RETOUR PERSONNALITÉS LIÉES A LOUIS XVI
Découverte du corps de Roland - Gravure de Duplessis-Bertaux
ROLAND LA PLATIÈRE Jean-Marie (1734- 10 novembre 1793)
Entrée d’un chemin de terre qui mène au château de Coquetot à Bourg-Beaudoin (Eure)
Le lendemain, un passant découvrit son corps étendu sur le dos à trente ou quarante pas de la route. Un juge de paix accompagné d’un greffier, du maire de Radepont et d’un chirurgien se rendirent sur les lieux. Roland s’était tué avec sa canne épée. Dans sa houppelande on trouva divers papiers dont l’adresse des sœurs Molartie, que Roland avait oublié de détruire, ainsi que le fameux billet dans lequel il demande une sépulture décente et où il explique entre autres :
« Non la crainte mais l’indignation. J’ai quitté ma retraite au moment où j’ai appris qu’on allait égorger ma femme ; et je ne pas rester sur terre couverte de crimes. Qui que tu sois qui me trouves gisant ici, respectes mes restes ; ce sont ceux d'un homme qui est mort comme il a vécu, vertueux et honnête. Un jour viendra, et il n’est pas si éloigné, que tu auras un jugement terrible à porter ; attends ce jour : tu agiras alors en pleine connaissance de cause ; et tu reconnaîtras même la raison de cet avis. Puisses mon pays abhorrer enfin tant de crimes, et reprendre des sentiments humains et sérieux ».
© MCP
Château de Coquetot © MCP
Grâce au salon que tenait son épouse, Manon Roland, Jean-Marie gagna en influence. Chargé du ministère de l’Intérieur par le roi en mars 1792, qui l’en dessaisit en juin, il fut rappelé au pouvoir après le 10 août. Quelques mois plus tard, en se prenant les doigts dans la fameuse « armoire de fer » de Louis XVI, il commit la première grave erreur de sa carrière. Informé de la cache du roi, Roland, au lieu de faire apposer des scellés sur les papiers secrets qu’il trouva, les emporta avec lui. Violemment attaqué par la Montagne, qui l’accusa d’avoir voulu dissimuler des papiers compromettants pour la Gironde, il démissionna.
Quand sonna le glas des Girondins, ayant réussi à s’échapper des mains des sectionnaires venus l’arrêter, il se réfugia dans la vallée de Montmorency chez le naturaliste Bosc avant de gagner Rouen chez les demoiselles Malortie. Rongé par l’inaction, torturé par le souvenir de ses amis morts ou proscrits et par celui de cette Révolution si ardemment souhaitée et qui se terminait dans l’anarchie et le sang, Jean-Marie vivait un cauchemar. Et sa femme qui en aimait un autre, Buzot. Buzot le rival dont il aurait aimé se venger. Mais du fond de son cachot Manon l’en avait dissuadé.
 
En apprenant l’exécution de sa Manon, Jean-Marie décida d’en finir. Par une nuit d’automne pluvieuse et froide, il quitta Rouen et s’engagea sur le chemin boueux de la route de Paris. Il arriva au Mesnil-Raoul. De l’autre côté des maisons, il y avait un bois qui longeait la route. Il y pénétra. A un tournant du chemin il aperçut une allée s’enfonçant dans un taillis. L’allée menait au château de Coquetot situé alors sur la commune de Radepont. Il fut rattaché à la commune de Bourg-Baudouin lors de la réforme générale des communes au 19ème siècle.
Découverte du corps de Jean-Marie Roland de la Platière
Comprenant que le mort était une personnalité, on dépêcha un homme à Rouen pour quérir la présence du conventionnel Legendre qui s’y trouvait en mission. En l’attendant, on déposa le cadavre au château de Coquetot.
 
A son arrivée Legendre identifia officiellement Roland et ordonna, en guise de cimetière et de tombe,  qu’il soit inhumé à l’endroit où il s’était suicidé.  Puis il demanda que soit planté un poteau sur la fosse avec une inscription annonçant « à la postérité la fin tragique d’un ministre pervers qui avait empoisonné l’opinion publique […] la réputation d’un homme vertueux et qui était le chef d’une coalition criminelle qui a voulu sauver le tyran et anéantir la République ». Sur ces mots il retourna à Rouen où il fit arrêter une des demoiselles Malortie.
 
Quant à la sépulture, personne n’ayant fait les frais du poteau, le corps resta enfoui à quelques pas de la route sans cercueil et sans aucune indication.
 
En 1908 on songea à transporter ses restes au Panthéon. Eut-il fallu pour cela les retrouver. L’argile de la terre normande ayant accéléré le processus de décomposition, aucune des recherches entreprises pour retrouver sa dépouille n’a jamais abouti.
Aujourd'hui, même si les arbres qui bordaient l’allée ont disparu gommant tout repère possible, le chemin est resté le même.
 
On raconte que François Mitterrand s’intéressait au personnage qu’il considérait comme le premier socialiste.
Jean-Marie Roland fut inhumé quelque part près du bosquet d'arbres à gauche. Ceux de l'allée ont disparu depuis des lustres, grignotés par les labours. © MCP
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 juillet 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.