RETOUR LITTERATURE
Cimetière des Innocents
► Poète et fabuliste français
LA FONTAINE Jean de (1621 - 13 avril 1695)
Cimetière des Innocents (Paris) (disparu), puis le Père-Lachaise, 25ème division....
En 1692, La Fontaine tomba gravement malade. Son confesseur l'Abbé Pouget, qui admirait en lui un homme "fort ingénu, fort simple", obtint une abjuration publique de ses contes "infâmes".
Guéri, La Fontaine, renouvela l'expression des regrets d'avoir employé ses talents à composer des ouvrages dont la lecture pouvait offenser la pudeur et les mœurs. Il promit de nouveau de les consacrer désormais à des sujets de piété. Il se maintint dans cette décision et mourut, comme l’indique Charles Perrault, « avec une constance admirable et toute chrétienne » ce qui lui permit d’être inhumé en terre consacrée sans la moindre difficulté.
Or, en 1730, l’abbé d’Olivet écrivit dans son Histoire de l’Académie française, que « La Fontaine avait été enterré à l’endroit même où Molière l’avait été vingt-deux ans avant ». De quel chapeau sortait-il cette information ?
Méprise fatale pour La Fontaine, car Molière n’a jamais été enterré au cimetière des Innocents mais dans celui de Saint-Joseph .
 
Malheureusement, cette erreur fut communément admise et reprise par la suite. Forte de cette fausse information, quand en 1792 la Révolution voulut rendre hommage au fabuliste en même temps qu’à Molière , Fleury, vicaire de Saint-Eustache, mandaté pour retrouver et faire exhumer le corps de La Fontaine, chercha dans le cimetière Saint-Joseph.
 
Comme Molière était supposé reposer au pied de croix centrale, on creusa à cet endroit et on trouva effectivement des ossements qu’on décréta être ceux de La Fontaine ; ossements, qui s’ils ne peuvent en aucun cas appartenir au poète, pourraient par contre, avec un peu de chance, être ceux de Molière .
 
Pour les lecteurs qui arriveraient sur cette page sans être passés par l’article sur Molière , reprenons :
Ces ossements furent mis en bière et déposés auprès de « Molière » dans la cave sépulcrale de la chapelle du cimetière.
La chapelle fut démolie pour être remplacée par un corps de garde où l’on entreposa les deux caisses sous une vigilance relâchée. Moyennant quoi, pour satisfaire la curiosité de quelques amateurs, les caisses furent ouvertes et victimes de quelques prélèvements. Et une relique de Molière par-ci et une relique de La Fontaine par-là !
 
De surcroît, plusieurs éléments concordent pour penser qu’à un moment les deux squelettes sortis de leurs caisses les ont réintégrer dans le désordre. Et  La Fontaine de se retrouver dans la caisse étiquetée Molière et vice-versa !
Normalement, l’histoire des restes de La Fontaine devrait s’écrire en peu de lignes. C’est compter sans les imprévus post-mortem dont La Fontaine aurait pu s’inspirer pour nous dédier une fable, même à ses dépens.
 
La Fontaine mourut rue Plâtrière (auj. rue Jean-Jacques Rousseau) adresse qui était rattachée à la paroisse Saint-Eustache. Peut-être par humilité et à sa demande, il ne fut pas inhumé dans l’église Saint-Eustache mais, si l’on en croit les registres, dans le cimetière public des Innocents qui dépendait en partie de Saint-Eustache :
« Le jeudi 14 (avril 1695) deffunt Jean de La Fontaine, un des quarante de l’Académie françoise, âgé de soixante-seize ans, demeurant rue Plâtrière, à l’Hôtel Derval, décédé le 13° du présent mois, a esté inhumé au cimeterre des Saints-Innocents – Reçu 64 livres 10 sols ».
Le registre est pourtant clair : cimetière des Innocents et pas celui de Saint-Joseph qui dépendait aussi de la paroisse Saint-Eustache.
1799. L’administration centrale du département de la Seine décidant « que le respect pour les grands hommes est une des vertus d’un peuple libre et éclairé et les honneurs qu’on leur rend après leur mort sont le plus sûr moyen d’exciter une noble émulation » arrêta d’exhumer tous les hommes célèbres reposant dans les églises, édifices nationaux ou cimetières.  Le 7 mai 1799, Alexandre Lenoir prit possession des caisses " La Fontaine" et " Molière".
qu’il installa dans son fameux musée des Monuments français.
Les restes présumés des deux génies trouvaient enfin un peu de repos dans des sarcophages dignes d’eux.
 
1817. Depuis son ouverture en 1804, les défunts boudaient le Père-Lachaise. Alors, pour le rendre fréquentable, on eut l’idée d'un bon coup publicitaire en faisant venir quelques résidents de prestige. Ce projet arrangeait d’autant mieux son monde que le Musée des Monuments français était supprimé.
C’est ainsi que le 6 mars, les cercueils présumés de La Fontaine et Molière, après avoir été conduits à l’église Saint-Germain-des-Prés où fut célébrée une messe, firent leur entrée solennelle dans ce cimetière.
 
Autant, il existe une chance infime pour que Molière reposât bien au Père-Lachaise, autant il n’en existe pas pour La Fontaine. Sa tombe ne serait donc qu'un cénotaphe.  
Pour justifier la présence non officielle du fabuliste au cimetière Saint-Joseph, certains ont suggéré qu’il aurait été exhumé pour être inhumé auprès de son ami, qu’on aurait trafiqué son acte de décès ou qu'il contient une erreur (ce qui en ferait deux avec celle de son âge : soixante-seize ans indiqué au lieu de soixante-quatorze, sauf que celle-ci n'a rien d'exceptionnelle) etc. Qu’on me montre un acte authentique ou une preuve irréfutable de ce transfert ou de l'erreur d'origine et j’adopterai cette version malgré sa fantaisie.
 
En revanche, on peut sincèrement regretter que la dépouille de Jean de La Fontaine ait disparu. N’ayant jamais été recherchée au bon endroit, on peut raisonnablement penser qu’elle fut  transportée aux Catacombes lors des différents transferts qui eurent lieu à l’occasion de la désaffection du cimetière des Innocents.
 
Mais au-delà de l'existence ou pas des cendres de La Fontaine et de leur énigme, la présence "sympbolique"  d'un repos côte à côte de ces deux colosses de notre littérature vaut toujours mieux que rien, ce dont furent victimes tant d'autres.
© MCP
© MCP
Source principale: Cet article fut l'un des premiers du site et j' ai commis l'erreur d'imprimer 50 pages d'un ouvrage sans indiquer le nom de l'auteur et dont je na'rrive pas aujourd'hui à retrouver la trace !  Les fidèles de ce site connaissent pourtant bien ma rigueur, victime pour ce coup d'une méchante négligence dont je suis sincèrement désolée.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 juin 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.