RETOUR PERSONNALITÉS LIÉES A L’INDUSTRIE
Merci à Jean-Paul Zham pour la photo
(*) commentaire(s)
► Couturière française
COCO CHANEL (1883 – 10 janvier 1971)
Cimetière du Bois-de-Vaux de Lausanne (Suisse)
Symbole de l'élégance française, quel chemin parcouru pour la gamine issue d'une lignée de marchands forains cévenols.
 
Mais Gabrielle Bonheur Chanel était habile, habile à manier le fil et l’aiguille et à asseoir son ambition que servait la beauté ravageuse de la jeune cousette qui rêvait de liberté et d’indépendance.
Déclinaison sur la célébrissime petite robe noire créée en 1926
Confirmant son anti- sophistication à la Paul Poiret, en 1926, elle créa la célèbre petite robe noire qui fit scandale autant pas sa longueur que par sa couleur jusqu’alors exclusivement réservée au deuil et aux …domestiques.
 
Amie d’artistes, elle apporta sa contribution au monde du théâtre et du cinéma en collaborant à plusieurs œuvres.
 
En 1939, au sommet de sa gloire, elle ferma la maison. Installée à demeure à l'Hôtel Ritz, elle y vécut de 1941 à 1944 avec Hans Günther von Dincklage. Interrogée à la libération par les FFI, elle décida de s'installer en Suisse qui fut sa résidence principale pendant dix ans.
 
En 1954, elle rouvrit sa boutique et renoua avec la création avec entre autres son célèbre tailleur qui habilla de nombreuses célébrités parmi lesquelles, Romy Schneider ou Jacky Kennedy qui en portait un rose lors de l'assassinat de son époux.
 
Quand la vague hippie apporta de nouveaux critères à la mode, Gabrielle les rejeta en bloc passant même à côté de la mini-jupe.
 
Avec les années, elle s’isola de plus en plus dans son appartement de l’hôtel Ritz où elle mourut. Conservant ses noirs secrets derrière les miroirs et les paravents, capable d’une redoutable mauvaise foi, elle devint de plus en plus tyrannique et acariâtre. Ainsi, la « femme de fer » ne montrant pas son désespoir, cachait-elle des blessures intimes jamais cicatrisées.
 
Après avoir régné sur la mode, les femmes et les cœurs, Mademoiselle Chanel allait avoir quatre-vingt-huit ans quand elle s’éteignit.
 
Coco Chanel fut inhumée au cimetière du Bois-de-Vaux à Lausanne où sa tombe, contrairement à celle du compositeur Pierre Dudan, n’est pas menacée de relève.
Gagnant son surnom de Coco dans un beuglant de Moulins, elle rêva d'une carrière de music-hall. Son nom allait briller en haut de l'affiche mais pas sur celle à laquelle elle songeait.
Grâce à son amant, Étienne Balsan, fils d’un riche manufacturier, elle s’initia aux arcanes de la haute société.Puis, avec le soutien et les conseils de son grand amour, le fortuné Arthur Capel, dit « Boy », elle se lança, en 1909, dans la création de chapeaux à Paris dont l’exquise simplicité et la sophistication retenue furent très appréciées.
En 1910, elle ouvrit un salon de modiste au 21 rue Cambon sous le nom de « CHANEL MODES »,. Quelques années plus tard, elle s’installa aux 27, 29 et 31 rue Cambon adresse qui reste encore le temple de l’élégance à la Coco Chanel.
 
Libérant le corps des femmes du carcan du corset, raccourcissant les jupes, créant des vêtements simples et pratiques, dont l’esthétique s’inspirait d'une vie dynamique et sportive jouant avec les codes féminins/masculins, elle enchaîna les idées novatrices. En 1915, manquant de tissu elle tailla des robes de sport à partir des maillots de garçons d'écurie en jersey…il fallait y penser.
 
Paris, Deauville, Biarritz, les boutiques s’ouvraient connaissant toutes le même succès. Forcenée du travail depuis la mort accidentelle de Boy Capel, l’empire de Gabrielle s’agrandit avec la création de parfums. Elle fut la première couturière à se lancer dans l’aventure avec le N°5 (1921) qui fut complété par la création de bijoux.
 
Ses amants comme les circonstances furent autant de sources d’inspiration : maîtresse duc de Westminster, elle emprunta l’idée du chandail, de la pelisse, le béret de marin ou la veste en tweed.
Arthur Capel, dit « Boy » (1881 - 22 décembre 1919)
Cimetière de Montmartre, 8ème division (Paris)
Merci à Michel Schreiber pour cette photo et la suivante
Merci à Thierry Leroy pour cette photo
Le monument élevé à l'emplacement de l'accident, et longtemps laissé à l'abandon, a été récemment restauré.
Joueur anglais de polo, Boy était  un homme d'affaires qui fit fortune dans les frets charbonniers durant la Première Guerre mondiale.
Il avança à Coco  les fonds nécessaires pour lancer sa première boutique. Ses blazers inspirèrent sa maîtresse qui intégra une touche masculine sur ses créations vestimentaires.
Il mourut dans un accident d'automobile à Puget-sur-Argens (Var) alors  qu'il se rendait à  Cannes  pour passer Noël avec Coco.  
Il fut inhumé avec les honneurs militaires complets en la cathédrale de Fréjus (Var) le 24 décembre 1919 avant d'être transféré, le 3 janvier 1920, au cimerière de Montmartre dans la sépulture familliale.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 12 septembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.