DRANEM Charles Armand Ménard, dit (1869 – 13 octobre 1935)
Parc du château de Ris-Orangis (Essonne)
A ce costume du meilleur goût, il fallait une gestuelle et des propos assortis, ce que fit Dranem à l’Eldorado, le temple du café-concert où, après une prestation remarquée il fut embauché. Il resta pendant vingt ans interprétant son répertoire stupide et scabreux confinant au sublime et qui resta à jamais le style Dranem.
 
En 1911, il créa la Fondation Dranem dans le château de Ris, maison de retraite pour artistes lyriques, aujourd’hui ouverte à tous, dans le parc duquel il fut inhumé avec sa femme. Un cimetière privé peu ordinaire de nos jours.
Photo topic-topos
Photo topic-topos
RETOUR VARIÉTÉS
► Chanteur et fantaisiste français
Jusqu’à présent peu convaincant en comique troupier, Dranem, (anagramme de Ménard), eut un jour l’idée de s’acheter une petite veste étriquée, un pantalon trop large et trop court, jaune rayé de vert, d'énormes godasses sans lacets et un petit chapeau bizarre dont il s’accoutra le soir même ; tenue qu’il complèta avec un maquillage rouge sur le nez et les joues.
(*) commentaire(s)
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2020- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.