RETOUR PERSONNALITES CHARLES V
DU GUESCLIN Bertrand (v. 1320 – 13 juillet 1380)
Squelette : Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Basilique St-Sauveur à Dinan (Côte d’Armor)
Entrailles : Eglise St-Laurent Le-Puy-en-Velay (Haute-Loire)
Chairs : Eglise des Cordeliers de Montferrand (Clermont-Ferrand) (Puy-de-Dôme)
Il était, paraît-il, laid, petit, violent, bagarreur et entêté comme on le dit de tous les Bretons. On dit aussi parfois qu’il est scandaleux que ce vulgaire chef de bandes soit devenu une légende. Il est vrai que le contexte historique ne prêtait pas à garder les mains blanches quand on était soldat. Mais au moins Bertrand avait prouvé que, contrairement à d’autres grands chefs de compagnies, il pouvait être fidèle.
Qu’il ne fut pas un grand stratège, qu’il fut fait trop souvent prisonnier et rançonné de façon exorbitante ne doit pas faire oublier que son maître mot était bien la fidélité. « Fidélité à la Bretagne. Fidélité au roi de France », ce dont lui fut éternellement reconnaissant Charles V. De 1356 à sa mort, sans Du Guesclin, pas de compagnies qui débarrassent en partie le sol français pour guerroyer en Espagne ; sans Du Guesclin, pas de noblesse bretonne qui se rallie au roi de France et qui forma une bonne partie de l’armée royale nouvellement constituée ; sans Du Guesclin, pas de bras armé très efficace pour harceler les Anglais.
Alors, même si la médiatisation dont il fit l’objet en son temps peut être discutable, l’important n’était-il pas qu’à travers lui, Charles V atteignît ses desseins ? Il le fit connétable en 1370.
Eglise Saint-Laurent du Puy
Photo: http://medieval.mrugala.net
Au printemps 1380, Du Guesclin se rendit dans le Languedoc pour prêter main forte aux seigneurs de la région qui ne pouvaient se débarrasser de bandes de routiers anglais. Le 28 juin, il assiégeait Chateauneuf-de-Randon. Le 13 juillet il mourait, non pas d’une blessure, mais de dysenterie, d’une congestion ou d’une fièvre typhoïde.
Bertrand souhaitait être enseveli auprès de sa femme Tiphaine Raguenel dans l’église des Jacobins de Dinan, mais les choses ne se passèrent pas ainsi.
Surpassant la traditionnelle et non moins barbare répartition des dépouilles royales en trois lieux différents, le corps du connétable fut « partagé» en quatre pour respecter des vœux (les siens et ceux du roi) mais aussi pour des raisons sanitaires.
 
Les entrailles
Pour procédé à l’embaument on retira le cœur et les entrailles qui furent inhumées sous l'autel  de l’église Saint-Laurent du Puy où l’on éleva un monument funéraire dans un enfeu qui fut mutilé en 1562 par les Huguenots. A la Révolution, l’urne fut mise en dépôt à la mairie en vue de lui donner une sépulture laïque avant d'être finalement replacée dans l’église Saint-Laurent avec son contenu. Des restaurations de cette sépulture eurent lieu entre 1833 et 1835.
MCP
MCP
Le cœur
Le chevalier modèle Du Guesclin était depuis longtemps rentré dans la légende. Tandis que les ossements rebroussaient chemin vers le cimetière aux rois, le cœur était porté vers la terre natale du connétable.
Arrivé à Dinan, dans un coffret d’argent, il fut déposé au couvent des Jacobins près de Tiphaine. Avec la destruction du couvent, le carditaphe fut transporté en 1810 en l’église Saint-Sauveur devenue depuis basilique.
Eglise Saint-Sauveur de Dinan
Photo :© Guillaume Piolle
Carditaphe. Photo GO69 (Wikipedia)
30 novembre 2012
Les chairs
Le convoi funèbre poursuivit son voyage vers Dinan. Mais l’embaumement ayant été insuffisant, l’odeur de la décomposition devint telle qu’on s’arrêta à Montferrand où l’on fit bouillir les chairs qu'on déposa dans l’église des Cordeliers qui disparut à la Révolution avec le tombeau des chairs.
 
Le squelette
Le convoi reprit sa route avec le cœur et le squelette. A l’approche des villes où devait passer le cortège, le clergé et la population venaient l’accueillir en procession. Des services religieux en grande pompe étaient célébrés. Et l’on reprenait la route  vers la lointaine Dinan.
Arrivé au Mans, un officier royal apporta l’ordre de conduire le squelette à Saint-Denis. En effet,  Charles V, très éprouvé par la mort de Bertrand, exigeait que son corps reposât à côté de sa future sépulture en la basilique Saint-Denis. Honneur insigne et exceptionnel. Toutefois, pour cause de décès deux mois plus tard, le roi ne put lui organiser des obsèques solennelles. Ce furent les Marmousets, en 1389, revenus au pouvoir, qui  exaucèrent le vœu de leur défunt souverain .
Le tombeau, dont il ne reste que le gisant, fut commandé en 1397 par Charles VI à Thomas Privé et Robert Moisel et sur lequel on pouvait  lire cette épitaphe:
 
« CY GIST NOBLE HOME MESSIRE BERTRAND DU GUESCLIN CONTE DE LONGUEVILLE ET CONNESTABLE DE France / QUI TRESPASSA A CHASTELNUEF DE RANDON EN JUVAUDAN EN LA SENESCHAUCEE DE BEAUCAIRE LE XIII° JOUR DE JUILLET LAN M CCC IIIIXX PRIEZ DIEU POUR LUY ».
 
Le 20 octobre 1793, son cercueil de plomb fut découvert dans le caveau dit des Charles où avait été enseveli Charles V. Son squelette était encore tout entier, les os bien propres et désséchés. Ils furent jetés dans une fosse commune avant d'être ré-inhumés en 1817 dans l'ossuaire de la basilique.
 
En observant les traits du connétable on note que, malgré un certain réalisme (cicatrice),  le travail manque de finesse.   Transporté au Musée des Monuments français à la Révolution, le gisant subit des restaurations erronées par rapport au modèle d'origine.  Mais il n’est pas le seul dans ce cas et au moins a-t-il toujours le mérite d’exister. De nos jours, il se trouve tout près de son premier emplacement.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.