RETOUR LITTERATURE
► Poète français
VERLAINE Paul (1844 - 8 janvier 1896)
Cimetière des Batignolles, rond-point central (Paris)
Nerveux, sensuel et sensible, partagé entre volupté et anxiété, entre l’appel des plaisirs et le besoin d’un bonheur paisible et serein, sa poésie ne fut jamais intellectuelle, ce qui lui fut parfois reproché.
 
Ses premières lectures de poésie et de proses modernes ainsi que son premier poème conservé, Chanson d’automne -où il se montrait tout entier- l’ayant convaincu de sa vocation, il cultiva ses dons poétiques en fréquentant les cafés littéraires  où il se lia d’amitié avec plusieurs auteurs.
La sépulture de Verlaine sous le périphérique peu avant son déplacement. Merci à Eric Meunier pour cette photo.
© MCP
© MCP
(*) commentaire(s)
26 mars 2015
En 1866, il apporta sa contribution au Parnasse contemporain et publia son premier recueil, les poèmes saturniens, dans lesquels, en dépit d’une profession de foi parnassienne, des tendances tout à fait personnelles se révélaient: sensibilité inquiète, sensualité et musicalité suggestive.
Car s’il se déclarait saturnien, né sous une « influence maligne », ayant « Bonne part de malheur et de bile », ce n’était par jeu. Peut-être pour échapper à une tristesse anxieuse, il s’était mis à boire.
A la lecture des Fêtes galantes (1869), sous le couvert d’une comédie légère on ne sait s’il cherche à se fuir ou à se retrouver.
 
Cette même année 1869, sa rencontre avec Mathilde Mauté de Fleurville (1853-1914), jeune fille douce et charmeuse qu’il épousa l’année suivante, sembla l’incliner à vouloir vaincre ses démons. La perte de son emploi et surtout sa rencontre avec Arthur Rimbaud, en 1871, battirent en brèche ses bonnes résolutions. Il abandonna sa femme pour vivre une existence vagabonde avec son nouvel amour jusqu’à ce jour de juillet 1873 où, très alcoolisé, il lui tira dessus le blessant légèrement.
Condamné à deux ans de prison, il effectua sa peine d’abord à la prison de Bruxelles puis à Mons. Depuis de longs mois déjà, Verlaine se tournait vers Dieu. Ses sincères regrets vis-à-vis de Mathilde, qui demandait une séparation, et son aspiration à une vie meilleure, simple et tranquille conformément à son idéal chrétien, finirent de le convertir et lui inspirèrent les poèmes mystiques qui furent publiés dans Sagesse (1881). Ce recueil jouira d’une grande renommée et d’un respect incontestés parmi les symbolistes et décadents de la première heure.
 
Après sa libération, pendant quelques années, il réussit à lutter contre ses anciens vices avant de s’y replonger de plus belle, faisant là encore preuve de violence notamment en frappant sa mère qui ne l’avait jamais abandonné.La mort de cette dernière, en 1886, accentua alors la précarité de son existence.
De garni en garni, d’hôpital en hôpital, de café en café, en proie à des alternances de mysticisme et de lubricité, il fit paraître Amour et Parallèlement qui reflètaient cette déconcertante dualité.
 
Et puis, on se souvint soudain que cet homme, qui traînait la jambe, était ou avait été un grand poète qui avait aussi révélé au grand public l’œuvre d’auteurs comme Rimbaud et Mallarmé. Réclamé pour des conférences, des souvenirs (Mémoires d’un veuf, Mes Hôpitaux, Confessions, etc.), le voilà auréolé du titre de « prince des poètes » à la mort de Leconte de Lisle et d’une légende naissante. Sans s’enrichir, ces tournées de conférences lui permirent de vivre un temps décemment.
 
Mais sa santé, déjà ébranlée, rongée par la misère et l’alcoolisme déclinait de jour en jour. Hébergé chez une amie, Eugénie Kranz, on le retrouva mort sur le carreau de sa misérable chambrette.
Après de belles funérailles en l’église Saint-Etienne-du-Mont, une foule considérable composée de l’élite des lettres et des arts, d’admirateurs et d’étudiants accompagna son cercueil jusqu’au au cimetière des Batignolles où il fut inhumé avec ses parents et où le rejoignit son fils, Georges (1871-1926).
 
Jusqu’en 1989, sa tombe se trouvait dans la division 20 que vint surplomber le boulevard périphérique dans les années 1960. A cette date, sa tombe fut transférée sur le rond-point central à l’abri des vibrations destructrices et de la poussière étouffante, ce qui ne peut que réjouir le visiteur.
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 janvier 2018
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.