RETOUR LOUIS XVI ET LA RÉVOLUTION 
Buzot contemplant une miniature de Mme Roland
BUZOT François Nicolas Léonard (1760 – 18 juin 1794)
Aux environs de Saint-Magne-de-Castillon (Gironde)
« Jeune et austère figure, ardente et mélancolique », Buzot, passionné de sentiments, bien que laid, se fit aimer de Manon Roland pour qui, dit-on, il devint le plus « rolandiste » des Girondins. Choix qui, politiquement parlant, ne fut pas toujours des meilleurs.
 
Violemment opposé à la Montagne, il n’hésita pas, par exemple, à faire voter la peine de mort contre quiconque proposerait ou tenterait de rétablir la royauté et à demander le bannissement de tous les Bourbons.
C’était une pure provocation à l’intention de Camille Desmoulins qui était plutôt favorable à Philippe-Egalité.
Au procès du roi, non pas pour sauver Louis XVI mais pour sauver la République menacée par le reste de l’Europe, il vota pour la détention perpétuelle et le sursis.
Puis, sentant la Gironde perdue et la République devenue montagnarde, il en vint à prophétiser le 18 brumaire : « Tout est nivelé pour l’esclavage ; département, religion, gouvernement, patrie, tout a disparu, tout est prêt pour un nouveau maître ».
A la proscription des Girondins, lui aussi s’enfuit. Après un périple entre la Normandie et la Bretagne il arriva à Saint-Emilion en compagnie de Barbaroux, Louvet, Valady, Salles, Pétion et Guadet.
 
Grâce à Mme Bouquey, la belle-sœur de ce dernier, il put se cacher avec ses amis dans une grotte que cette femme, bravant tous les dangers, avait mis à leur disposition. Ils y restèrent plusieurs mois. Ce fut dans ces conditions éprouvantes de survie qu’il apprit la mort de Manon Roland.
 
Quand il furent contraints d’abandonner cet abri, Valady et Louvet se séparèrent du groupe, Guadet se réfugia chez son père avec Salles, tandis que Buzot, Barbaroux et Pétion scellèrent leur sort chez Troquart, perruquier de son état à Saint-Emilion. C’était de nouveau grâce à Mme Bouquey qu’ils purent s’y dissimuler cinq mois.
Mais la traque serrée allait reprendre.
 
Le 17 juin au matin, on les avisa que la ville était bloquée par un bataillon dotés de dogues chargés de les débusquer. Ils apprirent que Guadet et sa famille avaient été arrêtés. Le soir même, ils abandonnèrent leur refuge. Sans passeport, simplement armés de leurs pistolets, ils s’enfoncèrent dans la nuit.
Le lendemain matin, se croyant repérés, pendant que Buzot et Pétion continuaient leur course éperdue, Barbaroux jeta l’éponge. Il tenta de se suicider avec son pistolet. Se faisant, il attira l’attention du groupe de volontaires qui jusque là ne se préoccupaient pas d’eux. A partir de cet instant on ignore ce qui s’est passé. Buzot et Pétion se sont-ils arrêtés pour observer ce qui se passait avec Barbaroux ? C’est plausible. En revanche, il certain que ces deux hommes, que la destinée avait rendu si proches, furent saisis d’un immense désespoir face à la réalité de leur situation. Ils savaient que la conclusion à leur cavale était proche. Ils prirent donc la seule décision qui s’imposait à leurs yeux.
 
Dans cette nuit du 18 au 19 juin des métayers entendirent deux coups de feu. Le 25, des grognements de chiens attirèrent l’attention d’un passant. Il découvrit des dogues en train de déchiqueter deux cadavres dans un champ de seigle près de la lisière du bois du dénommé "Devalz" à environ 600 mètres de l’endroit où on avait trouvé Barbaroux.
Le 26, dès quatre heures du matin, le juge de paix de Castillon, accompagné d’officiers municipaux et de gardes nationaux, arriva sur les lieux et dressa son constat. Si les visages étaient reconnaissables, l’état des corps était tellement avancé que personne n’accepta de les toucher pour les examiner de plus près. Bientôt la traditionnelle foule de curieux pointa son nez. On creusa deux fosses collées l’une à l’autre. On y poussa les corps.
 
Comme pour Roland de la Platière, les gens du coin gardèrent longtemps en mémoire le lieu des
tombes. Elles résistèrent de longues années à l’usure du temps dans le champ dit des "émigrés", avant de disparaître.
 
Reste un petit monument, au bord de la départementale reliant Libourne à Bergerac, rappelant l’événement « En cet endroit le 18 juin 1794 fut transporté le Girondin Barbaroux qui, traqué par les troupes terroristes, venait de tenter de se suicider. Conduit d’abord à Castillon, il fut mené ensuite à Bordeaux où il monta sur l’échafaud. De l’autre coté de la route, dans un champ appelé longtemps le champ des émigrés, les Girondins Buzot et Petion se suicidèrent le soir de ce même jour ».
(*) commentaire(s)
Devant le portrait de Manon Roland...
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 30 juillet 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.