RETOUR SCIENCES
RETOUR LOUIS XVI ET LA RÉVOLUTION 
RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
28 mai 2020
MONGE Gaspard, comte de Péluse (1746 – 28 juillet 1818)
Cimetière du Père-Lachaise, 18ème division, puis le Panthéon , caveau VII (Paris)
►Mathématicien et homme politique français
Professeur de physique à l’école de génie militaire de Mézières, ses talents de géomètre dans le plan d’une fortification imprenable ne firent pas école. Qu’importe, car ses recherches sur la géométrie différentielle, et sa correspondance avec de nombreuses personnalités des sciences marquaient ses débuts d’une grande carrière scientifique. Son mariage avec Catherine Huart (1777), propriétaire de forges industrielles dans les Ardennes, l’amenèrent à s’intéresser à la métallurgie et à l’industrie d’armement.
Elu membre de l'Académie des sciences de Paris en tant que géomètre-adjoint, en 1783, le maréchal de Castries, alors ministre de la Marine, le choisit comme examinateur des gardes-marine. Cette nomination représenta un tournant considérable dans sa vie professionnelle. Pendant plusieurs années, il alterna les voyages d'inspection dans les différents ports du pays hébergeant des écoles de la Marine, avec la rédaction de ses mémoires en mathématiques, physique et chimie.
 
Devenu l’un des plus importants scientifiques de France, la Révolution, qu’il soutint, changea une nouvelle fois sa vie. Membre du Club des Jacobins, il continua de travailler sur des projets militaires ou encore sur une réforme du système éducatif.
Ministre de la Marine et des Colonies (10 août 1792 – 10 avril 1793), il élabora un plan de réorganisation du corps maritime et des ports, mais fut contraint à démissionner de son poste par l’obstruction systématique des partisans de Brissot de Warville.
 
Fondateur de l’Ecole polytechnique puis de l’Ecole normale des instituteurs, il participa à l’expédition d’Egypte et devint président de l’Institut égyptien des sciences et des arts au Caire.
Député au Conseil des Cinq-Cents, puis au Conseil des Anciens, très proche de Bonaparte et favorable au coup d’Etat du 18-Brumaire, il en fut récompensé par un poste de sénateur à vie et une promotion à la Légion d’honneur. Membre de l’Académie des sciences, en reconnaissance de son remarquable travail de fouilles réalisé sur le site des pyramides en Egypte, il fut fait comte de Péluse (act.Tell el-Farama) (1808).
 
Inventeur de la géométrie descriptive, ses travaux mathématiques firent autorité dès la publication d’Application de l’algèbre à la géométrie (1805), et d’Application de l’analyse à la géométrie (1819). Il fut également l’initiateur du principe des rotations contingentes, du système métrique contemporain, ainsi que de la détermination du sens des équations aux différentielles partielles.
 
Malgré ses grands mérites scientifiques, il fut écarté par la Restauration. Plusieurs attaques d’apoplexie le menèrent à la tombe. La tradition veut qu’il mourût de chagrin d’avoir été chassé de l’Ecole polytechnique et de l’Institut. Il disait souvent « J'ai quatre passions : La géométrie, l'Ecole polytechnique, Bonaparte et Berthollet ! »
 
Mort dans la disgrâce totale, si aucun hommage officiel ne lui fut rendu, nombreux de ses amis suivirent ses modestes funérailles de l’église Saint-Thomas d’Aquin jusqu’au cimetière du Père-Lachaise où il fut inhumé.
Bravant l’interdit voulu par la Restauration pour mettre au pas ces jeunes « libéraux », le 2 août, les élèves de l'Ecole polytechnique lui rendirent un dernier hommage sur place.
Défiant les autorités des élèves de l’Ecole polytechnique saluent sa mémoire
(Document de l'Ecole polytechnique)
Puis, au moyen d’une souscription ouverte par eux, ils firent élever un monument au lieu de sa sépulture. Son exécution fut confiée à l’architecte M. Clochard qui chercha à rappeler que le grand savant avait fait partie de cet Institut d’Egypte dont les travaux scientifiques avaient été si riches en résultats. Erigé en 1820, sur le pavé de la chambre sépulcrale on peut lire : "Ci-gît Gaspard Monge, comte de Pelos, né à Beaune, département de la Côte-d’Or, le 10 mai 1746, membre de l’Institut, ancien membre de l’Académie des Sciences, grand-officier de la Légion-d’Honneur, ancien sénateur et professeur de l’Ecole Polytechnique, mort à Paris le 28 juillet 1818".
© MCP
© MCP
© MCP
En 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution, ses cendres furent translatées au Panthéon. Elles reposent dans le caveau VII.
© MCP
Sources principales :
 
-Petit dictionnaire des grands hommes du Panthéon par Jean-François Decraene - Ed. du patrimoine (2005)
-Monuments funéraires choisis dans les cimetières de Paris et des principales villes de France - Texte établi par Louis-Marie Normand Normand fils, 1832 (p. 9-Pl).
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye de Chelles (77)
-Abbaye de Fontevraud (49)
-Abbaye de Longchamp (75) (disparue)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
-Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Collégiale St-Martin de Montmorency  (95)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-des-Ménétriers (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Rouges (75) (disparu)
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
-Hospice des Quinze-Vingts St-Honoré (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée d'Hadrien à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Oratoire St-Honoré ou du Louvre (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 26 novembre 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.