RETOUR FRANCS ET MÉROVINGIENS
Sources principales : le remarquable ouvrage Les Trésors mérovingiens de la basilique Saint-Denis par Michel Fleury et Albert France-Lanord. Ed. Gérard Klopp (1998) dont sont extraites les photos des bijoux, sauf la chevalière.  
 
Il est à noter que Michel Fleury (1923 - 2002) historien, archéologue est à l'origine de la découverte du sarcophage en 1959.
(*) commentaire(s)
Crypte de Saint-Denis. Merci à Erwan Le Marchand pour la photo
Sarcophage d'Arégonde MCP
Squelette d'Arégonde: on aperçoit ses différentes parures.
Tout à coup cette reine oubliée devint une réalité qu’on pouvait se représenter même dans son intimité. Elle mesurait 1,55 m et était gracile. Sa jambe droite et son pied témoignent des séquelles d’une poliomyélite contractée dans la petite enfance. Elle souffrait d’arthrose cervicale et lombaire, ainsi que de la maladie de Forestier (épaississement anormal de certains os, souvent lié au diabète).
 
Nonobstant l’intérêt des détails scientifiques, les reliques découvertes dans le sarcophage (bijoux magnifiques, tissus, ossements) sont un trésor inestimable pour notre histoire puisqu’elles proviennent de la seule tombe royale mérovingienne identifiée et parvenue intacte jusqu’à nous à une époque où la science fait parler la moindre particule. Ainsi a-t-il été possible de dater à trois ans près, sa date de décès et de reconstituer son costume mérovingien presque complet.
 
La reine était vêtue d’une chainse de lin fin, recouverte d’une tunique de soie pourpre, toutes deux tombant aux genoux, ainsi qu’un bliaud de soie rouge. Elle avait un voile de soie, des bas de lin et une cape de laine rouge frôlant le sol. Elle portait un manteau de soie teint de pourpre, un voile de soie à motifs jaunes et rouges, des chaussures de chevreau rouge et des bijoux en or et argent ornés de grenats venus d'Asie
On a pu vérifier que la remarquable garniture de ceinture d’orfèvrerie en argent, ornée d’appliques en tôles d’or avec verroteries et grenats venus d’Asie, avait été fixée sur une luxueuse ceinture en peau de chèvre piquée de nervures et en partie dorée à la feuille.
 
Ses boucles d’oreille étaient en or d’origine italo-byzantine. Deux fibules circulaires en or cloisonnées de grenats fermaient son manteau. Son long voile était attaché par deux épingles en or et fixé au manteau par une longue fibule en argent rehaussée de trois nodules en or sertis de grenats.
Ses bas étaient maintenus par des jarretières à lanières croisées, fermées par des boucles en argent. Un linceul de toile de chanvre recouvrait le tout.
 
Détail émouvant : les analyses ont montré une usure ou une réparation anciennes de ses bijoux démontrant l'attachement que la vieille reine portait à ses parures avec lesquelles elles fut ensevelie.
 
En revanche, la reconstitution des vêtements sous son manteau n’est plus possible.
Ainsi fut inhumée Arégonde
Les ossements de la reine.
Placés dès 1959 dans une boîte et confiés au Musée national d'archéologie de Saint-Germain-en-Laye, ils y sont toujours après qu’on ait longtemps cru qu’ils avaient été perdus. A quand leur retour à Saint-Denis ?
 
Les bijoux se trouvent au Musée du Louvre. En voici quelques exemples.
Chevalière ayant permis son identification grâce à son monogramme : « REGINE ARNEGUNDIS »
A gauche: épingles et boucles d'oreilles en or
Au centre: fibules
A droite: grande épingle d'argent et d'or
Garniture de ceinture
Partie des broderies d'or des manches de la tunique
23 septembre 2012
Excepté qu’elle fut la mère de Chilpéric Ier, on ne sait rien de plus. Son rôle dans l’Histoire n’eut apparemment aucun impact réduisant son intérêt à néant. Mais du tréfonds de sa tombe, Arégonde préparait un retour très remarqué...
 
Bien que veuve depuis longtemps, elle eut le droit à de splendides funérailles organisées à la lueur des bougies dans ce lieu sacré et prestigieux qu’est la basilique Saint-Denis où elle fut inhumée par son fils.
Alors que le silence s’était fait sur sa vie, sa mort allait la sortir de l’ombre. Il lui fallut juste attendre environ mille quatre-cents ans !
 
A l’abri des turbulences du temps, Arégonde reposa en paix jusqu’en 1959, date à laquelle son tombeau (n° 49) fut découvert lors d’une nouvelle campagne de fouilles dans la crypte mérovingienne. Des sarcophages avaient déjà raconté des bribes d’histoire, mais celui d’Arégonde livra un vrai trésor archéologique et humain. Elle fut identifiée grâce à une chevalière.
 
 
"Ressuscitée"  grâce à la science…
 
Clotaire Ier avait épousé Ingonde vers ou en 532. Selon Grégoire de Tours, quelques temps plus tard, souhaitant hisser sa sœur Arégonde à un rang social digne du sien, elle suggéra à Clotaire de la marier à un beau parti. Après réflexion, n’ayant pas trouvé mieux que lui-même Clotaire épousa aussitôt Arégonde !
 
Devenue involontairement la rivale de sa sœur Ingonde, Arégonde ne put lutter contre son débauché de Clotaire puisque vers 536 il épousa Radegonde.
ARÉGONDE ou Arnégonde (v. 520 - v. 580) Reine mérovingienne: épouse de Clotaire Ier
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 7 août 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.