RETOUR VARIÉTÉS
Marcelle Dupont (1933-1935)
Sa  petite fille disparue à l’âge de deux ans d'une méningite, fut d'abord inhumée au cimetière de Thiais. Edith la fit transférer au Père-Lachaise après l'achat de sa concession.
18 avril 2012
PIAF, Edith Giovanna Gassion, dite Edith (1915 – 10 octobre 1963)
Cimetière du Père-Lachaise, 97ème division (Paris)
► Chanteuse française
Enfant du spectacle et de la misère, les marches vers le haut de l’affiche furent durent à gravir. Découverte dans la rue puis chanteuse de cabaret, sa voix exceptionnelle et son talent d’interprète firent la différence.
 
Des scandales, des chagrins, comme la perte de sa petite fille, furent autant de paliers douloureux à sa carrière qui débuta vraiment en 1937 à l’A.B.C.
 
Servie par de formidables auteurs et compositeurs, elle devint la plus célèbre chanteuse française autant chez elle qu’à l’étranger.
Son dernier poulain et son dernier époux. Avec le succès de leur duo A quoi ça sert l'amour, d'autres projets de tournées en commun furent envisagés mais qui ne purent se réaliser qu'en partie en raison de l'état de santé d’Edith auprès de laquelle il demeura pour la soigner jusqu’à sa fin.
Après une longue période de deuil, il recommença à jouer et à chanter pour entre autres payer les dettes de sa femme. Il mourut dans un hôpital de Limoges de ses blessures consécutives à un grave accident de voiture.
Louis Alphonse Gassion (1881-1944)
Père d’Edith, il était artiste de cirque contorsionniste antipodiste.
(*) commentaire(s)
MCP
MCP
MCP
En revanche, n'y repose pas sa mère Anneta Giovanna Maillard, dite Line Marsa (1895-1945), écuyère, funambule et chanteuse de cabaret mourut « d'excès de tout, notamment de drogue ». Sans le sous, ne cessant de réclamer de l'argent à Edith qu'elle avait abandonnée, quand celle-ci acheta sa concession au Père-Lachaise, elle refusa de l'y faire transférer.
Inhumée au cimetière parisien de Thiais, sa sépulture n’existe plus.
Tandis que côté scène elle connaissait la gloire, côté personnel elle accumulait les désastres.
Amoureuse passionnée, la plupart de ses nombreuses liaisons tournèrent à la catastrophe voire à la tragédie avec la disparition de Marcel Cerdan.
 
Mentor de jeunes artistes masculins, si parmi eux on compte de ses amants, elle ne se trompa jamais sur leur talent.
Actrice, ses problèmes de santé l’empêchèrent de poursuivre cette acarrière.
Atteinte depuis longtemps d’une polyarthrite aiguë, elle s’enfonça petit à petit dans les médicaments et les drogues censés la soulager. Des opérations chirurgicales ne changèrent rien, seule la morphine lui permettait de se maintenir debout dans les moments les plus difficiles.
 
Néanmoins, un an avant sa disparition, elle avait épousé Théo Sarapo, de vingt ans son cadet, avec lequel elle chanta en duo A quoi ca sert l’amour ?
 
Percluse de douleurs, usée, ne pouvant plus assumer ses engagements et devant faire face à de sérieux problèmes financiers, Edith trouva asile à Grasse entourée de son plus fidèle cercle d’amis.
Danielle Bonel, sa secrétaire personnelle et confidente depuis vingt-six ans lui ferma les yeux le 10 octobre.
L’annonce officielle de son décès ne se fit que le 11, permettant le transport illégal de sa dépouille jusqu’à Paris où elle fut embaumée.
 
Fervente croyante, priant sainte Thérèse qui lui avait redonné la vue, alors qu’enfant on la pensa atteinte de cécité, Edith eut son chemin de croix qui n’inspira guère pitié à l’Eglise. Divorcée et ayant mené une vie « tumultueuse », elle fut interdite d'obsèques religieuses. L'aumônier du théâtre et de la musique, le père Thouvenin de Villaret, put cependant lui accorder une dernière bénédiction au cimetière où elle fut accompagnée par des dizaines de milliers d’admirateurs.
 
Edith Piaf fut inhumée au cimetière du Père-Lachaise où le « petit moineau » conserve la vedette. Avec celles d'Oscar Wilde et de Jim Morrison, sa tombe reste la plus visitée cinquante ans plus tard.
 

Avec elle reposent :
 
Théo SARAPO, Theophanis Lamboukas, dit (1936-1970)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.