RETOUR BEAUX-ARTS
RAPHAËL, Raffaello Santi ou Sanzio, dit en français (1483 - 6 avril 1520)
Panthéon de Rome (Italie)
► Peintre et architecte italien
« Quand il ferma les yeux, la peinture devint aveugle. » devait écrire Giorgio
Vasari.
 
Considéré par ses contemporains comme un être quasi divin, Raphaël fut par excellence le peintre de l'harmonie et de la grâce. Dans son œuvre, qui attegnit à l'expression idéale de l'humanisme dans l'art, s'accomplit à merveille le classicisme de la seconde Renaissance.
Né à Urbino où son père, Giovanni Santi († 1494) dirigeait un atelier, c’est à Pérouse que le jeune artiste fit son apprentissage et signa son premier chef-d’œuvre, Le Mariage de la Vierge (1504).
Le Mariage de la Vierge
(Pinacothèque de Brera, Milan). © Electa/Leemage
Un séjour à Florence se révéla capital car, étudiant l’art et adoptant des procédés de Fra Bartolomeo, de Léonard de Vinci et de Michel-Ange, il signa le début fulgurant de sa carrière.
 
Recommandé par son oncle (?) et protecteur Bramante au pape Jules II, qui désirait s'entourer des meilleurs artistes de son temps pour redonner tout son lustre à la capitale de la chrétienté, avait décidé de quitter les appartements du pape Alexandre VI Borgia pour s’installer dans les chambres situées dans l’aile nord du Vatican.
Raphaël, âgé de vingt-cinq ans, se vit charger de la décoration des « chambres du Vatican » qui s’étala sur plusieurs cycles: la chambre de la Signature (1508-1511), la chambre d’Héliodore (1512-1514), la chambre « de l’Incendie du Borgo » (1514-1517) dont les fresques furent terminées par ses élèves. Pour la chambre de Constantin, il ne fournit que les dessins.
Au fur et à mesure de l’avancée de son travail, il marqua son intérêt croissant pour la lumière.
L'École d'Athènes dans chambre de la Signature
© Coll. Archives Larbor
Le travail de Raphaël ne se limita pas au Vatican. Parallèlement, en la personne du banquier siennois Agostino Chigi (1465-1520), il trouva un autre puissant mécène pour lequel il décora, entre autres, la villa Farnésine (Le Triomphe de Galatée, 1511).
Le Triomphe de Galatée
Il continua à illustrer son genre de prédilection, le retable qui trouva son aboutissement, dans les domaines de la composition, de la perspective et de la lumière, avec La Transfiguration (1517-1520).
La Transfiguration. Pinacothèque du Vatican
À l'avènement de Léon X (1513), Raphaël continua à jouir de la même faveur qu'auprès de Jules II. En 1514, succédant au poste prestigieux de Bramante, il dirigea les travaux de la nouvelle basilique Saint-Pierre, puis il acheva la galerie des Loges (1517-1519), dont il conçut le décor en grotesques imitées de l'antique.
À la demande du pape, il fournit les cartons pour les dix tapisseries des Actes des Apôtres qui furent tissées à Bruxelles et installées dans la chapelle Sixtine. En 1516, le poste de conservateur des Antiquités romaines lui échut.
 
Il fut aussi l’auteur de nombreux portraits.
Laurent de Médicis, duc d'Urbino tenant
une boîte en or (1516-1519) Col. privée
http://clg-saint-exupery-eguzon-chantome.tice.ac-orleans-tours.fr/
© MCP
13 juillet 2014
À l'architecte, on doit encore les plans de la petite église de Sant'Eligio degli Orefici (vers 1512), ceux de plusieurs palais dont le palais Pandolfini à Florence, et ceux de la villa Madame dans la campagne romaine.
 
Célèbre comme dessinateur, Raphaël laissa aussi une trace dans l'histoire de l'estampe grâce à sa collaboration avec le graveur Marc-Antoine Raimondi qui diffusa ses thèmes dans toute l'Europe.
 
Une fièvre maligne mit fin à la vie de l’artiste le jour même de ses trente-sept ans alors que de nombreux chantiers étaient en cours. Saluée par la douleur profonde de la cour pontificale, comme un goût d’inachevé, sa disparition brutale et prématurée participa au mythe du génie.
 
Comme il l'avait demandé, Raphaël fut inhumé dans le prestigieux Panthéon de Rome. Sur son tombeau, en guise d'épitaphe, les mots gravés de son ami, le poète Pietro Bembo (1470-1547) :
"Ci-gît Raphaël. A sa vue, la nature craignit d’être vaincue ; aujourd’hui qu’il est mort, elle craint de mourir".
Source principale: article largement inspiré de Encyclopédie Larousse.
(*) commentaire(s)
© MCP
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
DE A à Z 
Chercher
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
CONTACT
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.