RETOUR LOUIS XVI ET LA RÉVOLUTION 
► Maréchal de France
Héritier de l'une des plus anciennes familles de la noblesse du royaume, il entama une brillante carrière militaire qui le mena à participer aux campagnes de Westphalie, de Bohême et de Flandre durant la guerre de Succession d’Autriche. Fait exceptionnel au regard de sa jeunesse, à l’âge de trente-deux ans, ses exploits lui valurent la croix de Saint-Louis (1742).
 
Maréchal de camp (1745), dans l’armée du maréchal de Belle-Isle, il prit part à la défense de la Provence. Après s’être régulièrement distingué lors de plusieurs batailles, lieutenant général, il obtint le gouvernement du Roussillon (1749).  La paix venue,  il se vit confier la négociation des rectifications des frontières avec l’Espagne (1750).
Franc-maçon -il joua un grand rôle au sein de la franc-maçonnerie catalane- il fit bénéficier Perpignan de ses « lumières » : lancement de grands travaux d’urbanisme, renouveau de l’université, fondation du premier théâtre du Roussillon, création de nombreux jardins publics, etc.
 
A l’armée d’Allemagne durant la guerre de Sept ans, blessé et fait prisonnier lors de bataille de Rosbach (1757), puis échangé au bout de ans, il fit encore campagne jusqu’en 1762.
Après la paix, il reprit la direction générale des camps et armées des Pyrénées, des côtes méditerranéennes, et des Alpes.
 
Il fut aussi le fondateur de Port-Vendres qu’il voulut, comme Perpignan, la représentation idéale d’une ville maçonnique. Outre le port moderne avec es quais et débarcadères commodes, de 1770 à 1785, il compléta la ville avec des rues et de nouvelles habitations.
 
Créé maréchal de France (1783), à l’heure de la Révolution, il était déjà âgé de quatre-vingt-un ans. Refusant d’émigrer en abandonnant son roi, Louis XVI lui donna, en 1790, le commandement d’une des armées dont la création avait été décidée par l’Assemblée nationale. Celle-ci exigeant un serment civique, il démissionna après la fuite de Varennes.
 
Le 9 août 1792, conscient des dangers qu’encourait la famille royale, il se mit à la disposition du roi qui le chargea de la vaine défense du palais des Tuileries pour la journée du 10 août. Echappant au massacre, il réussit à s’enfuir et à se cacher. Dénoncé,  son passé et son âge lui évitèrent la prison de l’Abbaye et les massacres de Septembre.
Louis XVI et le maréchal de Mailly traversant les rangs des troupes défendant le palais des Tuileries par Yan' Dargent (1824-1899)
MAILLY Augustin-Joseph de (1708 – 23 mars 1794)
Une fosse commune à Arras (Pas-de-Calais)
© Gregofhuest
13 janvier 2016
Réfugié avec sa famille dans leur château de Mareuil-Caubert, près d'Abbeville, le vieux maréchal pouvait espérer finir ses jours à l’abri avant de rejoindre la tombe familiale. C’était compté sans deux personnages, le représentant du peuple André Dumont qui le fit jeter en prison (26 sept. 1793), et l’aimable Joseph Le Bon qui l’expédia sous le couperet de la guillotine, peu avant ses quatre-vingt-sept ans, « comme conspirateur et ayant été trouvé chez lui copie d'une lettre par lui écrite à son fils, en novembre 1792 ». On dit qu’au pied de l’échafaud, il s’écria : « Vive le roi ! Je le dis comme mes
ancêtres ».
 
391 (plus ?) personnes furent guillotinées à Arras dont les corps furent jetés dans une fosse commune. J’ai eu beau secoué toutes les archives en ligne, impossible d’en trouver le lieu qui fut, peut-être, si j’en cois un maigre indice, dans « le cimetière commun » sans plus de précision. Nelly Dupré, historienne  et spécialiste de l’histoire de la  ville et de ses cimetières, ne semble pas en savoir davantage...
Sources principales pour la sépulture de Mme la maréchale de Mailly :
-Tous mes remerciements à  HolyvieR pour l’indication de son lieu d’inhumation
-Tous mes remerciements également à Mr le maire de Château-l'Hermitage (date de l’article) pour ses précieuses informations, notamment de m’avoir permis de comprendre la présence de la maréchale en ce lieu.
(*) commentaire(s)
Le maréchal convola trois fois dont la dernière avec la ravissante Blanche Charlotte Marie Félicité de Narbonne-Pelet (1763-1840). Lors de leur mariage en 1780, la fiancée affichait dix-sept printemps et lui déjà soixante-douze. Un fils naquit de cette union.
 
Elle fut d’abord inhumée au cimetière du Père-Lachaise (10ème division). Son fils, Adrien (1792-1878) qui avait acheté l’ancien prieuré de Château-l'Hermitage (Sarthe), décida de transférer plusieurs membres de sa famille dans la chapelle prieurale Saint-Etienne. Bien qu’initiateur de cette démarche, il n’aurait pas assisté  au transfert de sa mère, en 1895 (?).  Aujourd’hui, ce qu’il reste de l’ancien prieuré et la chapelle sont la propriété de l’évêché du diocèse du Mans.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 juillet 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.