RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI III
FRANÇOIS D’ANJOU (1554 – 10 juin 1584)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Coeur : Couvent des Célestins (Paris)
D’abord titré duc d’Alençon, le dernier fils de Catherine de Médicis et d’Henri II n’était pas gâté par la nature. Catherine, qui ne l’aimait guère, le décrivait comme un « petit moricaud », dont la figure restait déformée par une grave variole (1569).  
 
François était rongé par la jalousie à l’encontre de ses frères et surtout du duc d’Anjou,  futur Henri III, l’héritier présomptif, tellement plus beau, plus brillant et tellement plus aimé de leur mère.
6 juillet 2013
Violent et excessif, Catherine disait aussi qu’il « n’avait que guerre et tempête dans le cerveau ». Bref, le dernier rejeton mâle des Valois voulait être roi à la place du roi. A défaut du trône de France, la création de son propre état aurait fait l'affaire !
.
Catherine et Charles IX ne se laissant pas impressionner par son caractère et son ambition, François choisit la voie de la rébellion dans laquelle il excella. Espérant recueillir la couronne à la mort de Charles IX, tandis qu’Anjou était roi de Pologne, il en fut pour ses frais et retourna dans les rangs des comploteurs parmi lesquels on comptait Henri de Navarre, La Môle et Coconas, Ruggieri, etc.
 
François d’Alençon prit le titre de duc d’Anjou que portait son frère avant de devenir roi.
Pardonné par Henri III, mais sous étroite surveillance, il s’enfuit et prit la tête des mécontents politiques et religieux qui combattaient les forces royales. Henri III dut baisser les armes. Le 6 mai 1576, l'Édit de Beaulieu, ou "La paix de Monsieur", qui autorisait la liberté de culte pour les réformés dans tout le royaume était proclamé. François reprit triomphalement sa place à la Cour.
 
En 1579, les Pays-Bas, en lutte contre le roi d’Espagne, se cherchant un nouveau prince, l’invitèrent à devenir le souverain des provinces des Pays-Bas et lui donnèrent les titres de comte Flandre et de duc de Brabant auxquels il tenta de donner une réalité quelle qu’en soit la forme.
 
Mais outre son ambition, le grand souci de François et de sa famille fut la recherche d’une épouse. On lorgna longtemps sur Elisabeth Ire d’Angleterre qui, au regard de leur différence d’âge, n’aurait sans doute pas pu enfanter. Là était pourtant le problème. Henri III n’ayant pas de fils, ses espoirs se portaient sur son cadet et un éventuel neveu. Mais malgré le nombre de fiancées envisagées, François se dérobant toujours, rien n’aboutit.
Nonobstant leurs différends, sa mort fut une catastrophe pour Henri III. Cette branche des Capétiens était vouée à l’extinction.
 
Il serait injuste d’oublier que ce rebelle explosif et inquiétant était aussi amateur de belles lettres et qu’il a su fédérer autour de son ambition démesurée de nombreux hauts dignitaires qui, quelques soient leurs motivations, n’aurait jamais pris le risque de soutenir un fantoche dégénéré.
 
Comme Charles IX, François mourut prématurément d’une tuberculose pulmonaire.
Henri III, malgré la constante perfidie de son frère à son égard, régla dans les moindres détails les cérémonies funèbres qui, quatre jours durant, égalèrent de splendeur. Vêtus de velours noir, contrairement à l’étiquette qui voulait que le deuil de la cour se portât en violet, les gentilshommes, les officiers et tous les dignitaires défilèrent à Saint-Jacques-du-Haut-Pas devant le lit de parade sur lequel reposait l’effigie du défunt.
Toujours en opposition aux coutumes, Henri III et Catherine de Médicis vinrent le visiter à Paris et l’aspergèrent d’eau bénite. Puis, François d’Anjou fut tout aussi dignement accompagné à sa tombe.
 
Son coeur fut déposé parmi d'autres Valois au couvent des Célestins.
Le 18 octobre 1793, le caveau des Valois était profané. Les ossements trouvés furent jetés dans une fosse avant de rejoindre, en 1817, l’ossuaire de la basilique.
(*) commentaire(s)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.