RETOUR SCIENCES
GALILÉE (Galileo Galilei) (1564 – 8 janvier 1642)
Basilique santa Croce de Florence (Italie)
► Mathématicien, physicien et astronome italien
« Et pourtant elle tourne »...
 
Passionné  par les mathématiques, terme regroupant alors  plusieurs  disciplines notamment l'astronomie et la physique, en 1589, il obtint du grand-duc de Toscane la chaire de mathématiques de Pise. Professeur de mathématiques à Padoue, il joua un rôle majeur dans l’introduction de cette discipline pour l’explication de lois physiques.
Le procès de Galilée par Joseph-Nicolas Robert-Fleury (1797 - 1890)
Assigné à résidence à Arcetri (près de Florence), il écrivit son œuvre majeure Discours concernant deux sciences nouvelles qui parut en Hollande (1638), chef-d'oeuvre où il consigna les découvertes d'où naquirent la dynamique moderne ; il y établit les fondements de la mécanique en tant que science et marqua ainsi la fin de la physique aristotélicienne.
 
Galilée finit ses jours aveugle, entouré de ses disciples. Sur l'ordre du grand-duc de Toscane, il fut inhumé religieusement à Florence le 9 janvier dans le caveau familial de la Basilique Santa Croce de Florence.
La rancune tenace, l’Église refusa que lui soit édifié un monument funéraire.
Vincenzo Viviani, disciple de Galilée, qui désirait être enterré avec son maître, finança les travaux du mausolée actuel.
Confié à Giovanni Battista Foggini, il date de 1736. L'un de ses fils, Vincenzo, signa la statue de l'Astronomie et Girolamo Ticciati celle de la Géométrie.
© Ricardo André Frantz
© Ricardo André Frantz
19 juin 2013
A cet égard, en proclamant que le monde était de nature mathématique, il contribua à créer un état d’esprit. On lui doit de nombreuses études, comme celle sur la chute des corps dans le vide ou le pendule qu’il envisagea aussi pour mesurer le temps.
 
En 1609, la découverte de la lunette, inventée par un hollandais et qui servait davantage de jouet que d'instrument d'observation, fut un véritable tournant dans sa vie. Il en fabriqua immédiatement une copie afin de la commercialiser. Son intelligence et le professionnalisme de son ouvrier lui permirent de perfectionner rapidement l'instrument. En peu de temps, il disposa d'une lunette grossissant 30 fois qu’il eut l’idée géniale de tourner vers le ciel. Ainsi put-il découvrir les nombreuses étoiles, invisibles à l’œil nu, composant la Voie lactée ; les irrégularités présentes sur la Lune ; et surtout, il vit quatre petits corps tournant autour de Jupiter, comme la Lune autour de la Terre, reproduisant un système solaire en miniature.
Véritables bombes dans le jardin de l'aristotélisme, ces affirmations successives gênèrent l'Église qui avait fait d’Aristote son savant officiel.
 
Ouvertement défenseur des théories de Nicolas Copernic, il  s'engagea vivement dans des querelles scientifiques tout en se mêlant imprudemment de questions religieuses. Interdit  par l’Eglise de prêcher les idées  coperniciennes en 1616, la menace était sérieuse. Face à lui, le cardinal Bellarmin n'était pas seulement le Cardinal Inquisiteur,  mais avait largement participé à expédier au bûcher, seize ans plus tôt, le philosophe Giordano Bruno !
 
En 1623, grâce à la protection de son ami le pape Urbain VIII, et à la condition d’évoquer les théories coperniciennes comme simples hypothèses et de laisser la parole à ses adversaires,  il fut autorisé à évoquer sa référence.
 
Mais en 1632 parut le Dialogue entre les deux plus grands systèmes du monde dans lequel il présentait une « preuve » du mouvement de la Terre, ce qui est contraire aux accords avec le pape. Plus dramatique encore, la preuve de Galilée, basée sur les marées, était fausse.
Encore pire, il prêtait à son personnage Simplicius, ridiculisé du début à la fin de l'ouvrage, des propos qu’aimaient tenir le pape. Fatale maladresse que surent exploiter ses adversaires. Furieux, le pontife souhaita alors le procès de Galilée qui se tint en 1633.
Agé, déprimé, abandonné de tous ses amis et souffrant de la vue au point de  bientôt devenir aveugle,  Galilée, effrayé, abjura. Quant à son apostrophe « Et pourtant elle tourne », tout le monde s'accorde pour la dire apocryphe: une telle audace  lui aurait coûté la vie.
Parmi les sources consultées: http://www.futura-sciences.com/fr/biographie/t/astronomie-3/d/galilee_220/
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.