RETOUR PERSONNALITÉS LIÉES A L’INDUSTRIE
- Sa nièce, Jeanne Dupain, fille de sa soeur Laure-Alexandrine, son mari, son fils et son petit-fils († 2007)
EIFFEL Gustave (1832 – 27 décembre 1923)
Cimetière de Levallois-Perret, 10ème division (Hauts-de-Seine)
Né dans un milieu aisé d’origine allemande, son diplôme d’ingénieur en poche (1855), grâce à la rencontre d’un entrepreneur, Gustave allait s’intéresser et se spécialiser dans la construction métallique qui, grâce aux progrès de la métallurgie, était en plein essor.
 
Le talent de notre génial ingénieur n’avait plus qu’à faire ses preuves jusqu’à sa renommée internationale.
Son premier grand chantier fut, en 1858, le pont ferroviaire de 500 mètres de long de Bordeaux dont il assura la direction des travaux. Une prouesse technique qui lui permit de tester toute une série d'innovations qui firent sa force par la suite.
 
Fort de ses premiers succès, il fonda sa propre société en 1866. Son talent conjugué  à sa vivacité à saisir toute nouvelle idée ou projet et sa grande capacité à s'entourer de brillants collaborateurs, contribuèrent à la réussite de l’entreprise qui  emporta alors plusieurs grandes commandes d'édification de viaducs et de bâtiments à structure ou charpentes métalliques. Pour ce faire, il n'hésita pas à parcourir l'Europe entière.
Hangars, gares,  galeries, ponts et viaducs, la liste des réalisations des ateliers  Eiffel est impressionnante.  Mais, bien au-delà de leur aspect utilitaire, de la maîtrise de techniques et d’innovations, Eiffel offrit aussi de véritables œuvres d’art qui encore de nos jours s’intègrent autant dans les  paysages français que portugais, belges, algériens, suisses ou encore  vietnamiens, hongrois, boliviens, etc.
Le viaduc de Garabit, près de Ruynes (France) © J. Thurion
Gare de l'Ouest à Budapest © Perline
Pont Trang Tien (anciennement pont Clemenceau) enjambant la rivière des Parfums à Hué au Viêt Nam © ntt
Et à propos d’œuvre d’art, s’il participa aussi à la conception de l'armature de fer de la statue de la Liberté de New York, on ne peut évoquer le personnage sans citer sa création la plus célèbre et la plus connue dans le monde, La Tour Eiffel construite en 1887-1889 pour l'exposition universelle de 1889 à Paris. Un vrai triomphe ! Devenue le symbole de la Ville après avoir été longtemps et hautement décriée, des parisiens se rappelèrent à son souvenir lors de la construction du centre Beaubourg qui leur fit dire :
« Après le derrick, voilà la raffinerie ! ».
Gustave Eiffel sur son lit de mort par  ???
Adolphe et Claire Salles (1910) ©  musée d'Orsay / rmn
Marquant son attachement à la commune, il acheta une autre concession pour ses parents, Alexandre (1795-1879) et Catherine Mélanie Eiffel, morts à Dijon et sa sœur, Laure-Alexandrine (1836 -1864). Cette chapelle, se situant dans la division 7, est à l'identique de celle de Gustave. Y reposent également :
 
- Son petit-fils, Georges Salles (1889 – 1966)
Fils d’Adolphe et Claire Salles, historien d’art  qui fut directeur du musée du Louvre et premier directeur des musées de France.
© MCP
© MCP
© MCP
Enfin, dans une troisième chapelle familiale, 10ème division, à proximité de celle de Gustave, repose une branche des Eiffel (Eiffel-Grain) issue de sa fille Laure (1864 – 1958).
© MCP
© MCP
© MCP
(*) commentaire(s)
La légende veut que la chapelle, qui n’est pas alignée comme les autres, soit orientée vers la Tour Eiffel érigée douze plus tard. Curieusement, le hasard sert cette histoire puisqu’effectivement, face à la sépulture, cachée par des arbres, au dessus du toit d’une construction, on aperçoit bien le sommet de la fameuse Tour…
Dans la même tombe, et parmi d'autres,  reposent aussi:
- Son gendre, Adolphe Salles, mort trois jours après son beau-père
- Sa fille aînée, Claire Salles-Eiffel (1863 -1934)
- Sa soeur Catherine Eiffel (1834 -1901) et son mari, Albert Hénocque
Cet esprit bouillonnant ne cessa de se passionner pour les nouvelles technologies. Ses travaux scientifiques l’amenèrent à étudier la météorologie, l’aérodynamisme et à concevoir une soufflerie qui lui permit de confirmer ses résultats avec ses expériences sur la chute libre. La conception de cette soufflerie inspira celles qui sont utilisées de nos jours.
 
Gustave Eiffel mourut dans son hôtel particulier de la rue Rabelais à Paris.
En 1862, il s’était installé à Levallois qui n’était alors qu’un village et dont il fut conseiller municipal. C’est là que furent fabriquées les pièces de la Tour Eiffel.
 
En 1877, juste avant la mort brutale de son épouse Marguerite, Gustave avait acheté une concession au cimetière de Levallois. C’est dans cette sépulture, entretenue à perpétuité par la Ville, qu’il  fut inhumé bien des années plus tard avec tous les honneurs dus à son rang.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 mars 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.