RETOUR LITTERATURE
 Ve RÉPUBLIQUE
MALRAUX André (1901 – 23 novembre 1976)
Cimetière de Verrières-le-Buisson (Essonne) puis le Panthéon , caveau VI (Paris)
► Ecrivain français
Comment résumer en quelques lignes la vie si riche, si intense de cet homme essentiellement autodidacte, à la personnalité complexe, qui fut à la fois écrivain, aventurier, homme politique, militant, combattant et intellectuel reconnu  ?
 
Ses parents ayant divorcé, admirateur d’un père lointain, le jeune Malraux s’évada par la lecture et bientôt fréquenta assidûment bibliothèques, musées et théâtres. Sa prodigieuse mémoire et son flair d’explorateur dans le domaine des livres l’amenèrent à proposer ses services de « chineur »   à un libraire-éditeur (Doyon) qu’il approvisionnait en exemplaires rares.
Tombe (cénotaphe) d'André Malraux à Verrières-le-Buisson © Philippe Landru : site Cimetières de France et d’ailleurs
Transfert des cendres au Panthéon
Tombeau d'André Malraux au Panthéon © MCP
Source principale : article très largement inspiré du site : http://www.malraux.org/
(*) commentaire(s)
4 avril 2015
Participant d’emblée aux jeux artistiques des années folles, directeur littéraire des éditions du Sagittaire, collaborant à diverses revues d’avant-garde, il se lia avec de nombreuses personnalités du monde artistique et contracta des amitiés à vie notamment avec Marcel Arland et Drieu la Rochelle.
 
Déjà reconnu pour la qualité de ses écrits, après avoir voyagé en Europe, en 1923, ruiné par des spéculations boursières et poussé par sa passion de l’art Khmer, il entreprit une expédition archéologique dans la jungle cambodgienne qui tourna mal. Arrêté pour « pillage de ruines », libéré grâce à l’appui de très nombreux intellectuels parisiens, il revint  en Indochine (Saigon) en 1925 où il dirigea avec fougue un journal d'opposition au gouvernement colonial corrompu.
Son aventure cambodgienne fut transportée dans La Voie royale (1930), et ses réflexions sur la mentalité chinoise dans La Tentation de l'Occident (1926).
 
A la suite de son combat contre le régime colonial et de l'avènement des fascistes et des nazis en Europe, il côtoya la gauche révolutionnaire française et internationale et publia des romans mettant en scène des épisodes de la révolution chinoise : Les Conquérant (1928), puis La Condition humaine (1933) qui le rendit célèbre.
 
De son engagement aux côtés des républicains espagnols dans leur lutte contre Franco, naquirent le roman L'Espoir (1937) et le film Sierra de Teruel – Espoir (1945).
 
Après avoir mené de gigantesques chantiers littéraires, il entra en Résistance en 1944 et se rallia au général de Gaulle.
Reprenant ses travaux après la Libération, il publia, entre autres, les trois volumes de la Psychologie de l'art (1947-1950), témoins de sa passion pour l’art dans lesquels ses méditations visaient à saisir le ressort secret de l'humaine volonté de création.
 
De Gaulle, devenu président de la Ve République, en fit son ministre chargé des Affaires culturelles en janvier 1959. Entre temps, il avait retrouvé l'Inde et le Japon, qu'il avait vus en 1931, et dont il connaissait bien les aspects spirituels. Les réflexions et des conversations qu'il y mena s’inscrivirent dans les Antimémoires (1967) et dans la trilogie de La Métamorphose des dieux (1974-1977).
Une grande partie de son mandat ministériel se consacra à de nombreux projets dont le plus important, se souvenant de son enfance passée dans une banlieue défavorisée, fut la création des Maisons de la culture qui devaient rendre accessibles à tous les grandes œuvres de l'esprit.
Et peut-on évoquer le personnage, sans rappeler son célèbre discours qui marqua les mémoires lorsqu’il accueillit les cendres de Jean Moulin au Panthéon en décembre 1964?
 
Mais, souvent alcoolisé, alternant mégalomanie et dépression, il fut contraint de se reposer et  entreprit une croisière en Asie qui, mêlée à des voyages antérieurs,  lui inspira le fil conducteur des Antimémoires (1967).
 
La démission de Charles de Gaulle en 1969, dont il fut toujours un  grand fidèle,  mettant fin à ses fonctions de ministre, il se retira à Verrières-le-Buisson en compagnie de  Louise de Vilmorin. L’ensemble de ses derniers livres fut regroupé dans La Corde et les Souris.
 
Mort à l'hôpital de Créteil, en présence de  nombreuses personnalités du monde des arts et de la politique, il fut inhumé au cimetière de Verrières-le-Buisson, et non pas dans le parc du Château de Vilmorin comme il l'aurait souhaité.
Le 23  novembre 1996, pour le 20ème anniversaire de sa mort, sa dépouille fut transférée au Panthéon en grande pompe.  
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 juin 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.