RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
11 mars 2012
CIMETIÈRES SAINT-SULPICE (Paris) (disparus)
De tous temps, l’église Saint-Sulpice eut un ou des cimetières. Appelée à devenir, au 18ème siècle, la paroisse la plus étendue et la plus peuplée de la capitale, les lieux et les tailles de ces cimetières évoluèrent au rythme de son développement.
Article lié: Eglise Saint-Sulpice
MCP
Le cimetière Saint-Germain (1 bis)
 
Dès le 13ème siècle, la paroisse posséda un petit terrain où elle enterra ses pestiférés. Situé à l’angle des rues des Saints-Pères et Taranne (Bd St-Germain), elle céda plusieurs années ce cimetière aux Protestants avant de le reprendre en 1604 et qu’il ne soit attribué à l’hôpital de la Charité en 1609.
Les cimetières protestants.
Le premier cimetière (1)
 
Dans le même temps, elle avait un cimetière contigu à sa partie sud-ouest. Son charnier fut  édifié par Gamard qui œuvra à la construction de l’église.
Ce cimetière disparut au fur et à mesure de l’avancement des travaux de la nouvelle église.
Le cimetière Sainte-Croix (2)
 
De dimensions exigües, et la population augmentant, à partir de 1652, on doubla le premier cimetière par un second rue de Grenelle alors peu bâtie. Inauguré le jour de l’Exaltation de la Croix, il porta le nom de Sainte-Croix.
Pour faire face aux dépenses occasionnées par la construction du chœur de l’église, la Fabrique de Saint-Sulpice le vendit après vingt-huit ans de service. Il fut désaffecté en 1680 et vidé de son contenu en 1701. Les ossements furent alors transportés dans le cimetière de la Trinité, un nouveau cimetière de Saint-Sulpice, dont je parlerai après.
Pylônes du cimetière des Aveugles BnF
Pylônes d'entrée du Père-Lachaise...MCP
Le cimetière de la Trinité (4)
 
En remplacement du cimetière Sainte-Croix et pour palier à l’insuffisance de celui des Aveugles, la paroisse ouvrit un quatrième cimetière, en 1689, à l’angle des rues du Bac et de Sèvres qui avait été acheté à l’hôpital des Incurables. C’est lui qui, en 1701, reçut les ossements du cimetière Sainte-Croix désaffecté.
Complètement plein cinquante ans plus tard, il fut fermé en 1747. Le premier magasin du Bon Marché, construit par Aristide Boucicaut, recouvre son emplacement.
 
Y fut inhumée
 
LA SABLIÈRE Marguerite Hessein, dame de (1636 – 6 février 1693)
Photo Google Earth
Elle s’est immortalisée par l’hospitalité qu’elle donna en 1672, et jusqu'à sa propre mort, à La Fontaine qui lui vouait une véritable adoration et qui lui écrira une fable, Le discours à Madame de La Sablière. Elle inspira à La Fare une vive passion  partagée que le poète chanta dans ses vers. Protestante, elle abjura sa religion et se convertit au catholicisme quelques mois avant la révocation de l’Édit de Nantes (1685). Elle se retira alors pour s'occuper des malades à l'hôpital des Incurables puis au-dessus du couvent des Feuillants où elle vécut jusqu'à sa mort victime d’un cancer du sein. Sa sépulture a bien évidemment disparu depuis longtemps.
Le cimetière parisien de Vaugirard le cimetière parisien de Vaugirard
 
La paroisse de Saint-Sulpice possédait donc encore les cimetières des Aveugles et de Bagneux lorsque, le 21 mai 1765, parut l’arrêt du Parlement interdisant les inhumations dans les églises et ordonnant le transfert hors des villes des cimetières paroissiaux. Néanmoins, il fallut attendre le scandale du cimetière des Innocents en 1780 (affaissement dans les caves des maisons) pour que cet arrêt soit appliqué.
Dans ce cadre, en 1784, la paroisse ferma ses deux cimetières pour ouvrir son sixième rue de Vaugirard, au-delà du mur des Fermiers-Généraux.
Le cimetière des Aveugles ou petit cimetière (3)
 
En 1664, soit peu de temps après l’ouverture du cimetière Sainte-Croix, un troisième fut ouvert. Il mesurait environ 33 mètres sur 28 et contenait sept fosses de 4 mètres sur 3 ré-utilisées tous les sept ans. Des maisons de quatre à cinq étages le dominaient sur trois de ses côtés.
 
Les pylônes de sa porte, œuvre de l’architecte Maclaurin, en 1772, furent copiées par Godde pour la porte monumentale du Père-Lachaise qu’il réalisa en 1825. Il en reprit les inscriptions :
- Sur le pylône de gauche : Fides et pietas erixerunt
- Sur celui de droite : has ultra metas requiescant beattam spem expectantes.
Une tête de mort en pierre sculptée reposait sur les ailes déployées d’une chauve-souris
 
Après avoir servi cent-vingt ans, ce cimetière fut fermé en 1784 puis vendu. Sous la Révolution, le Bal de Zephirs, existant encore en 1825, s’installa sur son emplacement. Pressée d’ouvrir l’établissement, la jeunesse du quartier n’avait pas songé à retirer les insignes de mort à l’entrée du bal pas plus que les pierres tumulaires sur lesquelles on dansait. Le nom du bal s’affichait en transparent de couleur rose. Le bruit des instruments semblait sortir du fond des tombeaux...
 
Y fut inhumée
 
SAINT-SIMON Marie-Elisabeth de Rouvroy de (1698-1762).
Epouse de Guy Claude Roland de Laval-Montmorency  du maréchal de Montmorency, elle était de la cousine du fameux mémorialiste qui s’en occupa comme un père  lorsqu’elle se retrouva orpheline du sien. Bien que son époux ne fût que maréchal de camp, on appelait Marie-Thérèse, la maréchale de Montmorency.
Elle était la mère de  Marie-Louise de Laval-Montmorency,  dernière abbesse de Montmartre, guillotinée en 1794. Sourde et aveugle, la vieille dame fut condamnée pour avoir « sourdement et aveuglément » comploté contre la République. Elle repose au cimetière de Picpus.
Il ne reste rien de sa tombe.
 
Très probablement aussi:
 
BÉJART Geneviève, dite Mlle Hervé
 
BÉJART Louis, dit Cadet l'Eguisé
Le cimetière de Bagneux (5)
 
A sa fermeture, en 1747, le cimetière de la Trinité fut remplacé par un autre situé à l’angle des rues de Vaugirard et Jean-Ferrandi alors appelée la rue de Bagneux (12 à 18, rue et 102, rue de Vaugirard). De forme rectangulaire, il mesurait environ 72 mètres sur 28.
De nature pierreuse, il conservait davantage les cadavres qu’il ne les consommait. La fosse commune, fermée par une grille de fer tant qu’elle n’était pas pleine, pouvait contenir jusqu’à 500 corps. Clos par un mur, il comportait une petite chapelle de dévotion, n’ayant pour tout décor qu’un autel tendu de noir. La porte du cimetière était surmontée d’un sablier ailé et d’une inscription, transportée par la suite aux Catacombes où l’on pouvait lire : …Hodie mihi, cras tibi
Ce cimetière servit trente-sept ans avant d’être fermé en 1784 puis vendu.
Célèbre salonnière, elle était l’épouse d’Antoine de Rambouillet, sieur de La Sablière, fils d’un riche financier, financier lui-même et régisseur des domaines du roi, homme d’esprit et ami du plaisir qui composa de jolis madrigaux. Elle est réputée pour avoir été l’une des femmes les plus charmantes et les plus instruites du 17ème siècle. Elle savait la physique, l’astronomie, les mathématiques, la musique et possédait plusieurs langues dont le grec ancien. Parmi les beaux esprits de son temps, son salon de la Folie-Rambouillet recevait : Benserade, Boileau, Mme de La Fayette, Fontenelle, Ninon de Lenclos, Molière, Charles Perrault, Racine, Tallemant  des Réaux, Roberval, etc…
Pour les puristes, l'ouvrage Les 200 cimetières du Vieux Paris de Jacques Hillairet, qui m'a servi de source principale, contient quelques petites erreurs sur ce chapitre.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 28 juillet 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.