RETOUR ITALIE
PAPES ORDRE ALPHABETIQUE
PAPES ORDRE CHRONOLOGIQUE 
LES BORGIA
Pauvre saint Pierre qui depuis des siècles avait déjà assisté à tant d’affligeantes conceptions de son apostolat et qui ne trouva guère de consolation en Alexandre VI !
 
Sans réhabiliter totalement le personnage,  il serait toutefois injuste d’omettre sa foi réelle, sa générosité de mécène, sa protection d’artistes, comme Michel Ange, et ses grandes capacités à remettre en ordre l'administration de l'église.
 
Les règnes de son oncle, de Pie II dont il devint le vice-chancelier, de Sixte IV qu’il couronna en sa qualité de doyen des cardinaux-diacres et enfin d’Innocent VIII, vont passer avant que Rodrigo ne succédât à ce dernier.
Rodrigo Borgia devint Alexandre VI. Sa fortune étant faite, il l’étala par un luxe ostentatoire et s’occupa de sa progéniture.  
 
Intelligent et habile, Rodrigo présentait un physique avenant lui permettant de collectionner les conquêtes féminines. Ce qui nous choque aujourd’hui, n’offusquait pas autant à l’époque où les vœux de célibat étaient régulièrement bafoués. Néanmoins, jusqu’à présent notre ambitieux avait l’excuse de ne pas les avoir encore formulés. C’est donc un peu du bout des lèvres qu’il les prononça ce qui, une fois fait, ne l’empêcha pas de s’installer avec une riche romaine, propriétaire d’auberges : Vannozza Caetani qui fut la mère de sa célèbre progéniture.
Comme Rodrigo aimait à  semer le plus naturellement du monde, mais fort peu apostoliquement, des enfants venus d’autres lits vinrent agrandir le cercle familial. A défaut de tous rentrer dans la grande histoire, tout ce petit monde fut très avantageusement doté ou marié.
 
Pape, Alexandre dut faire face à bien des préoccupations dont son fils César n’était pas des moindres. Il y eut l’invasion de Rome par les Français menés par Charles VIII, le meurtre de son fils Juan qui le glaça d’horreur,  les débauches romaines condamnées par Savonarole qu’il fit exécuter, de nouveau les campagnes françaises avec Louis XII, les guerres en Italie menées par César et les morts subites de ceux qui dérangeaient le père et le fils. Enfin, il y eut l’âge qui le rattrapa avec son lot de méchants tracas.
 
Le fringuant jeune homme avait depuis longtemps cédé la place à un homme bouffi par l’embonpoint. Alexandre était de plus en plus souvent victime de syncopes. Le 5 août 1503 avec César, il se rendit à un dîner chez le cardinal de Corneto. Une semaine plus tard, il fut pris d’une forte fièvre et de vomissements. Sentant sa dernière heure arrivée il se confessa et mourut.
Alors une question se posa. Le pape avait-il été empoisonné ? La réponse est catégoriquement non. Malgré toutes les suppositions, y compris les plus fantaisistes, on peut penser que les convives de ce dîner qui furent tous plus ou moins malades, furent atteints « d’une épidémie de malaria, associée sans doute à l’indigestion de plats mal préparés » ou avariés.
 
Cependant, la chaleur régnante accélérait la décomposition du corps qui offrit rapidement un spectacle effrayant et une telle répugnance que personne n’osait le toucher. Aussi décida-t-on de l’enterrer de suite.  On le traîna plus qu’on ne le porta jusqu’à la chapelle Notre-Dame-des-Fièvres ou rotonde Saint-André, près de son gendre assassiné, Alphonse d’Aragon.
 
Mais son corps, trop volumineux, se refusant à rentrer dans le cercueil, voilà que les porteurs, après lui avoir retiré sa mitre qui gênait les opérations, lui frappèrent le ventre pour le tasser ! Quelle singulière inhumation où « Pas un cierge n’est allumé, aucun prêtre n’assiste à ce barbare ensevelissement » pour celui qui fut davantage souverain temporel que bon pasteur.
 
La chapelle médiévale Notre-Dame-des-Fièvres ou rotonde Saint-André disparut entre 1776 et 1784 lors de l’agrandissement de la sacristie de la basilique. Sa dépouille mortelle fut alors transférée en 1610 dans la première chapelle San Diego de l’église de la colonie espagnole de Rome, Santa Maria di Monserato. Depuis 1889, ses restes et ceux de son oncle Calixte III  reposent dans un tombeau commun réalisé par Felipe Moratilla à cette date.
 
Dans cette chapelle se trouve aussi le cénotaphe du roi d’Espagne Alphonse XIII († 1941) dont la dépouille fut transférée à l’Escurial de Madrid en 1980.
ALEXANDRE VI (Rodrigo Borgia) (1431-18 août 1503)
Basilique Saint-Pierre puis église Santa Maria di Monserato de Rome (Italie)
De nos jours. Wikipedia
(*) commentaire(s)
Son oncle, Alphonse Borgia,  l’avait déjà brillamment précédé dans la carrière ecclésiastique. Pratiquant le népotisme, il appela auprès de lui ses neveux, Luís Juan et notre fameux Rodrigo. Dès leur arrivée, les deux jeunes gens furent immergés dans un environnement princier.
Rodrigo, profitant des avancements inouïs que lui conférait son oncle, devenu pape sous le nom de Calixte III à la mort de Nicolas V, n’avait plus qu’à agir en attendant de voir son pied passé de l’étrier pontifical aux vrais chaussons de saint Pierre.
La chapelle Notre-Dame-des-Fièvres (rond rouge du premier plan) disparut au profit de l'agrandissement de la sacristie de la basilique. www.romeartlover.it/
214 ème pape 11 juillet 1492 - 18 août 1503
Successeur d'Innocent VIII
Tombe commune d'Alexandre VI et de Calixte III © MCP
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.