RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
► Maréchal de France
15 juin 2012
BERTHIER Louis-Alexandre (1753 - 1er juin 1815)
Eglise Sankt Quirinus de Tegernsee (Allemagne)
Au début de la Révolution française, comme major général de la garde nationale à Versailles, il facilita l’émigration de diverses personnalités dont le comte d’Artois, les Polignac et les deux tantes du roi, Adélaïde et Victoire de France.
 
Révoqué par deux fois, en 1796, il fut nommé chef d’état major de l’armée d'Italie sous les ordres de Napoléon Bonaparte.
Berthier toujours aux côtés de l’Empereur, Berthier l’ombre de l’Empereur qu'il avait représenté pour son mariage avec Marie-Louise. Berthier le plus indispensable, le plus comblé mais aussi le plus réprimandé. Berthier le dévoué, l’intègre, le courageux, le confident, le travailleur infatigable, le formidable organisateur, le technicien hors- pair, mais aussi le tacticien et le stratège limité. On ne peut être parfait en tout.
 
En 1814, l’ami de toujours accusait déjà soixante et un an. Fatigué de toutes ses chevauchées, de toutes ses campagnes dont les dernières avaient vaincu Napoléon, le maréchal n’aspirait plus qu’à une tranquillité bien méritée. Deux jours après l’abdication de l’Empereur, Berthier lui demanda l’autorisation de se rendre à Paris mais lui promit de revenir le lendemain. « Il ne reviendra pas » prononça alors Napoléon sur la porte qui se refermait. Effectivement, le prince de Neuchâtel et de Wagram avait choisi. Maintenant il attendait Louis XVIII à Compiègne pour lui formuler son ralliement à la monarchie.
 
Napoléon, en dépit de quelques instants de mépris à son égard, avait conservé de l’estime pour le personnage. Et puis débarquant de l’île d’Elbe, comment se passer du meilleur organisateur de son armée dans sa reconquête ? Il lui annonça son retour en le priant de le rejoindre. Après un moment de perplexité, Berthier choisit de nouveau le roi qu’il accompagna à Gand avant de rejoindre sa femme et ses enfants famille dans son palais de Bamberg en Bavière.
L’Empereur accusa le coup, mais jusqu’à sa mort resta persuadé qu’avec Berthier près de lui, Waterloo n’aurait pas été Waterloo. Pour le moment, la « morne plaine » n’avait pas encore englouti le rêve napoléonien et Berthier, installé en haut de son château, observait les mouvements de troupes russes en route pour la France que le hasard faisait s’agiter presque sous ses fenêtres.
 
Singulière vision pour le maréchal rayé des listes qui, déjà d’un naturel angoissé, avait sombré dans la dépression depuis le retour de Napoléon. A quels tourments son esprit se livrait-il quand il prit un fauteuil à roulettes pour s’asseoir près de l’embrasure d’une fenêtre ? On ne le saura jamais.  Son corps fut  retrouvé peu après au pied du château, la tête fracassée. Au regard du contexte, entre le suicide, on le disait dépressif et angoissé, et l’assassinat, l’accident n’avait pas beaucoup de place.  Jamais l’affaire ne fut élucidée. C’était dix-sept jours avant Waterloo.
 
Dans le conflit opposant la France à l’Europe coalisée, le prince-électeur de Bavière s’étant allié à Napoléon, celui-ci l’avait fait couronner roi de Bavière en 1806. Deux ans plus tard, Berthier  avait épousé Élisabeth de Deux-Ponts-Birkenfeld (membre de la Maison de Wittelsbach).
Après un service funèbre en la cathédrale de Bamberg, il y fut inhumé dans la crypte. Par la suite il fut transféré dans le caveau de famille du duc Guillaume au couvent des bénédictins de Banz, où il resta jusqu’en 1884. A cette date, dans l’impossibilité de ramener sa dépouille en France, le choix de sa tombe se porta sur la dernière résidence des Wittelsbach, dans le caveau de la l'église paroissiale Sankt Quirinus rattachée au cloître du même nom.  Rien n’indique sa présence.
 
Anachronisme de l’histoire :
Trente quatre ans, presque jour pour jour, après la mort d'Alexandre, son épouse Elisabeth  (1784 – 1849) mourut du choléra à Paris.
Après son service funèbre en l'église des Missions Etrangères, sa dépouille fut  déposée provisoirement dans la chapelle, à la place occupée quelques mois plutôt par Châteaubriand.
Elle fut ensuite transférée dans le caveau des Berthier de Wagram du cimetière de Boissy-Saint-Léger où la famille possède un enclos ne laissant aucune visibilité de l’extérieur.  
Ainsi, la Maréchale, Princesse de Bavière, repose-t-elle en France tandis  que le maréchal de France Berthier, demeure au milieu des ducs de Bavière...
Crypte de la cathédrale de Bamberg Photo: T. Timmermans
Basilique et cloître Sankt Quirinus de Tegernsee. Wikipedia
Sankt Quirinus. Kassandro Wikipedia
Sources sépultures : http://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/Berthier.htm
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.