Retour liste personnalités liées à Louis XVI
Bien qu’arrêté, la commune ayant ordonné aux geôliers de ne pas le recevoir, il fut libéré et mené à l’Hôtel de ville qui, prit d’assaut, fut témoin des pires échauffourées. Dans la bagarre Robespierre eut la la mâchoire fracturée par  un coup de pistolet; tiré par le gendarme Merda ou tentative avortée de suicide ?
Brinquebalé en civière jusqu’au Comité de sureté générale, son corps étendu sur une table, Maximilien dont le visage ensanglanté avait été bandé fut alors livré aux invectives et aux applaudissements des « Saint-Georges » venus voir le dragon terrassé. Dans la quasi impossiblité de s'exprimer, on ignore ce qui lui traversait vraiment l'esprit.
Entre la brutalité de sa fin et sa douleur, quelles pensées eut-il ? Quels mots auraient-il voulu dire pour éviter l'inéluctable ? Resta-t-il dans un brouillard de totale incompréhension ? Comprit-il ses erreurs ?Sans plus de ménagement, il fut mené à la Conciergerie devant le Tribunal révolutionnaire qui, se contentant d’une simple reconnaissance d’identité, le condamna à une exécution immédiate en même temps que vingt-et-un de ses acolytes dont son frère, Augustin, Saint-Just ainsi qu’Hanriot et Couthon aussi mutilés que lui.
ROBESPIERRE Maximilien Marie Isidore de (1758 - 28 juillet 1794)
Cimetière des Errancis puis les Catacombes (Paris)
Quelques que furent leurs motivations, ceux qui souhaitaient la chute de Robespierre finirent par former un groupe suffisamment important pour tenter de se débarrasser de lui ; et bien que sentant l’épreuve de force se rapprocher, quand celle-ci arriva, l’Incorruptible eut beau se débattre, il ne put résister au flot organisé des conspirateurs contraints dorénavant de gagner la partie sans appel.
 
A l’Assemblée, balloté entre la sonnette du président Thuriot qui ne cesse de s’agiter et les « A bas le tyran », Robespierre abattu, épuisé de fatigue et de colère ne pouvait se faire entendre. Quand, d’une voix asphyxiée, il articula d’inaudibles propos, on lui cracha le fameux « C’est le sang de Danton qui t’étouffe ». Ce qui, politiquement, était en partie vrai. Puis tout alla très vite.
Arrestation de Robespierre à l'Hôtel de Ville -Musée Carnavalet-
Avant même son exécution, Robespierre allait connaître mille morts. Outre la souffrance due à ses blessures, durant le trajet en charrette ce fut un peuple plein d’allégresse qui l’entoura et l’accompagna vers la guillotine.
Assis dans le fond du tombereau, sur un peu de paille qu'un aide-bourreau avait placé sous lui, il avait le dos appuyé contre les ridelles. Son visage plus tuméfié que le matin, était encore plus pâle. Entre la douleur et l’effarement Maximilien, tenant presque constamment ses yeux fermés, semblait insensible aux cris et aux insultes des curieux qui, encore terrorisés la veille, défilaient maintenant pour assister à sa mise à mort. Alors que les charrettes passaient devant sa maison, elles furent stoppées. On forma des rondes et on dansa autour des condamnés.
 
Des détails sordides ont été rapportés sans que leurs fondements soient toujours avérés comme cet enfant qui aurait apporté un seau de sang de chez un boucher voisin avec lequel on aurait barbouillé la façade de son logement à l’aide d’un balai.
 
Qu’il était long ce chemin vers la fin. Parties à 16h 30 de la Cour de Mai, les charrettes n’arrivèrent sur la place de la Révolution qu’à 18h 15. Maintenant il lui fallait attendre l’exécution de ses comparses ; vedettariat oblige, il était le dernier. Mais après l’exécution de Couthon et de son propre frère Augustin, il défaillit. Alors, craignant qu’il ne puisse subir son châtiment, on le hissa « avant son tour » sur l’échafaud. Lorsqu’un aide du bourreau lui arracha son bandage et que « la mâchoire inférieure se détacha alors, laissant jaillir des flots de sang », Robespierre poussa un dernier hurlement ; avec lui se terminait le règne de la Terreur.
Ce jour-là , en plus d’Augustin de Robespierre, Couthon, Saint-Just, Hanriot et Simon, furent également exécutés : l’ex prêtre Bernard (Jean-Claude), Bougon (Charles-Jacques), Cochefer (Christophe), le perruquier Dhazard (Jean-Barnabé), l’ex président du Tribunal révolutionnaire Dumas (René-François), le maire de Paris Fleurio-Lescot (Jean-Baptiste), Forestier (Jean-Etienne), Gency (Antoine), Gobeau (Adrien-Nicolas), Guérin (Etienne-Nicolas), Laurent (Denis-Etienne), Lavalette (Jean-Baptiste de), Payan (Claude-François de), le marchand de bois Quenet (Jean-Marie), Vivier (Nicolas-Joseph) et Wouarmé (Jacques-Louis Frédéric). La plupart était membre de la Commune.
 
Les frais de transport des corps s’élevèrent à cent quatre-vingt-treize livres. Et les fossoyeurs perçurent sept livres de pourboire.
 
Avant de jeter sa tête dans la fosse où tant de celles de ses victimes l'attendaient, on prit le temps de réaliser un masque de son visage.
Le prophète était mort mais son fanatisme était toujours vivant. Des dizaines de robespierristes furent exécutés le lendemain et les jours qui suivirent parmi lesquels Robert Jean-Jacques Arthur  qui fut jusqu’au dernier moment un grand soutien de Robespierre. Tous furent inhumés au cimetière des Errancis. A la fermeture du cimetière, ses restes furent transférés aux Catacombes qui devint son ultime tombe.
 
Vers 1840, des nostalgiques du personnage fouillèrent vainement le cimetière fermé depuis 1797 dans l’espoir de retrouver l’objet de leur admiration.
Masque mortuaire de Robespierre -Musée Tussaud-
La reconstitution faciale de Maximilien Robespierre a été réalisée par le spécialiste Mulhousien Philippe Froesch à partir du moulage de son visage.(VisualForensic / Philippe Froesch.)
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.