RETOUR FRANCS ET MEROVINGIENS
La mort d’Attila (miniature extraite de la Sächsichen Weltchronik )
ATTILA (v. 395 - 453)
Quelque part sur les bords du Danube en Hongrie
Son cadavre fut solennellement placé sous une tente de soie. Alors un spectacle extraordinaire commença devant la tente. Les Huns entamèrent des courses effrénées comme celles des cirques romains. Lamentations et chants funèbres relatant les exploits d’Attila s’élevèrent sur toute la plaine. Puis, pleurant et riant tout en même temps, ils festoyèrent. Après l’orgie funèbre, le corps d’Attila fut placé dans trois cercueils. Un en or et un en argent pour rappeler qu’il avait conquit les richesses de bien des empires et un dernier en fer pour rappeler qu’il avait dompté ces mêmes nations.
Comme pour tous les conquérants, le souvenir qu’on en a dépend du côté de la frontière où l’on se trouve. Si c’est du mauvais côté, qu’importe que le personnage fut intelligent, rusé et un grand guerrier. Alors que bien des cultures magnifient la mémoire d’Attila, pour nous il demeure le bien nommé Fléau de Dieu.
 
Après avoir envahi et ravagé une bonne partie de l’Orient et de l’Occident, le chef des Huns renonça, moyennant un lourd tribu, à fondre sur Rome. Suivant le chemin d’autres conquêtes,  il s’arrêta quelque part sur les bords du Danube en Hongrie.
Il profita de cette étape pour épouser une jeune beauté du nom d’Ildico. Après un repas de noces bien arrosé, il se rendit dans la chambre nuptiale. Dehors, les festivités continuaient. Le lendemain matin, ses guerriers, surpris de ne point le voir, se rendirent sous sa tente et découvrirent leur chef étendu sur sa couche baignant dans une mare de sang sans aucune blessure apparente. Ildico, en larmes, se tenait près de lui. Coutumier de sérieux saignements de nez, la médecine actuelle en conclut qu’Attila mourut d’une hémorragie.
On rajouta des armes et de somptueux carquois pris à l’ennemi et on l’enterra. Enfin, pour être certains que le lieu de la sépulture et de ses trésors resteraient inviolés, on égorgea tous les fossoyeurs ! Cruel mais efficace car l’endroit n’a jamais été retrouvé.
 
Avec lui s’éteignait la gloire de l’empire hunnique.
(*) commentaire(s)
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.