RETOUR THÉÂTRE 
1er mars 2012
Elle n’était âgée que de treize ans quand elle débuta à la Comédie-Italienne comme soubrette dans une pièce de Marivaux sous son nom de guerre, Mlle Clairon.
A Rouen, pendant que sa carrière artistique progressait, elle entama celle de galanterie et confirma son double talent en épinglant un nombre assez conséquent de marquis, princes et autres amants fortunés.
 
Rouen, Lille et enfin Paris où le 19 septembre 1743 elle interpréta Phèdre à la Comédie-Française et où elle resta vingt-deux ans.
Brillante tragédienne à la diction remarquable et à l’accent passionné qui, selon les témoins de son temps, portait l’art jusqu’à la perfection, Mlle Clairon, avait un caractère bien trempé la rendant aussi sympathique que détestable et faisant d’elle un objet régulier de polémique.
 
Détestable, elle l’était car en véritable enfant gâtée, grande prêtresse adulée de la Comédie-Française, elle était despotique et ne supportait pas la concurrence, ce dont Mlle Dumesnil, sa principale rivale, et Lekain vécurent à leurs dépens: « Elle est orgueilleuse et altière, ne pouvant souffrir aucun applaudissement qui ne lui soit destiné, et lorsque sa rivale, Mademoiselle Dumesnil, va la trouver par courtoisie pour la prier, au nom de ses camarades, de rester à la Comédie, qu'elle a témoigné l'intention de quitter, elle lui dira pour tout remerciement: «Ce que je ne comprendrai jamais, Mademoiselle, c'est que vous soyez applaudie plus que moi.
Lekain, tragédien de génie, débute avec un plein succès. Immédiatement la Clairon organise une cabale contre lui, et, comme elle est toute-puissante, elle obtient sa radiation à la suite d'une lettre insolente qu'il lui avait écrite, retardant ainsi sa carrière de sept ans
La Clairon croquée par Gabriel Jacques de Saint-Aubin.
Elle partit avec le jeune margrave d'Ansbach, tombé éperdument amoureux d'elle, qui l'emmena dans sa principauté où elle passa treize années.
Elle revint à Paris en 1786, put être témoin de la réhabilitation des comédiens dans l’Eglise puis, après quelques sursauts de charme et avoir écrit ses Mémoires, elle sombra dans la misère et vint vivre auprès de sa fille adoptive, Marie-Pauline de La Riandrie, rue de Lille chez qui elle mourut.
 
Mlle Clairon fut d’abord inhumée au cimetière de Vaugirard. Sur Internet on trouve fréquemment "cimetière Saint-Sulpice" : sans être faux, le terme, stricto sensu, est impropre car il entraîne une confusion de localisation.  
Les terrains du cimetière de Vaugirard appartenaient bien à la paroisse Saint-Sulpice qu'elle avait achetés pour remplacer d'autres de ses cimetières. Celui de Vaugirard, ouvert en 1784, était le sixième cimetière de la paroisse et est connu sous ce nom et non sous celui de Saint-Sulpice trop générique.
 
Quand le cimetière dut être évacué pour la construction du futur boulevard Pasteur, la dépouille de Mlle Clairon fut transférée au Père-Lachaise le 29 août 1837.
Tombe de Mlle Clairon  à Vaugirard :
« Elle traça avec autant de vérité que de modestie les règles de l’art dramatique dont elle sera à jamais le modèle »
Mais la Clairon, par son indépendance, son non-conformisme, sa volonté en tant que femme des Lumières de faire circuler au théâtre les idées nouvelles de son temps quitte à se créer des ennemis, avait des aspects bien sympathiques.
 
Au péril de sa carrière, elle défendit ses pairs contre la tyrannie des grands seigneurs et les exclusions des comédiens des sacrements de l'Église les condamnant à des conditions d’inhumation inhumaines.
Emprisonnée en 1765 à Fort-l'Évêque pour avoir tenu tête au duc de Richelieu qui voulait imposer à la troupe un acteur endetté et déshonoré, elle refusa de remonter sur scène tant qu'elle et les siens ne seraient pas relevés de l'excommunication. Le roi ne céda pas. Mlle Clairon non plus. En pleine gloire, elle abandonna la Comédie-Française. Bon nombre de ses amis lui tournèrent le dos.
Son ancienne épitaphe fut reprise pour sa nouvelle sépulture. MCP
MCP
Sources principales : Les Comédiennes par Henry Lyonnet (collection des Dictionnaires SIEFAR)
(*) commentaire(s)
► Tragédienne française
Mlle CLAIRON Claire Léris de Latude, dite (1723 – 31 janvier 1803)
Cimetière parisien de Vaugirard puis le Père-Lachaise, 19ème division (Paris)
La tombe de Mlle Clairon en 1891
par Eugène Baudouin BnF
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 22 avril 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.