RETOUR RELIGION
COCHIN Jean-Denys (1726 - 3 juin 1783)
Eglise Saint-Jacques-du-Haut-Pas (Paris)
Théologien, curé de l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas, de 1757 à 1783, la qualité de ses prônes attirait une foule de fidèles à ses offices. Auteur de Prônes, d’Exercices de retraite et Œuvres spirituelles, il serait à confondre avec n’importe quel pasteur au zèle infatigable et à la grande charité, s’il n’avait pas laissé son nom à sa plus belle œuvre, l’hôpital Cochin à Paris.
 
Cherchant à faire le bien avec intelligence, mais n’ayant que de faibles revenus personnels et ne pouvant rien espérer de ses pauvres paroissiens qu’il voulait soulager de leur misère, il transforma ces obstacles en véritables stimulants et tendit la main vers  ceux qui possédaient.
© MCP
© MCP
© MCP
Sources principales: tous mes rermerciements à Mme F. Lagrange pour avoir partagé son grand savoir sur l'histoire de l'église, notamment celui sur ses sépultures.
(*) commentaire(s)
13 avril 2015
Sa première victoire fut de remplacer une école insalubre pour filles par un établissement flambant neuf. Cependant, malgré sa volonté farouche, le zèle, la persévérance et la multiplicité de ses démarches pour gagner cette école et d’autres projets avaient altéré sa santé déjà faible. Conscient qu’il avait entrepris une tâche au-dessus de ses forces, il décida de se retirer de sa cure. A cette nouvelle, tous ses paroissiens le supplièrent de rester et il céda avant de refaire la même annonce, en 1778, qui eut le même écho.
 
C’est alors que germa dans son esprit une pensée qu’il mit à exécution deux ans plus tard : fonder un hospice pour les pauvres du faubourg Saint-Jacques afin de pallier au drame dont il avait été témoin en 1765.
Cette année là, une épidémie de petite vérole avait durement frappé la population du quartier. Les secours étant insuffisants et l’Hôtel-Dieu ne pouvant accueillir ces malades, il n’avait pas hésité, malgré son mauvais état de santé, à aller porter les secours de son ministère dans les milieux les plus malsains et les plus contaminés,
 
Pour réaliser son projet, il recourut au moyen qui lui avait déjà plusieurs fois réussi en lançant des prospectus des prospectus annonçant partout qu'il destinait à cette œuvre une somme de 30 000 francs, et qu’il faisait appel à l’aumône pour le surplus. L’appel fut entendu.
L’architecte, Charles François Viel (1745-1819), proposa d’offrir les plans tandis que plusieurs entrepreneurs du quartier livraient gratuitement des matériaux de construction. La première pierre fut posée en 1780 et, en juillet 1782, l’abbé Cochin découvrait l’hôpital entièrement installé avec les religieuses soignant les malades.
 
Il avait jeté ses dernières forces dans l’accomplissement de cette mission et mourut moins d’an plus tard après avoir légué aux pauvres tout ce qu’il possédait.
 
Contrairement à ce qu’on peut lire un peu partout, l’abbé Cochin ne fut pas inhumé à Saint-Jacques-du-Haut-Pas mais en l’église Saint-Benoît le Bétourné, sa paroisse d’origine. Lors des profanations révolutionnaires, un menuisier du quartier reconnut sa dépouille  grâce à ses habits sacerdotaux.
Les restes de cet homme encore vénéré purent être protégés avant d’être placés dans un reliquaire et déposés, par la suite, sous les dalles du chœur de Saint-Jacques-du-Haut-Pas, lui redonnant ainsi une tombe digne de ce nom.
 
Son épitaphe  d’origine a été conservée. Restaurée par sa famille en 1844, elle est accrochée à un mur de l’église. Une simple plaque au sol rappelle sa présence en ce lieu.
 
Situé au 291  de  la  rue  Saint-Jacques, baptisé à sa création  hôpital Saint-Philippe-Saint-Jacques, puis Hôpital Cochin en 1784, il changea deux fois de dénomination sous la Révolution avant de reprendre le nom de son fondateur en 1802.
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.