RETOUR LITTERATURE
RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI III
GUY DU FAUR DE PIBRAC (1529  –  27 mai 1584)
Eglise du couvent des Grands-Augustins (Paris)
► Poète, magistrat et diplomate français
Issu d’une ancienne famille de parlementaires, avant d’être nommé avocat au Parlement de Paris, ses talents et son caractère l’avaient d’abord rendu célèbre au Parlement de Toulouse.
 
Ambassadeur de Charles IX pour la troisième cession du  concile de Trente (1562), c’est aussi lui qui s’occupa de la propagande du duc d’Anjou quand celui-ci fut choisi comme roi de Pologne. Pibrac l’y accompagna et lui fut d’une aide précieuse. Entre autres, il lui conseilla de fuir secrètement la Pologne pour rejoindre la France où une couronne l’attendait.
On pouvait aussi y voir un portrait de notre personnage, peint sur bois par Janet. D’autres épitaphes existaient dans cette chapelle, dont une en latin et d’une longueur notable.
A la Révolution, cette épitaphe fut transportée au Musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir où elle devint une des curiosités de ce musée. Abandonnée et détruite, il n’en resta bientôt plus qu’un fragment qui disparut à son tour.
Son épouse, Jeanne de Custos, et Michel Du Faur de Pibrac reposaient avec lui.
 

Source sépulture: Epitaphier du vieux Paris - Tome I -
(*) commentaire(s)
15 janvier 2013
De retour en France, il devint le véritable conseiller en matière intellectuelle du duc d’Anjou devenu Henri III. En effet, Pibrac est resté dans les mémoires davantage comme érudit, poète et écrivain que comme politique. Ces quatrains forts réputés furent édités en 1574 sous le titre de Cinquante quatrains, contenant préceptes et enseignements utiles pour la vie de l’homme, composés à l’imitation de Phocylides, Epicharmus et autres poètes grecs.
Cet ouvrage, augmenté par l’auteur de soixante-seize quatrains, fut réimprimé très souvent et mis entre les mains de la jeunesse jusqu’au 19ème siècle. Il fut traduit en vers latins, en prose grecque et en vers allemands. Ami de Michel de l’Hospital, il écrivit également une apologie de la Saint-Barthélemy davantage sujette à caution.
 
C’est sur cette réputation littéraire fondée que Marguerite de valois, la reine Margot, le choisit comme chancelier pour faire le lien entre elle et la cour de France. Il semble bien que notre magistrat-poète en tomba amoureux. Pauvre Pibrac dont Marguerite, avec ses familiers, faisait des gorges chaudes des lettres passionnées qu'il lui adressait. Le chancelier devint la fable et la risée des courtisans qui le chansonnaient. Cette relation devait se terminer par une rupture houleuse dont Pibrac fit les frais. Coincé entre Henri III qui lui reprochait de s’être fait abusé par sa sœur (Pibrac décrivait une Marguerite agent de la paix alors qu’elle soutenait Henri de Navarre) et Marguerite qui le rendait responsable de ne pouvoir revenir à la cour, le malheureux Guy du Faur, accablé d’injustices, connut la disgrâce.
 
Après cet éloignement temporaire, il redevint membre du Conseil privé du roi qui cette fois le chargea de plusieurs missions auprès de son frère le duc d’Alençon afin de le détourner de ses frasques aux Pays-Bas. Hélas, Pibrac ne s’en sortit pas mieux qu’avec Marguerite et Henri III rentra de nouveau dans une grosse colère.
 
En 1576, il fonda l’Académie du Palais, celle-ci continuant l’œuvre de l’Académie de musique et de poésie fondée en 1570.
 
A la mort de son père en 1577, ses deux frères étant dans les ordres, il  hérita de la seigneurie de Pibrac dans la commune du même nom et dans l’église de laquelle furent inhumés plusieurs membres de sa famille.
 
Encore une négociation de-ci, une autre de-là et le seigneur de Pibrac mourut au moins sincèrement regretté par le monde de la grande magistrature. Il fut inhumé au couvent des Grands-Augustins où il avait souhaité reposer (chapelle Saint-Augustin).
L’emplacement de sa tombe était marqué par une petite dalle en marbre noir sur laquelle on pouvait lire :
 
Pibrac, dont l’honneur et la gloire
Esclate par tout l’univers,
Ne veut ny prose, ny des vers,
Pour en conserver la mémoire.
Il gist soubz cette pierre avec dame Jehanne de Custos son espouse, depuis le XXVII de may M  D LXXXIV que la mort les separa, et que le XVIII octobre M DCII elle les remit ensemble. – Passant, prie Dieu pour eulx, opuisque tu as desirer la mesme charité.
 

Son fils, Michel du Faur de Pibrac, lui fit pourtant ériger un monument formé de deux colonnes de marbre jaspé sur les côtés duquel étaient gravés sur des petites lames de marbre noir, quatre quatrains tirés de son œuvre :
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 16 mai 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.