RETOUR BOULEVARD DU CRIME
BESNARD Marie (1896 – 14 février 1980)
Corps légué à la science
Loudun. Depuis l’affaire Urbain Grandier, mort sur le bûcher, les cendres sulfureuses de la rumeur s’étaient refroidies. Trois siècles plus tard, l’affaire Marie Besnard ré-enflammait les tisons mal éteints.
 
Veuve de son premier amour, « parti de la poitrine » comme on disait alors pour les tuberculeux, Marie se remaria, en 1928,  avec Léon Besnard qui travaillait avec son père, Marcellin, bourrelier.
Les Besnard ! Une famille où le sentiment de détestation primait sur tous les autres : le père et le fils se détestaient, et la fille, Lucie, qu’on retrouva un jour pendue, haïssait son frère Léon. Bien que détestée par son beau-père, Marie faisait preuve de soumission et demeurait d’humeur égale.
 
A ce climat familial délétère, propice aux rumeurs, se mêla la fatalité : du 22 août 1938 au 9 juillet 1945, dix morts se succédèrent, dont le père de Marie. Les Bernard, eux, furent décimés. Un couple d’amis disparut, les Rivet, lui, en 1939, et elle, en 1941, alors qu’elle venait de céder sa maison en viager aux Besnard et de faire de Marie sa légataire universelle.
Mais entre les âges très avancés pour l’époque des uns, les maladies avérées des autres, et un suicide, les causes naturelles de ces trépas ne furent pas mises en doute jusqu’à la mort de Léon, le 27 octobre 1947.
Après, en compagnie d’un ami, avoir ingéré un repas préparé par Marie, Léon expira malgré les soins des médecins à son chevet qui diagnostiquèrent une grave crise d’urémie.
Et quand, lors d’une épidémie de grippe, la vieille mère de Marie rejoignit la tombe en janvier 1949, l’atmosphère à Loudun devint irrespirable.
 
C’est à ce moment qu’entrèrent en scène deux accusateurs :
-Auguste Massip qui accusa Marie de sorcellerie ! N’avait-elle pas réussi à incendier son château situé à une centaine de kilomètres sans qu’elle ait quitté Loudun ? Bien évidemment, l’enquête prouva la responsabilité d’une imprudence due à une bougie, mais ne put éteindre la rumeur sur Marie la maléfique.  
-Louise Pintou, la bonne amie de Léon qui, pour cacher son jeu s’était liée les bonnes grâces de Marie et s’était vu offrir,  à titre gracieux, la location d’une maison par le couple. Maison vendue par la suite et qu’elle refusait de quitter au point de mettre en scène un cambriolage et un jet d’une bouteille de gaz dans son intérieur. La responsable ? Marie ! De toute façon, sur son lit de mort, Léon ne lui avait-il pas confié  avoir vu sa femme verser quelque chose dans son potage ?
 
Malgré l’incohérence et l’absurdité abyssale des accusations, la rumeur aidant, on ouvrit une enquête, on exhuma Léon dont les prélèvements, effectués et envoyés dans des conditions déplorables, révélèrent de l’arsenic à un taux anormal. Le mot était lâché.
Arrêtée le 21 juillet 1949, Marie Besnard, accusée d’empoisonnement, allait  faire face à un procès parmi les plus longs et les plus retentissants du 20ème siècle.  
Pensez-donc ! Outre celui de Léon, aux dix corps déjà évoqués on en rajouta trois. Treize  cadavres exhumés dont les analyses ne pouvaient, pensait-on, que mener la Besnard à la guillotine.
 
Après un premier procès en 1952, une contre-enquête de 1952 à 1954, un deuxième  procès en 1954, et un troisième en 1961, et des batailles d’experts, les accusations lancées douze ans plus tôt par Louise Pintou étaient enfin démontées point par point : « Je considère que cette dame est innocente » dit-elle.
 
Quant à l’arsenic retrouvé dans les analyses des autopsies, plusieurs expertises conclurent au fait que la terre du cimetière en était saturée. La pugnacité de ses avocats avait payé. Le dépérissement des preuves et la lassitude du public aussi, et  le mobile des crimes, l’argent, s’avérait infondé.
Acquittée au bénéfice du doute, et non reconnue innocente, Marie, que la psychiatrie décrivait comme
« anormalement normale », déclara : « On ne pouvait rien me faire, puisque je n’avais rien fait ». Limpide !
Décembre 1961. Marie Besnard sortant libre du Palais de justice de Bordeaux à l'issue de son troisième procès.
19 février 2017
Cette affaire fut à l’origine de la modification toxicologique et de réformes de la procédure pénale.
 
Elle ne quitta pas Loudun. Elle publia ses Mémoires (1962). Plutôt que de rejoindre une tombe parmi celles de ces « chers défunts » du cimetière de Loudun, elle préféra faire don de son corps à la science.
Toutefois, on ne peut s’empêcher de s’interroger. Marie Besnard, « la bonne Dame de Loudun », aurait-elle-emporté quelques secrets ?
 

Sources principales :
Marie Besnard, le triomphe de l’innocence d’après La Force de l’innocence de maître Jacqueline Favreau-Colombier –Ed. Robert Laffont (1985)
(*) commentaire(s)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.