RETOUR FRANCS ET MEROVINGIENS
Donc, et sans aucune rigueur historique, Mérovée, qui signifie « éminent guerrier », aurait succédé à Chlodion Le Cheveulu (son père ?), aurait participé à la bataille des champs Catalauniques en 451 aux côtés d’Aetius qui l’aurait engagé pour s’occuper de ses propres affaires (ou qui l'adopta, selon Priscus) et lui aurait peut-être concédé un territoire dans les Gaule où son frère aîné avait déjà fait un établissement. Mérovée aurait encore vécu et régné une dizaine d’années.
Il est considéré comme l’ancêtre éponyme de la dynastie des Mérovingiens et comme le père de Childéric Ier.
 
A quand une découverte archéologique clarifiant le personnage ?
 

* Frédégaire, dit le Scolastique, ce qui signifie le Savant, était un chroniqueur du 7ème siècle. On suppose qu’il naquit en Bourgogne. Il est mort vers 660 après avoir laissé une chronique en 5 livres : les trois premiers ne sont qu'une compilation de Jules Africain, Eusèbe, etc., et vont jusqu'à la mort de Belisaire (561); le 4ème est un abrégé de Grégoire de Tours et va jusqu'en 584; le 5ème continue l'histoire jusqu'en 641 et contient de précieux renseignements sur les règnes de Clotaire II, Dagobert Ier et Clovis le Jeune. Quatre anonymes y ont ajouté avec un 6ème livre qui va jusqu'en 748.Son nom fut donné par un érudit du 16ème siècle qui s’attacha à ses œuvres. Malgré quelques fantaisies comme la conception de Mérovée, la lecture de ses livres n’en demeure pas moins instructive, particulièrement le cinquième qui traite d’une période dont il fut peut-être bien le témoin.
 
** Né en 538, l’évêque de Tours a écrit une Histoire des Francs, dont il fut en partie le témoin direct, qui reste une œuvre incontournable pour la connaissance de cette époque.
 
*** Contemporain d’Aetius, il fut dépêché comme ambassadeur auprès d’Attila en 448 et décrivit en détail dans son Histoire gothique, le physique du Hun et tout ce dont il avait été témoin.
(*) commentaire(s)
MÉROVÉE ou Merowig (v. 410 ?– v. 460 ?)
Lieu inconnu
Si l’on s’attache aux allégations farfelues du pseudo-Frédégaire* qui font naître Mérovée d’une relation de sa mère avec un monstre marin, conte repris par quelques savants dépourvus de sens critique, le personnage relève effectivement de la pure légende.
Il est vrai que les informations le concernant étant quasi inexistantes, son existence reste sujette à caution.
Par contre, si l’on considère les rares sources qui pourraient être prises au sérieux comme celles de Grégoire de Tours** ou de Priscus***, on obtient un personnage tout à fait crédible.
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.