RETOUR NAPOLEON III SECOND EMPIRE
Tombeau de l'impératrice Eugénie © Kaho Mitsuki
A l’instar de Marie-Antoinette qui fut « l’Autrichienne », Eugénie fut « l’Espagnole » et l’objet de toutes les critiques.
 
A défaut d’être une princesse, elle appartenait aux Grands d’Espagne. Dotée d’une solide instruction religieuse –on lui reprocha un catholicisme intransigeant-, aristocrate accomplie, d’une beauté éclatante et d’une vertu inattaquable, elle n’en était pas moins ambitieuse et rusée.
Louis-Napoléon, habitué aux « grandes horizontales » et qui s’était vu poliment mais fermement refusé la main de plusieurs partis, succomba au charme d’Eugénie bien décidée à ne pas être une aventure de passage. Après une longue cour assidue, ils se marièrent en 1853.
Abbaye St-Michael de Farnborough © http://stephanekirkland.com/a-visit-to-napoleon-iii/
Obsèques de l'impératrice Eugénie.
Source partielle: http://www.histoire-pour-tous.fr/histoire-de-france/3060-eugenie-de-montijo-imperatrice-des-francais-1826-1920.html
(*) commentaire(s)
27 décembre 2013
EUGÉNIE DE MONTIJO, impératrice des Français (1826 – 11 juillet 1920)
Abbaye St-Michael de Farnborough, Hampshire (Angleterre)
Prenant très au sérieux son rôle d’impératrice, Eugénie choisit de prendre pour modèle Marie-Antoinette à qui elle vouait un véritable culte. Elle aimait à se parer -ce qui lui valut le surnom de « Falbala Ière »-, était avide de distractions et de villégiatures en cures, ses réceptions étaient somptueuses. Dépensière mais aussi généreuse et soucieuse de soulager les malheureux, à l’occasion de la naissance de son fils, Louis-Napoléon-Bonaparte, elle fonda un orphelinat et une société pour la défense des artisans, obtint le contrôle des asiles et des crèches, etc. On lui doit aussi d’avoir tenté de faire avancer la cause des femmes et de s’être voulu protectrice des arts.
 
Malheureusement, la postérité retint surtout son opposition à l’intervention en Italie des Français en faveur de l’unité italienne comme son soutien actif à l’affaire du Mexique et le désastre qui suivit.
Malgré les critiques acerbes et les caricatures, Napoléon III et ses ministres faisant confiance à sa fermeté et son énergie souhaitaient sa présence aux conseils. Par deux fois elle fut régente. Mais le conflit franco-prussien de 1870 la condamna à partager la responsabilité de la défaite avec son mari. Pourtant, que n’aurait-elle pas fait pour défendre les intérêts du prince impérial ? A la nouvelle du désastre de Sedan (1er sept. 1870) et à la capture de Napoléon III, elle se retrouva seule aux commandes d’un Empire prêt à exploser. Le 4 septembre 1870, pour échapper à la foule qui réclamait la déchéance, elle s’enfuit et se réfugia en Angleterre pour un très long exil.
Sa demande à Guillaume Ier de Prusse de ne pas démembrer la France en renonçant à l’Alsace resta vaine.
 
La dernière impératrice des Français survécut longtemps à la mort de son mari et de son fils promenant sa tristesse dans les souvenirs des jours glorieux.
Eugénie revint en Espagne, qu’elle n’avait revue depuis 1879, pour se faire opérer de la cataracte. Toute la haute société espagnole fêta le retour inespéré de la dernière descendante des Montijo. De somptueuses réceptions furent organisées en son honneur. Cette vie mondaine ne paraissait pas fatiguer la vieille dame réjouie de cet accueil.
 
Son opération réussit et elle faisait encore des projets quand elle rendit son dernier soupir à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans au Palais de Liria (Madrid) où on lui rendit  des honneurs royaux.  Une foule, dense et recueillie se pressait le long des rues qu’emprunta le cortège funèbre jusqu’à la gare où un train spécial attendait le lourd cercueil d'ébène. Selon sa volonté, Eugénie prenait le chemin de l'Angleterre, pour rejoindre la tombe de ses chers disparus en l’église de l’abbaye Saint-Michel de Farnborough construite sur ses terres et desservie par des religieux français.
 
Aucun représentant officiel du gouvernement français n’assista à ses funérailles.  Le  drapeau français  placé sur le cercueil fut retiré pour être remplacé  par l’Union Jack...  
Le tombeau de l’impératrice se trouve au-dessus de l’autel de la crypte.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 23 septembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.