RETOUR CINEMA
Jacqueline Delubac (1907 – 14 octobre 1997)
Cimetière de Garches  (Hauts-de-Seine)
© MCP
© MCP
Jean Guitry (1884 – 1920)
Lucien Guitry et ses  deux fils: Sacha à Gauche, Jean à droite.
Comédien dont le talent ne put jamais égaler celui de son père et de son frère, mais aussi journaliste, il périt dans un accident de voiture près de Trouville.
D’abord inhumé au cimetière de Passy, il rejoignit la sépulture familiale de Montmartre après le décès de son père.
Funérailles de Jean Guitry (vers le cimetière de Passy).  Derrière le corbillard, Lucien et Sacha.
Cimetière de Montmartre © MCP
Yvonne entre Lucien et Sacha
A partir de 1932, Sacha vécut avec Jacqueline Delubac qu’il épousa en 1935. Elle joua vingt-trois pièces de son mari, dont dix créations. D'autre part, elle interprétera onze de ses films. Séparés en 1938, leur divorce fut prononcé en 1939. Associée aux réussites de Giutry, elle ne retrouva plus aucun rôle digne de son talent. A partir de 1955, elle se consacra à la peinture et surtout à la vie mondaine. Sa fin fut moins glamour : un livreur de pizzas la renversa rue de Rivoli. Elle mourut des suites de cet accident. Elle repose avec son second époux, le joaillier Myran Eknayan (1892-1985).
© Ph. Landru (cimetières de France et d'ailleurs)
Geneviève de Séréville (1914 – 1963)
Cimetière de Saint-Just-en-Chaussée (Oise)
Sa carrière d’actrice décolla grâce à son mariage avec Guitry en 1939 dont elle créa cinq pièces et fut présente dans cinq de ses films. Séparés en 1944, leur divorce fut prononcé en 1949. Séparé en 1944, le couple divorça en 1949. Privée de son mentor, elle déserta les écrans et écrivit un livre «Sacha Guitry, mon mari» (1959), Emportée par un cancer de la gorge, elle fut inhumée dans sa commune de naissance.
Pas d'illustration de sa sépulture
Lana Marconi (1917- 1990)
Cimetière de Montmartre, 1ère division (Paris)
Il lui avait déclaré : « Les autres furent mes épouses vous serez ma veuve. Ces belles mains fermeront mes yeux et ouvriront mes tiroirs. »
Vivant avec Guitry depuis 1945, elle l’épousa 1949 à  Paris. Elle créa sept de ses  pièces. Seul réalisateur avec lequel elle travailla, elle est présente dans la douzaine de films qu’il tourna à partir de 1948.  
Lana, effectivement veuve de Sacha, a l'honneur d'être la seule femme a partager l'éternité des Guitry.  
Lana et Sacha dans Le Diable boiteux.
© MCP
(*) commentaire(s)
GUITRY Sacha (1885 – 24 juillet 1957)
Cimetière de Montmartre, 1ère division (Paris)
9 novembre 2013
Artiste dont le timbre et la diction étaient extraordinaires, homme d’esprit dont les bons mots envahissent les dictionnaires de citations, son style souvent léger ne fut jamais superficiel et resta ancré dans la réalité. Il voulait saisir la vie dans ce qu’elle a de capricieux, pétulant, fugace et aléatoire. A ce titre, il est une référence incontournable.
 
Boudant le cinéma auquel il reprochait de ne pas avoir la même puissance que le théâtre, il franchit néanmoins et vraiment le pas en 1935 avec Pasteur, biographie du savant. Et il suffit de voir Le Roman d’un tricheur (à l’origine une de ses pièces) pour constater qu’il était bien l’un des grands réalisateurs de son époque. Elégance, désinvolture, maîtrise et innovation sont autant de ses qualités que l’on retrouve jusque dans ses génériques.
Passionné d’histoire, il inventa aussi les grandes revues historiques qui font défiler des personnages illustres : Remontons les Champs-Elysées (1938), Le destin fabuleux de Désiré Clary (1941), etc.
 
A l’apogée de sa carrière pendant la seconde Guerre mondiale, il fut arrêté à la Libération de Paris par un groupe de résistants qui lui reprochait son attitude ambigüe à l'égard de l'occupant allemand. Incarcéré pendant deux mois sans inculpation, les accusations de ses détracteurs ne pouvant être prouvées, son dossier fut classé suivi d’un non lieu-lieu (1947). Cette mésaventure lui fit dire : « La Libération ? Je peux dire que j'en ai été le premier prévenu. » Il se justifia par la suite dans Le Diable boiteux (1948), magnifique portrait de Talleyrand.
 
Après une disgrâce momentanée, grâce au soutien de ses amis, il devint finalement le cinéaste officiel de la IVe République avec de grosses machines comme : Si Versailles m’était conté, Napoléon et Si Paris m’était conté avec toujours de fastueuses distributions servant toujours, et encore, son esprit et son ironie à défaut d’exactitude historique. Mais on peut aussi leur préférer quelques éblouissantes pochades : La Poison, Adhémar, etc.
 
Est-ce par jalousie, il fut souvent l’objet de médisances et entretint des relations difficiles avec la critique. Mais alors que Nouvelle Vague fut d’une virulence inouïe avec des réalisateurs du passé, elle réhabilita Guitry, véritable « auteur complet » à ses yeux.
 
Quand l’éternel et génial cabotin tira sa révérence, comme une ultime représentation, son public, une foule immense, se pressa sur les trottoirs et se bouscula au cimetière  de Montmartre pour lui rendre un ultime hommage.
 
Avec lui reposent :
- Lucien Guitry,son père
- Jean Guitry, son frère
- Lana Marconi, sa cinquième épouse.
Actrice, elle fut d'abord la maîtresse  de Lucien Guitry qui eut la malheur de ne lui accorder qu'un petit rôle quand il dirigeait le théâtre de la Renaissance.  Pour se venger, dans les coulisses, elle séduisit Sacha  de sept ans son cadet. Lucien eut beau entrer dans une rage folle,  Sacha l’épousa en 1907. Elle créa dix-neuf pièces de son mari et reprit Nono en 1910. Séparés en 1917, leur divorce fut prononcé en 1918. Elle mourut à Saint-Jean-Cap-Ferrat où elle fut inhumée.
Pas d’illustration de la tombe dans l'immédiat.
Les femmes de Sacha Guitry, incorrigible séducteur aux nombreuses liaisons.
« Vous ne pouvez pas savoir ce qu'on s'ennuie à Londres un dimanche ! Je m'y étais rendu le samedi, c'était déjà intolérable, le dimanche, c'était impossible, et le lundi je trouvai enfin quelque chose à faire : je me mariai. » Il le fit cinq fois.
 

Charlotte Lysès (1877 – 1956)
Cimetière de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes)
Enfant du théâtre autant par sa mère que son père, Lucien Guitry, Sacha (Alexandre) se lança très tôt dans l’écriture prolifique de pièces de théâtre dans lesquelles il se mit en scène.
 
Auteur et acteur brillant, ce que ses études médiocres ne laissaient pas entrevoir, Sacha signa une œuvre colossale qui lui apporta le succès et la gloire à la mesure de son immense talent. Certaines de ses pièces sont restées comme des classiques de théâtre français.
RETOUR THÉÂTRE 
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 12 septembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.