RETOUR VARIÉTÉS
BRASSENS Georges (1921 – 29 octobre 1981)
Cimetière Le Py de Sète (Hérault)
De sa mère, d’origine napolitaine, il hérita le goût des chansons traditionnelles et des mélodies avant de se passionner pour la poésie. Peu tourné vers les études, déjà auteur de chansons adaptées aux airs dans le vent, il décida de quitter Sète et le petit orchestre qu’il avait créé, pour tenter sa chance à Paris où il arriva en février 1940.
 
En 1944, alors que contraint au S.T.O. depuis un an, il profita d’une permission pour s’échapper et, considéré comme déserteur, il trouva refuge chez un couple qui tint une place de choix dans sa vie : Jeanne et Marcel Planche.
Alors que ses textes ne semblaient intéresser personne et qu’il commençait à perdre espoir, sa rencontre avec Patachou (1952) allait enfin changer la donne. Engagé dans le cabaret de la chanteuse, celle-ci réussit à convaincre ce timide d’interpréter lui-même ses textes. Le succès, aussi bien auprès de la critique que du public, ne devait jamais se démentir. Son passage en vedette à Bobino (1953) signa sa consécration.
 
Sa simplicité et son répertoire, impertinent sans être provocateur, traçant un portrait sans pitié mais non dépourvu de tendresse de ses contemporains, en firent l’un des artistes les plus aimés du patrimoine culturel français.
Véritable référence artistique largement appréciée et célébrée dans le monde francophone qui ne se lasse pas de reprendre ses chansons, des hommages lui furent aussi rendus par des étrangers comme Graeme Allwright, Paco Ibanez, etc.
 
Créateur généreux et humaniste, l’homme à la célèbre moustache, affaibli par des problèmes de santé, monta pour la dernière fois sur scène le 20 mars 1977. C’était à Bobino. En 1980, il enregistra son dernier album au profit de l’enfance handicapée.
 
Atteint d’un cancer, opéré pour la troisième fois des reins, la mort vint la faucher dans le petit village de Saint-Gely-du-Fesc , près de Sète, où il séjournait chez un ami. L’amitié qui pour lui n’était pas un vain mot.
 
Georges Brassens fut inhumé au cimetière Le Py  de Sète, le cimetière des « pauvres » où, loin du « star system »,  sa modeste tombe continue à recevoir chaque année des milliers de visiteurs, sans compter ceux qui le cherchent encore  dans le cimetière marin de la ville où il n’a pourtant jamais reposé.  Derrière sa sépulture, entre deux cyprès, comme pour répondre à sa Supplique, on planta un pin parasol lors du 15ème anniversaire de sa mort :
 
[...]
Est-ce trop demander, sur mon petit lopin,
Planter, je vous en prie une espèce de pin,
Pin parasol de préférence.
Qui saura prémunir contre l´insolation,
Les bons amis venus faire sur ma concession,
D´affectueuses révérences.
 

Dans le même caveau, vinrent le rejoindre sa demi-sœur, Simone (1912-1994)- née d’un premier mariage de sa mère-, son mari et bien sûr l’amour de sa vie, sa compagne de toujours, sa « déesse » comme il l’appelait, Joha Heiman, dite Püpchen (1911-1999) avec laquelle, d’un commun accord, il ne partagea jamais le même toit.
© MCP
© MCP
Jeanne (1891-1968) et Marcel Planche (1892-1965)
Cimetière parisien de Bagneux, 91ème division (Hauts-de-Seine)
 
Jeanne et Marcel, des pauvres gens pourtant, qui n'avaient à lui proposer qu'un lit-cage dans leur salle à manger. A côté il y avait une armoire que Brassens appelait son "tambour" parce qu'il y rythmait ses premières compositions. Ni eau, ni gaz, mais un parfum que l'artiste ne trouvera nulle part ailleurs. C’est au milieu de leurs chats, dont ils raffolaient, qu’il écrivit une grande parie de répertoire.    Il y trouva l’amour et la liberté et y  resta de 1944 à 1966.
- " C'était une espèce de taudis. Mais j'y étais bien, et j'ai gardé depuis, un sens de l'inconfort tout à fait exeptionnel".
 
Aujourd’hui joliment restaurée, la fameuse masure existe toujours impasse Florimont (14ème arr.).
Jeanne et Marcel, qu’il immortalisa en leur consacrant des chansons dont la fameuse Cane de Jeanne (1953) ou la non moins célèbre  Chanson pour  l’Auvergnat (1955).
Georges, Jeanne et Marcel rue Florimont
Jeanne et Marcel reposent au cimetière parisien de Bagneux où ils n’ont probablement jamais imaginé un jour compter parmi les « incontournables » du lieu.
© MCP
© MCP
© MCP
Sources principales :
- http://www.georges-brassens.com/
- http://titeparisienne.over-blog.net/article-georges-brassens-jeanne-et-marcel-impasse-florimont-paris-14eme-118951409.html
(*) commentaire(s)
16 août 2016
Dans la basse-cour de Jeanne : une buse, un corbeau, des poules, un perroquet qui se moque des chiens et qui pince les fesses des visiteurs, de très nombreux chats, et la plus célèbre cane du répertoire français qui un jour, pond, merveille, un oeuf !
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 7 août 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.