RETOUR PERSONNALITES CHARLES V
"Tombeau" aux entrailles au Musée du Louvre © MCP
(*) commentaire(s)
Tombeau d'origine avec les lions Gaignières BnF
Plan de la chapelle (ouvrage de Dom Félibien 1706)
A = Charles V et Jeanne de Bourbon
B = Charles VI
C = Charles VII (disparu)
D = Du Guesclin
E = Bureau de la Rivière
F = Charles Dauphin
G =  Louis de Sancerre
H = Arnaud de Barbazan
De nos jours. Merci E. Le Marchand pour la photo
Son cœur, en tant que duc de Normandie, fut inhumé en la cathédrale de Rouen où il se trouve toujours dans une petite niche de la crypte protégée par une grille.
Le « tombeau » contenant ses entrailles, oeuvre de Jean de Liège, qui, selon ses vœux, était à Maubuisson pour « qu'une partie de lui reste près de la tombe de sa mère», fut placé en 1883 au Louvre après un séjour au Musée des Monuments français et ailleurs (Versailles?). Il n'en reste que le gisant avec la représentation du sac de cuir contenant les entrailles.
VALOIS
29 novembre 2012
CHARLES V LE SAGE (1338 - 16 septembre 1380) Roi (1364-1380)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Cathédrale Notre-Dame de Rouen (Seine-Maritime)
Entrailles : Abbaye de Maubuisson (Val-d’Oise)
Parents  
► JEAN II LE BON
► BONNE DE LUXEMBOURG
 
Epouse  
► JEANNE DE BOURBON
 
Enfants: sur ses neuf enfants, seuls  deux fils atteignirent l'âge adulte
► JEANNE (1357 - 1360) et BONNE (1360 - 1360) furent inhumées en l’abbaye royale de Saint-Antoine-des-Champs (Paris)
CHARLES (futur CHARLES VI)
Louis Ier d’Orléans
ISABELLE (1373 – 1377/1378) et CATHERINE (1377/1378 – 1388) furent respectivement ensevelies à Saint-Denis et à Maubuisson.
Coeur de Charles V © MCP
Quand son cercueil fut ouvert le mercredi 16 octobre 1793, on y découvrit une couronne de vermeil bien conservée, une main de justice en argent et un sceptre de cinq pieds de long dont l’or avait conservé tout son éclat et surmonté de feuilles d’acanthe en argent.
Ses ossements, jetés dans une fosse commune, furent ré-inhumés dans l'ossuaire de la basilique en 1817.
Image: AFP
Entre trouver les moyens de payer la rançon de son père, Jean II, prisonnier en Angleterre lutter contre Etienne Marcel et les ambitions de Charles de Navarre, dit le Mauvais, la régence du dauphin avait été pour le moins mouvementée.
 
Maintenant qu’il était Charles V roi de France, il lui fallait conquérir son pouvoir toujours remis en cause par les Anglais et Charles de Navarre. Heureusement, pour y arriver Charles put compter sur celui qui fut son meilleur ami en la circonstance : lui-même.  
 
Homme posé, méthodique, doté d’une grande patience, préférant travailler dans son étude plutôt que de gigoter au vent de façon stérile, Charles avait tout pour être reconnu comme un sage. Au grand soulagement de ses contemporains, il le fut. Là où son père se montrait faible, Charles, soutenu par sa femme,  fut d’une fermeté sans faille. Maîtriser les compagnies qui continuaient à parasiter le royaume, éviter l’éclatement du royaume qui menaçait, rétablir la paix tels étaient ses paris à relever. Il put compter sur des hommes, mais un, parmi eux, ou plutôt une légende, allait l’aider à parvenir à ses fins : le célébrissime Bertrand Du Guesclin. Grâce à une armée « de métier » solidement organisée et encadrée, après des années d’efforts pendant lesquelles les Anglais furent expulsés de nombreuses places fortes qu’on se hâtait de fortifier, la paix se profilait mais la mort du roi aussi.
 
Depuis toujours, Charles souffrait de nombreux maux dont la goutte. A plusieurs reprises son état santé avait inquiété son entourage. Son âge, sa fonction et la situation du royaume, qui ne lui laissaient aucun répit, aggravaient les choses. La mort de sa femme l’avait aussi beaucoup touché.
Dans la nuit du 13 au 14 septembre 1380, une crise cardiaque le terrassa. Le 16 au matin, il fit réunir autour de lui des représentants de confiance des trois ordres pour leur faire ses dernières déclarations. Dans une ultime ordonnance, il supprimait la plupart des impôts qu’il avait prévu de lever. A midi il expirait dans les bras de son ami Bureau de la Rivière revenu à bride abattue du Mans au château de Beauté-sur-Marne.  
 
Le plus exceptionnel chez Charles fut, outre sa capacité à bien s’entourer, le grand mouvement de réflexion qui accompagna une nouvelle phase de l’idéologie royale. Il avait ouvert le chemin qui conduit à l’Etat de droit.
Malgré ce redressement presque miraculeux, il restait beaucoup à accomplir pour solidifier une situation encore bien fragile. Charles V était mort trop tôt. La suite des évènements allait hélas le prouver.
 
Comme il l’avait souhaité, après toutes les cérémonies, Charles fut inhumé près de son cher Du Guesclin et aussi de son épouse en la basilique Saint-Denis. Ses fils étant restés à Melun loin de l’épidémie de peste qui sévissait encore à Paris, seuls ses frères l’accompagnèrent en sa dernière demeure.
 
De son vivant, Charles avait choisi une chapelle dédiée à Saint-Santin qu’il plaça sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste qui prit par la suite le nom de chapelle Charles V, ou caroline.  Fermée par une grille, elle se situait à peu près là où se trouvent de nos jours les gisants du roi et de ses proches.
Près de lui, ses descendants, ses plus fidèles serviteurs et sa femme dont le gisant était représenté près du sien sur un mausolée commun, œuvre d'André Bonneveu.
De ce magnifique monument, il ne reste que le gisant du roi, dont le visage fut refait, conservé plusieurs années au Musée des Monuments français, ainsi que des fragments au musée du Louvre.
 
Février 2017 : Les lions du tombeau.
A l'origine, deux lions, aux pieds du roi,  ornaient le monument.  Disparus à une date et dans des circontances inconnues, ils furent achetés, en 1802, par un aristocrate anglais, Thomas Neaveen. On ne connaissait leur existence que par une gravure de Gaignières.
A la surprise générale, ces lions viennent de réapparaître à l'occasion d'une vente aux enchères organisée par  Christie's qui aura lieu au mois de juillet prochain. Espérons que la France manisfeste son intérêt pour cette découverte et, dans ce cas, qu'elle puisse l'acquérir afin que ce témoignage de l'art funéraire de cette époque  retrouve la place qu'il n'aurait jamais dû quitter.  Preuve, s'il en était besoin, que tout ne fut pas perdu pour tout le monde lors du démantèlement de 1793...
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 juin 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.