RETOUR PERSONNALITES LIEES A CHARLES VI
CHARLES VI (1368 - 14 octobre 1422)  Roi (1380 - 1422)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Eglise du couvent des Célestins (Paris)
Gisants de Charles VI et d'Isabeau de Bavière à la basilique Saint-Denis. Erwan Le Marchand
Enfin son corps fut porté à Notre-Dame précédé des processions de toutes les églises, des évêques et des prélats, des recteurs et des docteurs, les uns à droite, les autres à gauche dans un parfait ordonnancement. Venait la dépouille et son effigie accompagnées au plus près de son premier valet de chambre, le premier chambellan, des membres du parlement qui portaient le pavillon de drap d’or au-dessus du corps, et derrière elle les pages, le duc de Bedford « régent de France », ses « chevaucheurs », ses écuyers, ses maîtres d’hôtel, les prévôts de Paris et des marchands, les sergents d’armes.
Pas un seul prince de sang à part Bedford. La chose était bien pitoyable. La messe chantée et achevée Charles VI prit le chemin de la basilique Saint-Denis. A mi-chemin, les mesureurs et porteurs de sel parisiens, chacun une fleur de lys à la poitrine, prirent le relais (on ne sait de quand date ce privilège accordé) jusqu’à la rencontre avec l’abbé de la basilique, entouré des prêtres, des bourgeois et du peuple de la ville venant au devant du cortège.
 
Mais à l’entrée de la basilique, la pauvre dépouille dut encore subir une vraie bataille rangée de chiffonniers entre les religieux et les officiers pour s’arracher, qui le drap mortuaire, qui une étoffe entourant le défunt !
Après que Bedford eut mit de l’ordre dans la mêlée, Charles VI put être inhumé. Les hérauts s’écrièrent : « Dieu veuille avoir pitié et merci de l’âme de très-haut et très excellent prince Charles, roi de France, sixième de ce nom, notre naturel et souverain seigneur » auquel répondit un bien plus douloureux « Dieu donne bonne vie à Henri, par la grâce de Dieu roi de France et d’Angleterre »…
Texte d'une chronique l’époque relatant les funérailles de Charles VI :
 
« L'an 1422, le mercredi 21 octobre, feste des XI milles vierges, environ 6 heures du matin, le roy Charles VI, que Dieu absoille, trespassa, et que pour ce que on peut promptement faire l'obseque dudit roy Charles, son corps vuide des entrailles et rempli d'espices et d'herbes sentans bon, et puis son corps fut mis en coffre plombé, et gardé en la chapelle de l'hostel de St-Pol, jusques au X de novembre en suivant. Et ce pendant furent chantées messes et le service des trespassés solemnellement en ladite chapelle, chascun jour, par les gens d'esglises et collèges de ladite ville de Paris ».
Premierement une lectiere fut faicte a limons, devant et deriere, et lesdits limons furent fourrez et couverts de cuyr ou de drap noir pour moins blesser ceulx qui portoient le corps, car le coffre ou le corps estoit boute avec le plomb et autres choses qui estoient dedans pesoient bien XIIIIc. Ladicte lectiere estoit tellement faite que en passant par les portes de l'hostel de Saint-Pol, de l'esglise de Nostre-Dame et par les rues estroites on la restraignoit, et quant on estoit oultre passe en place large, on la relargissoit. En icelle lectiere fut mis le coffre a tout le corps du roy, et sur ledit coffre on mit une coiste et un coissin et deux draps de lin, un coissin linceulx beaux et deliez ; et par-dessus, en maniere de couverture, ung grant poille de drap d'or sur champ vermeil, borde autour d'ung bort de bleu azur compone de fleurs de liz d'or et de brodure ; et estoit ledit bort large d'environ demi_pie, et ledit poille estoit si large que de chascun coste il tregnoit a terre ou bien pres ; et si estoit ladite lectiere haulte, prez de la haulteur d'ung homme, on ne veoit pas le coffre, car il estoit mussle sous la coiste et ledit poille. Mais sur toutes les choses fut mise l'ymage du roy, la plus propre qu'on la peust faire, à la semblence du Roy, vestu de cote Roial et par-dessus un mantel de mesmes le drap du poille ; et estoit le mantel fourre d'ermines ou de loutres ; les chausses avoit semellees d'un drap de soye azure tisu à fleur de liz ; et ses mains avoit ung gans blans ; et sur sa teste avoit une couronne ; en l'une de ses mains tenoit un ceptre, et en l'aoutre main une verge, comme celle qui fut envoiee du ciel, car au bout avoit en semblance une main qui seigne ou beneist ; et estoient lesdites couronne, ceptre et verge tout d'une matière, en façon d'argent dorée. (…)Maistres d'ostels, eschansons, pannetiers, fruictiers, varlez de chambre, fourriers, varlez de porte et tous les officiers de l'ostel du roy furent vestus de brunete ; les eschansons, pannetiers et varlez de chambre portoient chascun une torche pesant IV livres, aux torches et sur leurs pointrines et espaules avoient escussons aux armes de France ; et estoient bien deux cents portans lesdites torches. Le corps et la lectiere furent portes par les varlez de porte, car c'est leur droict ; et estoient bien cinquant aux limons d eladite lectiere, qui estoient tous las de la porter et bien souvent les convenoit reposer et mectre la lectiere sur deux grands trecteaux propices qu'on portoit apres. Ainsi fut porte le corps a Nostre-Dame, à l'heure de vespresL'ordre des gens fut tel : les ordres mendiens, c'est assavoir Jacobins, Cordeliers, Carmelites et Augustins à belle procession furent les premiers ; les colleges si comme Sainte-Catherine du Val des escolliers, les Mathurins, les Billettes, Sainte-Croix et leurs semblables apres ; les paroisses apres ; les esglises collegiaux si comme Saint-Benoist le bien tourne, Saint-merry le Sepulcre, Saint-Germain-l'Auxerroiz et leurs semblables apres ; les colleges de Nostre-Dame et de la Sainte-Chapelle du Palais apres ; et tous lesdites gens d'esglise, deux à deux, alloient d'un des costez de la rue et les escolliers et suppotz de l'université de Paris alloient de l'autre costé de la Rue. Apres lesdites processions alloient neuf prelaz, que evesques que abbes, revestus en chappes noires et mitres blanches, entre lesquelx estoit le patriarche de Constantinople, lors administrateur de l'evesche de Paris, lequel fist l'office. Le Prevost de Paris aloit entre les prelats et le corps, devant la lectiere, une verge en sa main. Les chambellans du roy, varlez trenchans et escuiers d'escuierie et les maistres d'ostel aloient entre le prevost et la lectiere. Les quatre presidens de parlement, vestus de leurs manteaulx vermeils fourrez de menu vair, tenoient les quatre cornes du poile et les seineurs et les greffiers de parlement et aussi les quatre notaires de ladite court entour la lectiere d'ung couste et d'autre, et tenoient ce que pendoit du poile, car c'est leur droit que ilz qui en parlement representent la personne du roy et qui gouvernent la justice souveraine du royaume soient au plus pres du corps du roy. Les huissiers de parlement, tenans leurs verges, estoient aux quatre cornets de la lectiere, emprez les presidents pour garder que nulles gens ne se boutassent entre eulx ; et le premier huissier avoit son bonnet fourre en la teste, aussi les presidents et les seigneurs et greffiers de parelement avoient vestus leurs chaperons fourrez, et ainsi comme ils les ont en ladicte [cour] dudit parlement.
Le Prevost des marchans et eschevins de la ville de Paris portoient un ciel hault, a huit bastons, tels que on a accoustume de porter sur le corpus domini le jour de la Feste-Dieu aux processions, lequel ciel estoit grant et large et bien hault et si estoit d'un mesme drap du poile. Et quant lesdits prevost et eschevins estoient las de porter ledit ciel, qui estoit bien pesant, on mettoit en leur lieu notables bourgois, qui le portoient jusques a ce qu'ils estoient laz
Le duc de Bedford, regent le royaume, le chancellier de France, les maistres des requestes de l'hostel et autres conseillers et officiers du roy aloient derriere la lectiere, et apres eulx le peuple en grant nombre ; et alant par les rues veissiez gens aux huiz, aux fenestres et sur les estaulx qui plouroient et menoient grant deuil et n'estoit pas sans cause, car grant desolacion fut et ne savoient se de longtemps auroient roy en France. Ainsi fut porte le corps du bon roy a Nostre Dame… "
[Le lendemain…]
" Et environ douze heures on reassembla en ladite esglise Nostre-Dame pour aller a Saint-Denis, et fut porte le corps par les gens et en l'ordre du jour precedent. Et quant on fut hors la porte Saint Denis, qu'on dit la Bastille, les varlez de porte du roy, qui jusques la avoient porte le corps, le laisserent, et les hannouars, porteurs de sel, le porterent, car c'est leur droit qu'ilz doivent porter le corps du roy jusques a la prouchaine croix de Saint-Denis. Mais pour ce que le fardel estoit trop pesant, les religieux de Saint-Denis, qui illec le devoient prendre et porter en leur esglise, donnerent de l'argent ausdits hannouars, lesquels le porterent en l'esglise de Saint-Denis.
Et le landemain qui fut mercredi feste Saint-Martin, la messe de Requiem fut chantee a grant solemnite ; et fist l'office ledit patriarche, l'abbe de Saint-Denis fut le diacre et l'abbe de Saint-Crespin le soubz-diacre. L'abbe de Saint-Magloire et l'abbe de Saint-Germain-des-prez tindrent le cueur avecques quatres des religieux de leans, et tous les autres religieux estoient es haultes chaieres en cueur, vestuz de chappes à fleurs de liz. En la premiere chaiere qui est le lieu de l'abbé, estoit le duc de bedford et les chambellans après lui, et puis une partie des seigneurs de Parlement et les religieux apres ; et de l'autre coste du cueur estoient les evesques de Theroenne et de Chartres et une partie des seigneurs de Parlement, et les religieux apres.
Quant la messe fut chantee, le corps fut porte enterrer, en la chapelle d'empres, le degre devers la bonne main ou furent enterres ses pere et mere. Et fut porte le corps du cueur jusques a la sepulture par les varletz de porte du roy, qui paravent l'avoient porte.
Apres l'enterrement et illec mesme avant que aucun se partist, ung crieur de corps cria a haulte voix : Priez pour l'ame de tres-excellent prince Charles VI, roy de France, etc., ainsi qu'il est accoustume faict. Et tantost apres ung herault cria a haulte voix Vive Henry par la grace de dieu Roy de France et d'Angleterre ; ce fut le filz du bon Roy d'Angleterre [Henri V] hered. et regent de France et madame Catherine fille dudit roy Charles ; bien fut jeune et grant seigneur car encores n'avoit pas ung an accomply et fut Roy de deux tels Royaulmes ; Dieu lui doint bon em.
Ces choses ainsi faites, le disner fut appareille en l'abbaye, a tous venans.
Tandis qu'on faisoit le service, on fist une donnee de six doubles, dont les cinq valoient huit deniers parisis, à tous ceux qui y voudroient venir ; et la recevrent plus de cinq mille personnes. Dieu lui presente a l'ame,... "
(*) commentaire(s)
Entrecoupée de périodes de paix, la Guerre de Cent Ans reprit de plus belle sous les quarante-deux ans du règne de Charles VI. La vacance du pouvoir, provoquée par la folie du roi, cause essentielle de la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, permit aux Anglais de reprendre l’avantage avec la victoire d’Azincourt en 1415. Le traité de Troyes, en 1420, faisait du roi d’Angleterre le régent du royaume de France, lequel royaume devait en outre lui échoir à la mort de Charles VI ! Seul un miracle pouvait sauver la France, il viendra, mais personne ne le savait encore.
 
De crises de démences en rémissions, Charles VI termina son règne muré dans sa folie. Ce serait en jouant en cartes avec sa maîtresse Odilette de Champdivers qu’il trouva la mort inconscient du gouffre au bord duquel il avait amené le royaume. Le 11 novembre, le pauvre « roi fol » fut enterré sans qu’aucun prince de sang de soit présent. Même le duc de Bourgogne était absent. Seul, le duc de Bedford, frère du roi d’Angleterre, conduisit le deuil. Texte d'une chronique d'époque relatant les funérailles de Charles VI.
 
Après son trépas, et en attendant le retour du duc de Bedford alors absent, sa dépouille fut amenée en grande pompe en la chapelle de son hôtel de Saint-Pol où elle resta plus de vingt jours, pendant les quels quotidiennement, les ordres mendiants, chanoines et autres représentants de l’Eglise se succédèrent pour servir les messes. Bourgeois, universitaires lui rendirent hommage.
Parents  
► CHARLES V
► JEANNE DE BOURBON
 
Epouse  
► ISABEAU DE BAVIERE
 
Sur la douzaine d'enfants qu'eut le couple royal, seulement huit atteignirent l'âge adulte, parmi les quels:
► ISABELLE, qui épousa Richard II d'Angleterre puis Charles de Valois
► JEANNE, qui épousa Jean V, duc de Bretagne
Michelle de France ou de Valois, qui épousa Philippe III le Bon, duc de Bourgogne
► Louis de Guyenne
► Jean de Touraine
CATHERINE DE FRANCE OU DE VALOIS, qui épousa Henry V d'Angleterre
Charles de France, futur Charles VII
Dynastie des Valois
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 juin 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.