offrit à l’Ordre un domaine à Chaillot ( Couvent des Minimes de Chaillot) et, en 1585, Henri III leur en donna un second dans le bois de Vincennes.
En 1611, Marie de Médicis leur offrit à Paris leur troisième monastère dans un hôtel construit sur une partie de l’ancienne Maison Royale des Tournelles, au nord de l’actuelle place des Vosges.
Plan Turgot par Bretez
De nos jours, il serait là. Google Earth
Soutenus financièrement par les dons généreux de grandes familles, les Minimes purent construire leur maison et une église orientée nord-sud qui, excepté le portail, fut terminée en 1623.
En 1630, les religieux profitèrent de la construction d’un maître-autel monumental en marbre pour remanier le fond de l’église, l’abside et les absidioles et faire creuser trois caveaux, dont un derrière l’autel pour les familles Chaillou et d’Alesso, petits-neveux de saint François de Paule.
Quant au portail, commandé à François Mansart en 1657, il ne fut achevé que bien des années plus tard faute d’argent.
Enfin, le 20 juillet 1679, on put annoncer que l’église était terminée. Sa consécration, sous le patronage de saint François de Paule, eut lieu le 20 août.
Portail
Durant la Révolution, la section de l’Indivisibilité se réunissait dans les bâtiments à droite de l’église. Supprimé en 1790, l’ensemble du couvent fut acquis par un citoyen Bernard et loué à plus d’une cinquantaine de locataires, tandis que les bâtiments au sud du cloître abritèrent successivement le corps de garde de la section et  un bureau de conciliation d’Etat-civil.
En 1798, sauf le terrain prévu pour le prolongement de la rue de Béarn, l’église fut revendue, puis détruite en grande partie en 1801. Le cloître, racheté par l’Etat pour y loger deux compagnies de réserve du département fut, en 1813, transformé en caserne de gendarmerie. Racheté avec les bâtiments l’entourant en 1823 par la Ville de Paris toujours pour le même emploi, le cloître disparut en 1912. La caserne fut reconstruite en 1925 et existe encore de nos jours.
Sur sa façade, on peut encore voir quelques vestiges classés de l’ancienne chapelle
Cloître en 1911
Partie arrière, prise de la rue des Minimes. © MCP
Rue de Béarn © MCP
Partie arrière, prise de la rue des Minimes. © MCP
Cousin du ministre Jean-Baptiste Colbert et de Michel Le Tellier, il entra dans les bureaux de ce dernier et servit comme premier commis de la Guerre. Premier maître d'hôtel de la reine, il est également un homme de cour et un familier de Louis XIV. Surintendant des Bâtiments du roi à la mort de Louvois (1691), il démissionna de cette fonction après qu’un de ses commis eût été compromis dans des malversations.
 
Inhumé dans la chapelle Saint-Michel et Saint-Saturnin qui  avait reçu les reliques de saint Saturnin offertes par le cardinal de Mazarin à Mr d’Emery, surintendant des Finances, qui après les avoir fait mettre dans une châsse d’ébène, les avait offerte à ce couvent. La chapelle lui  avait été vendue et depuis portait son nom.
Y furent inhumés
 
Moyennant le droit de s’y faire inhumer, douze des treize chapelles répertoriées furent concédées dès leur construction à des familles parentes ou amies des Minimes qui s’engageaient à les fermer d’une grille, y ériger un autel, les orner de peintures et de vitraux.
 
Plusieurs personnalités appartenant à d’illustres familles choisirent ce couvent comme dernière demeure. Parmi elles, on notera particulièrement, les Valois-Angoulême, regroupement familial de la vie adultérine d’Henri II et de Charles IX dans la chapelle d’Angoulême ou Notre-Dame de Bonsecours, avec tabernacle d’ébène et très riches ornements.  Célèbre, d’autres propriétaires de chapelles eurent à cœur de l’imiter.
 

ALESSO Olivier d’ († 1638)
Conseiller du roi et correcteur à la chambre des comptes de Paris. Inhumé dans un caveau derrière le grand autel avec d’autres petits-neveux de  saint François de  Paule.
 
ARMAND DE VALOIS, COMTE D’AUVERGNE (1635 - 1639)
Fils de Louis-Emmanuel de Valois-Angoulême  et petit-fils de Charles de Valois.Inhumé dans  la chapelle d’Angoulême.
 
►  CASTILLE Pierre de (v. 1581-1629)
Avocat à la cour, conseiller au Grand Conseil, puis maître des requêtes en 1611 avant  d’être ambassadeur en Suisse (1611-1616)  puis nommé intendant des Finances contrôleur général des Finances et conseiller d’État.
Inhumé dans la chapelle de Castille ornée sur ses pourtours de tableaux représentant les principales actions de saint Pierre.
Son magnifique tombeau de marbre noir était orné d'un vase d’or d’où sortait un cœur. Aux deux côtés, deux enfants de bronze ayant chacun un flambeau renversé. Le surplombant, une longue épitaphe latine.
Dans la même chapelle fut entre autres déposé le cœur de son père, Pierre de Castille, contrôleur général des Finances, fondateur de cette chapelle, mort à Avignon où il fut inhumé.  
 
CHARLES DE VALOIS, DUC D’ANGOULÊME
 
COLBERT  DE VILLACERF  Edouard (1628 – 1699)
COLBERT DE VILLACERF Pierre Gilbert († 1733)
Fils d’Edouard Colbert, capitaine de vaisseau, premier Maître d’Hôtel de la dauphine Marie-Adélaïde de Savoie, puis de la reine Marie Leszcynska, charge qu’il occupa jusqu’à sa mort. Inhumé dans le caveau de chapelle Colbert de Villacerf.
 
COLBERT DE SAINT-POUANGE Jean-Baptiste Michel (v. 1640 - 1710)
Frère d’Edouard Colbert, conseiller au Parlement de Paris, évêque de Montauban puis archevêque de Toulouse. Décédé à Paris et inhumé dans le caveau de chapelle Colbert de Villacerf.
DIANE DE FRANCE
 
LA VIEUVILLE Charles, duc de (1553 – 1653)
Réfugié à Bruxelles, les morts de Richelieu et de Louis XIII le libérèrent de son exil et parvint ensuite à se faire réhabiliter. En 1651, Mazarin lui rendait la surintendance des finances avec le titre de ministre d'État, duc et pair de France. Il mourut peu après laissant, malgré ses efforts, et en partie à cause de la Fronde, les finances dans un triste état.
Inhumé avec sa femme, Marie Bouhier, dans la chapelle Saint-François de Sales. Tombeau de marbre blanc avec priants, œuvre de Gilles Guérin, seuls éléments ayant survécu à la Révolution et  conservés au musée du Louvre.
BnF. Col Gaignières
Orants du mausolée du duc de La Vieuville
LAUNOY Jean de (1603 - 1678)
Docteur en théologie de la Faculté de Paris et de la Société de Navarre, cet esprit fort peu conformiste se rendit célèbre en faisant la guerre aux légendes du martyrologue par une étude critique des hagiographies qui lui valut d’être appelé le dénicheur de saints. Auteur d’une trentaine de volumes consacrés à la critique et à l’histoire ecclésiastiques, il s’y faisait l’ardent défenseur des libertés gallicanes et le pourfendeur acharné des fausses croyances et des superstitions. C’est ainsi qu’il s’employa à détruire certaines traditions telles que l’arrivée de Saint-Lazare et de Madeleine en Provence. Inhumé près de la chapelle de la Vierge.
LE JAY Nicolas (1573 -1640)
Premier président du Parlement puis garde des Sceaux.
Inhumé dans la chapelle Saint-Nicolas. Son mausolée, commandé à Thomas Boudin mais attribué à Pierre II Biard après la mort de Boudin, était en marbre noir sur lequel sa statue de marbre blanc le représentait agenouillé revêtu d’un grand manteau fourré d’hermine retroussé sur l’épaule et portant le collier de l’ordre de Saint-Esprit par-dessus.
Il reste de son mausolée, un buste conservé au musée du Louvre depuis 1889 et le priant de son épouse Madeleine Marchand († 1625), œuvre de Thomas Boudin.
Son frère, Jacques Le Jay, reposait également dans cette chapelle familiale.
BnF. Col. Gaignières
Buste de Nicolas Le Jay. Louvre
Priant de Madeleine Marchand. Louvre
L’HÔPITAL, comte de Châteauvillain, Louis Marie Charles de (1653-1674),
Fils de François Marie de l’Hôpital, duc de Vitry, il fut enfant d’honneur de Louis Dauphin, servit à Maastricht et combattit à Senés (Espagne) en 1674. Il trouva la mort lors d’un combat singulier place Royale. Inhumé dans la chapelle Saint-Charles Borromée avec son père.
 
LOUIS DE VALOIS, COMTE D’AUVERGNE (1630 - 1637)
Fils de Louis-Emmanuel de Valois-Angoulême et petit-fils de Charles de Valois.Décédé au château d’Ecouen (Val-d’Oise) et inhumé dans la chapelle d’Angoulême.
 
MARCHAND Charles († 1610)
Beau-père du garde des Sceaux Nicolas Le Jay, capitaine des arquebusiers et archers de Paris, mais aussi maître d’œuvre la capitale, on lui doit   la construction du Pont-Neuf ainsi que celle  d’un pont portant son nom ou  Pont-aux-Oiseaux, à la place de l’ancien pont Meuniers (1608). Ce pont disparut lors de l’incendie qui enflamma le pont-au-change en 1621.
Inhumé dans la chapelle Saint-Nicolas comme son gendre e sa fille.
Le pont Marchand ou pont-aux-Oiseaux
Habile courtisan qui préféra s'attacher à la fortune du futur Louis XIII plutôt qu'à celle d’Henri IV en déclin, après avoir servi dans l’armée, il fut nommé Surintendant des finances (1623) grâce à la fortune de son beau-père, Vincent Bouhier, il fit entrer Richelieu au Conseil du roi. Mais abusant de sa situation pour s’enrichir, ses ennemis le firent disgracier en 1624.
Emprisonné pour prévarication au Château d'Amboise, il s'évada pour la Hollande avant de revenir en France en 1626. Malgré ses promesses, il prit le parti de la Fronde. Accusé d'intriguer contre Richelieu, il fut condamné à mort par contumace.
25 janvier 2014
COUVENT DES MINIMES DE LA PLACE ROYALE (Paris) (disparu)
PÉRIGNY Octave de (1625 –1670)
Président de la troisième des Enquêtes du Parlement de Paris, lecteur du roi, précepteur de Louis Grand dauphin et poète à ses heures, il collabora, entre autres, à l’écriture de textes pour des ballets mis en musique par Lully. Inhumé dans la chapelle Sainte-Marguerite.
 
SAINTE-MARTHE Abel II de (1626 - 1707/1708)
De famille de Scévole Ier, Scévole II, d’Abel Ier de Sainte-Marthe, doyen de la Cour des Aides il fut garde de la bibliothèque royale de Fontainebleau où il décéda.
 
► TOUCHET Marie
 
VITRY François Marie de L’Hôpital, duc de († 1679)
Fils du maréchal-duc Nicolas de l’Hôpital,  maréchal de camp, ambassadeur à la Diète de Ratisbonne, envoyé extraordinaire en Bavière, conseiller d’Etat, etc. Inhumé dans la chapelle Saint-Charles Borromée.
Outre son fils, reposait avec lui sa sœur, Louise, abbesse de Montivilliers (†  1699)
 
VITRY Louis de L’Hôpital, marquis de († 1612)
Gentilhomme de la chambre du duc d’Anjou, il servit la Ligue, participa à la défense de Paris, se trouva au combat d’Aumale, puis après l’abjuration d’Henri IV, il lui livra Meaux dont il était gouverneur. Capitaine de gardes, maître de camp de cavalerie légère, lieutenant de la vénerie et fauconnerie, il décéda  en Angleterre. Avec lui reposait sa femme, Françoise de Brichanteau Il était le père du maréchal de France Nicolas de L'Hospital, duc de Vitry qui assassina le maréchal d’Ancre, Concino Concini. Sa dépouille fut ramenée par la suite dans la chapelle familiale Saint-Charles Borromée.
 

Mais aussi
 
►  Le cœur de Celse-Bénigne de RABUTIN, baron de CHANTAL
 
► Le cœur de François de VALOIS, comte d’ALÈS décédé en 1622 durant le siège de Montpellier. Son corps fut inhumé dans la grande église d’Agde.  Cœur dans un cercueil de plomb dans la chapelle d’Angoulême
 
► Les entrailles d'Henri de BOURBON, prince de CONDÉ (1588-1646) déposées dans la chapelle Saint-François-de-Paule décorée par le prince qui l’avait faite orner de plusieurs tableaux représentant la vie du saint et  en actions de grâces pour le remercier d’avoir intercéder auprès de Dieu pour avoir des enfants. L’un des tableaux passait pour un chef-d’œuvre de Simon Vouet.
 

On notera aussi la présence de :
 
LE CAMUS Nicolas († 1638), conseiller au Grand Conseil, procureur général de la cour des Aides, intendant de l’armée en Italie et en Languedoc. Le rejoignirent dans la même tombe, sa mère, Marie Colbert († 1642) et son père Nicolas Le Camus († 1648)
 
VERTAMON (VERTHAMON) François de,  et sa femme, Marie Versoris, appartenant à une ancienne famille de noblesse limousine.
 

Sources principales :
Description de la ville de Paris et de ses environs par Jean-Aimar Pigagniol de La Force (1765)
Les 200 cimetières du vieux Paris de Jacques Hillairet qui s’inspira du précédent.
Epitaphier du vieux Paris – Tome IX
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
Chercher
CONTACT
THEMES 
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
FACEBOOK
par Marie-Christine Pénin
DE A à Z 
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes barrés (75) (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.