RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
TOUSSAINT LOUVERTURE, François Dominique Toussaint Bréda, dit (1743 – 7 avril 1803)
Chapelle du fort de Joux, commune de La-Cluse-et-Mijoux (Doubs)
Fils d’un africain d’origine béninoise, né esclave, le procureur de l’habitation où il se trouvait remarqua sa vive intelligence, l’éleva et lui confia les fonctions de commandeur, de cocher puis de surveillant de la plantation.
Affranchi en 1776, doté de rudiments d’instruction reçus de son parrain affranchi et de son épouse, Toussaint possédait un terrain consacré aux cultures du café et vivrières ainsi que des esclaves.
Bien que libre, propriétaire et alphabétisé, il n’en était pas moins soumis aux préjugés qui frappaient tous les hommes de couleur de cette colonie française considérée comme la plus florissante du monde grâce à sa production mais aussi confrontée à ses contradictions : en 1789, 88% de la population noire et esclave travaillaient pour 7% de propriétaires blancs.
 
En 1791, une révolte d’esclaves éclata à laquelle se joignit Toussaint en rassemblant ses troupes et en menant une guérilla qui révéla sa bravoure. Il réussit à ouvrir des brèches dans les rangs ennemis ce qui lui valut son nom de Louverture.
En 1793, désireux de briser la domination de la métropole, il s’allia aux espagnols contre les Français. Soucieux d’éviter la perte de cette riche colonie, les Commissaires de la République se résolurent à abolir l’esclavage le 29 août 1793, décision confirmée par la Convention en février 1794.
 
Général en chef depuis 1797, Toussaint mena alors une politique quasi autonome : négociation avec les anglais, renforcement de son armée, promulgation de toute une législation sur l’agriculture qui organisait le travail et la production sur les plantations. Il développa le catholicisme contre le culte vaudou et, dans un souci de réconciliation, invita les anciens colons blancs émigrés à reprendre possession de leurs habitation, réussit à conquérir la partie espagnole de l’île où il abolit l’esclavage. Sous son autorité, fut réalisée une vieille revendication coloniale : l’accession à l’autonomie de la colonie.
En juillet 1801, il proclama une constitution qui, entre autres, le nommait gouverneur général à vie.
 
Mais l’œuvre de Toussaint, notamment la prise de la partie espagnole de l’île, contrariait beaucoup les plans de Bonaparte. La proclamation de la Constitution était l’affront de trop. L’ancien esclave représentait un danger qu’il fallait éliminer. Le Premier Consul décida de l’envoi d’un corps expéditionnaire dirigé par Leclerc qui débarqua à Saint-Domingue, et simultanément dans tous les grands ports de l’île, en février 1802.
Malgré sa supériorité numérique, Toussaint fut rapidement défait. Beaucoup de ses généraux noirs se rallièrent aux Français et lui-même fut contraint de capituler  au début du mois de mai. Assigné en résidence surveillée mais soupçonné de préparer une nouvelle insurrection, en dépit des promesses faites en échange de sa reddition, Leclerc  le fit déporter en métropole. Trop progressiste pour Bonaparte, trop réactionnaire aux yeux des cultivateurs, à l’exception de la nouvelle élite de militaires de couleur, grande bénéficiaire du nouvel ordre, le régime de Toussaint Louverture ne semblait satisfaire personne. Le 7 juin, ce fut donc dans une certaine indifférence qu’il quitta le doux climat de son île pour être emprisonné dans le glacial fort de Joux dans le Jura où il arriva le 23 août.  
Le fort  de Joux
www.fond-ecran-image.com
Mis au secret avec son domestique Mars Plaisir, qui quitta le fort 7 septembre, interdit de promenade, malgré un traitement relativement convenable (suffisamment chauffé et vêtu), malade et privé de soins médicaux, le "Napoléon Noir", comme le nomma Chateaubriand, ne résista pas à la rudesse du climat et au renforcement des consignes de sécurité qui le plongèrent dans un isolement total.
Cellule de Toussaint Louverture © Christophe.Finot
Le 18 novembre 1803, Dessalines, un de ses anciens lieutenants, battait les Français et, le 1er janvier 1804, proclamait l’indépendance d’Haïti menant à terme l’œuvre amorcée par Toussaint Louverture devenu depuis héros national.
Sa mémoire est honorée au Panthéon où une inscription fut dévoilée en 1998. Symboliquement, elle se trouve à l’entrée du caveau XXVI où reposent Victor Schœlcher et Félix Eboué.
Acte de décès de Toussaint Louverture
http://www.racinescomtoises.net/?Toussaint-Louverture-1743-1804
Après l’autopsie de son cadavre, il fut inhumé sous l’ancienne chapelle Saint-Louis qui fut entièrement rasée en 1879 lors d’importants travaux de modernisation. Les ossements qui y furent découverts semblent avoir été versés dans les traverses de terre des nouvelles fortifications.
En 1982, une pelletée de cette terre de Joux fut transférée symboliquement en Haïti.
A défaut de son corps retrouvé, d'un cimetière et d’une tombe, un mémorial lui fut érigé sur le versant est du fort de Joux à La-Cluse-et-Mijoux.
 
En 1817, Napoléon reconnaissait que : « L’affaire de Saint-Domingue a été une grande sottise de ma part. C’est la plus grande faute que j’aie commise en administration. J’aurais dû traiter avec les chefs Noirs comme avec les autorités d’une province, laisser comme Vice-Roi Toussaint-Louverture »...
Monument à Toussaint Louverture
http://www.racinescomtoises.net/?Memorial-Toussaint-Louverture-a-La
http://www.racinescomtoises.net/?Memorial-Toussaint-Louverture-a-La
(*) commentaire(s)
5 janvier 2015
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 juillet 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.