RETOUR BEAUX-ARTS
CALLOT Jacques (1592 – 24 ( ?) mars 1635)
Couvent des Cordeliers de Nancy (Meurthe-et-Moselle)
► Dessinateur et graveur lorrain
Considéré comme l'un des grands maîtres de l'eau-forte, sa passion pour le dessin fut très précoce. Entraîné par une passion que sa famille contrariait, il s'échappa de la maison paternelle pour rejoindre Rome.
Si l’on en croit la tradition il aurait fugué deux fois avant que son père n’acceptât sa vocation en l'envoyant étudier les techniques de la gravure en Italie, à l’âge de seize ans.
Arrivé à Florence (1611/1612), il entra dans l’atelier de Giulio Parigi (1671-1635) où bientôt, se distinguant par son talent, ses réalisations lancèrent sa carrière. Déjà, il innovait en utilisant le vernis dur des luthiers florentins pour protéger le cuivre des planches, ce qui bouleversa les possibilités de l'eau-forte par rapport au vernis mol utilisé jusque là. Il entra au service du grand duc Cosme II de Médicis.
 
En 1621, le décès de Cosme de Médicis le contraignit à revenir à Nancy où, sa réputation l’ayant il reçut un accueil flatteur du duc Henri II de Lorraine.  Après une douzaine d'années hors de sa patrie, c'est désormais ici qu'il vécut, en commençant par travailler sur des œuvres inspirées par ses années italiennes. Il signa l'une de ses eaux-fortes les plus grandes et les plus connues, La Foire d’Impruneta, chef-d’œuvre de l’art de la gravure qui constitue, par ses détails,  un précieux témoignage de la société rurale en Toscane au début du 17ème siècle.
Il donna aussi libre cours à son talent créatif avec l'édition de séries pittoresques toujours  fondées sur ses souvenirs d'Italie que sont Les Balli et Les Gobbi, ainsi que la série Les Gueux.
Dès cette période, il travailla sur l'immense série de planches (490 au total) que constitue le Livre des Saints, et qui ne furent  publiées qu'après sa mort. Il travailla également longuement sur la gravure des Supplices, où s'exprime toute sa virtuosité.
La Foire d’Impruneta (estampe) –Musée lorrain de Nancy
La Foire d’Impruneta : détails
Les Gobbi : Le joueur de violon
Les Supplices
Il ne quitta son pays que pour des voyages n'excédant guère six mois ou un an comme aux Pays-Bas ou à Paris pour honorer des commandes.
Le succès que connurent les six planches du Siège de Breda, qu’il avait exécutées pour l'infante Isabelle, lui valut d’être approché par la maison du Roi de France après la fin du siège de La Rochelle (1628) qui lui commanda des planches immortalisant ce  siège  et l'attaque du fort de Saint-Martin de l'île de Ré.
 
En 1633, après la prise de Nancy par Louis XIII, animé de sentiments patriotiques, et malgré les offres mirobolantes du roi, il refusa de consacrer son art à cette conquête royale et de s’attacher à son service. Louis XIII n’eut plus qu’à s’incliner et à envier un pareil sujet au duc de Lorraine Charles IV.
 
Célèbre pour la netteté et la profondeur de son encrage permettant une parfaite lisibilité de ses œuvres, malgré le foisonnement des scènes et des personnages, à ses chefs-d’œuvre de sa période florentine succédèrent d’autres œuvres majeures illustrant, certes des sièges militaires, mais aussi les grandes misères de la guerre qu’il illustra dans une série de dix-huit eaux-fortes éponymes évoquant les ravages de la Guerre de Trente Ans.
Les grandes misères de la guerre : Le Pillage et l'incendie d'un villageBnF/Gallica
Témoin aigu de son temps, ce virtuose fit preuve d'une imagination puissante, d'objectivité et de précision dans ses œuvres tout en ayant le goût de la simplicité des moyens.
Innovateur technique, s'il n'eut pas d'élèves directs, il influença quelques grands artistes, parmi lesquels : Abraham Bosse, Rembrandt, Van Dyck ou Claude Lorrain.
 
Alors qu'il s'apprêtait à quitter la Lorraine pour emmener sa famille à Florence, « le héraut d’armes de Lorraine» mourut d’un cancer de l'estomac dont il souffrait depuis longtemps.
Il fut inhumé dans la sépulture de sa famille dans le cloître du couvent des Cordeliers de Nancy.
L’écroulement d’un pan du mur du cloître en 1751, qui causa la mort de huit religieux,  ayant fait disparaître sa tombe, les graveurs, peintres et dessinateurs de Nancy et de Lunéville se proposèrent par la suite de lui ériger un mausolée. Ce projet n’aboutit pas et ce qui restait du monument d’origine fut anéanti à la Révolution.  En 1830, la ville de Nancy confia la réalisation d’un nouveau tombeau au sculpteur Nicolas Lépy qui s’inspira du premier mais de façon nettement moins travaillée.
Monument d’origine. BnF © MCP
Monument de 1830 © MCP
Epitaphe  © MCP
Traduction abrégée de l’épitaphe © MCP
(*) commentaire(s)
15 novembre 2016
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.