RETOUR LOUIS-PHILIPPE
BUGEAUD Thomas Robert, marquis de la Piconnerie, duc d’Isly (1784 - 10 juin 1849)
Cathédrale Saint-Louis-des-Invalides (Paris)
► Maréchal de France
Enrôlé en 1804 comme simple brigadier vélite de la garde impériale, il fit ses premières campagnes sur les côtes de la manche avant de combattre au sein de la Grande Armée où, se distinguant régulièrement, il grimpa les échelons sous les éloges de Suchet. Présent en Espagne, il mit en déroute un régiment anglais ce qui lui valut le grade de lieutenant-colonel.
 
Nommé colonel à son retour en France, s’il fut d’abord favorable aux Bourbons, il se rallia à Napoléon lors des Cents-Jours pendant lesquels il culbuta une division autrichienne de 10.000 hommes.
Licencié de l’armée à la seconde Restauration, il se retira dans sa propriété périgourdine, près d’Excideuil où il s’occupa d’améliorer l’exploitation de ces terres. Elu député de la Dordogne (1831), mandat qu’il conserva jusqu’à sa mort, il fut un défenseur intransigeant du protectionnisme douanier et de l’agriculture.
 
Rappelé par la monarchie de Juillet, il reçut la mission de garder la duchesse de Berry à la forteresse de Blaye et l'accompagna à Palerme. Puis, mission bien plus difficile, dans le cadre de l’insurrection républicaine des 13 et 14 avril 1834, il  commanda une brigade face aux émeutiers. Certains de ses soldats s’étant rendus coupables de massacres, notamment ceux de la rue Transnonain, Bugeaud en porta longtemps la responsabilité aux yeux des Parisiens.
Mais c’est en Afrique, et plus particulièrement en Algérie et au Maroc, qu’il gagna ses plus célèbres galons et sa renommée en battant Abd-el-Kader (1836), et en concluant avec lui un traité de paix (1837) avant de continuer à le traquer jusqu’en 1847.
Nommé commandant de la « nouvelle Légion étrangère » (1836) et gouverneur général de l’Algérie par le gouvernement de Thiers, favorable à l’extension de la conquête, en trois ans, il soumit le territoire arabe et kabyle depuis la frontière de la Tunisie jusqu’à celle du Maroc, et tenta une colonisation militaire à l’aide des vétérans d’Algérie.
 
Fait maréchal de France en 1843, et créé duc d’Isly en récompense de sa victoire sur le lieu de bataille du même nom contre les forces marocaines, Bugeaud, homme de bon sens et adversaire des grandes théories avait aussi la réputation d’être un redoutable entraîneur d’hommes châtiant durement l’ennemi.
 
Au moment de la révolution de 1848, il reçut le commandement de l’armée et de  la garde nationale  de Paris en promettant d'en finir rapidement avec « cette canaille rebelle ».  Mais la nouvelle de sa nomination à la tête de la garde nationale ne se passa pas comme il l’entendait. Celle-ci, ayant en mémoire les massacres de 1834, refusa de lui obéir. Effrayé, Louis-Philippe retira ses ordres et démit Bugeaud de son commandement qui démissionna.  
En vain, il offrit son épée au service du gouvernement provisoire. Porté à la Constituante, les conservateurs pensèrent à lui pour une candidature à la présidence de la République, mais il se désista en faveur de Louis-Napoléon qui lui confia le commandement en chef de l’armée des Alpes. Alors qu’il venait d’être élu député par l’ancienne Charente-Inférieure, il mourut à Paris victime de l’épidémie de choléra qui y sévissait alors.
Et la fameuse « casquette du père Bugeaud » ?
Une nuit, en Algérie, l’ennemi réussit à se glisser dans un poste tenu par les zouaves. Arrivé dans les premiers pour aider à le repousser avec succès, le maréchal, dans sa précipitation, avait omis de retirer son bonnet nuit ce qui amusa beaucoup la troupe. Il demanda aussitôt sa casquette, et mille voix répétèrent : « La casquette, la casquette du maréchal ! » Or cette casquette, un peu originale, excitait depuis longtemps l'attention des soldats. Le lendemain, quand les clairons sonnèrent la marche, le bataillon de zouaves les accompagna, chantant en chœur :
 
As-tu vu la casquette, la casquette,
As-tu vu la casquette du père Bugeaud ?
Elle était faite en peau de chameau,
La casquette, la casquette.
Elle était faite en peau de chameau,
La casquette du père Bugeaud.
 
Depuis, la fanfare de la marche ne s'appela plus que la casquette, et le maréchal, qui racontait volontiers cette anecdote, disait souvent au clairon de piquet : « Sonne la casquette. » Cet air servit très longtemps d'indicatif aux informations de Radio Alger.
 
Pour celles et ceux à qui cet air n'évoquerait rien : La Casquette du Père Bugeaud... avec en prime la photo de l'authentique...
Derniers moments du maréchal Bugeaud. Dessin de Tony Johannot. (L'Illustration, journal universel, No. 329, vol. XIII, 16 Juin 1849)
Ses funérailles à Saint-Louis-des-Invalides rassemblèrent les chefs et l’élite de l’armée ainsi que de nombreux de ses anciens compagnons d’armes. Puis, Thomas Robert Bugeaud fut inhumé dans la crypte des Gouverneurs. Il ne pouvait trouver tombe plus prestigieuse.
© MCP
© MCP
Source principale : Dictionnaire des maréchaux de France...Ed. Perrin (2000)
(*) commentaire(s)
4 janvier 2016
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 11 janvier 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.