RETOUR  CINÉMA
► Acteur français
SERRAULT Michel (1928 – 29¨juillet 2007)
Cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
21 novembre 2016
Né dans une famille modeste, mais joyeuse et tolérante où le rire et le respect des autres étaient toujours présents, comment ne pas faire sien cet héritage de gentillesse, de drôlerie, d’originalité et de curiosité de tout et de tous. Outre son immense talent, c’est peut-être aussi pour cette raison qu’il fut l’un des acteurs préférés des Français.
 
Il aimait faire rire et Dieu. Après avoir voulu servir le second, sur les conseils de son directeur spirituel au séminaire, il se consacra au plaisir du premier.
Refusé au Conservatoire au terme de deux années d'études, il signa son premier contrat en pour une tournée en Allemagne (1946). Des prestations plus tard, en 1952, dans une salle d’attente pour une audition, le hasard lui offrit une rencontre déterminante, celle avec Jean Poiret. Coup de foudre immédiat entre les deux hommes qui, au lieu de se dire bonjour, se lancèrent dans l’improvisation d’un sketch. Ce duo de complicité à l’humour décalé, nourrit à l’envie de s’amuser ensemble, fit longtemps les belles heures des cabarets parisiens.
 
1954 marqua ses débuts au cinéma dans Ah ! les belles bacchantes de Jean Loubignac. D’autres films suivirent, mais, sauf de rares exceptions, peu prisé par les grands metteurs en scène, il enchaina les comédies de série B tout en se consacrant au théâtre.
En lui donnant un rôle à sa mesure dans Le Viager (1972), Pierre Tchernia, avec lequel il collabora à plusieurs reprises, impulsa sa carrière. Mais, son véritable statut de vedette est notamment dû à Jean Poiret, auteur de La cage aux folles, qui, en 1973, fit appel à son ancien compère de scène pour reformer un couple dans une pièce dont le triomphe ne se démentira pas pendant plus de cinq ans. Un grand regret, sauf le fameux extrait de « la biscotte »    que ce petit chef-d’œuvre du genre n’ai jamais été enregistré.
 
Pour autant, il n’interrompit pas sa carrière cinématographique qu’il mena dorénavant avec plus d’exigence que par le passé. Étrangleur de femmes dans L'Ibis rouge (1975), banquier véreux dans L'Argent des autres (1978), Michel Serrault semblait tourner le dos aux rôles comiques. Et pourtant ce fut bien son personnage d’Albin, dans l'adaptation à l'écran de La Cage aux folles d’Edouard Molinaro, qui lui valut le César de l'interprétation masculine (1979).
 
Alternant drames et comédies, il incarna de façon magistrale des personnages d’exception et/ou décalés pour lesquels il avait une prédilection : notable accusé du viol d’une enfant (Garde à Vue-1981) qui lui valut son deuxième César d’interprétation ; détective privé obsédé par la mort de sa fille (Mortelle randonnée-1982), douleur que l’acteur connut personnellement ; inspecteur désabusé et obsédé (On ne meurt que deux fois-1985) ; tueur en série opportuniste et vénal (Docteur Petiot-1990) ; magistrat solitaire et mélancolique (Nelly et Monsieur Arnaud-1995) qui lui rapporta son troisième César ; etc.
Autant de rôles qui mirent enfin en lumière l’étendue de son talent sur un registre dramatique, inquiétant.
 
Son retour à la comédie dans Le Bonheur est dans le pré (1995) de Chatiliez,  fut salué par un immense succès.
Appelé par la nouvelle génération, Mathieu Kassovitz le transforma en tueur impitoyable dans Assassins (1996),  tandis que Christian Carion lui faisait endosser le rôle d’un agriculteur bougon au grand cœur dans Une hirondelle a fait le printemps (2001).
 
Une autre rencontre qu’on ne peut passer sous silence tant elle fut importante, ce fut celle avec sa femme, Juanita Peyron (1923-2008), dite Nita, l’amour de sa vie épousé en 1958. Elle renonça à sa carrière d’actrice pour son foyer à la naissance de leur première fille, Caroline, qui trouva la mort dans un accident de voiture, en 1977, à l’âge de dix-neuf ans. Le travail et la foi permirent à l’acteur de ne pas sombrer.
 
Michel Serrault mourut des suites d’un cancer à Vasouy, petite commune associée à Honfleur, où il avait une résidence. D’abord  inhumé au cimetière d’Honfleur, à l'initiative de sa fille cadette, Nathalie, sa dépouille fut transférée, en 2009, au cimetière ancien de Neuilly-sur-Seine où reposaient déjà Caroline et Nita qui ne lui survécut qu’un an.
Sur la tombe familiale, une simple  caricature du site Magixl, clin d’œil au clown Serrault et à ses redoutables pitreries.
© MCP
© MCP
© MCP
Source principale :
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-320/biographie/
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.