RETOUR LITTERATURE
SHELLEY Mary (1797 – 1er février 1851)
Cimetière St Peter's Church de Bournemouth, Dorset (Angleterre)
► Romancière anglaise
Fille de la philosophe féministe Mary Wollstonecraft et de l'écrivain politique William Godwin, Mary, nourrie des idées libérales de son père, malgré la qualité parfois contestée du reste de son œuvre, est surtout connue come l’auteur de Frankenstein ou le Prométhée moderne.
Par ce roman philosophique et de terreur devenu un véritable mythe, Mary pointe du doigt la folie sans limite que peut parfois atteindre l’ambition des hommes à se prendre pour Dieu.
Elle rencontra le poète Percy Shelley, admirateur de William Goldwin,  en 1814
Cimetière de St Pancras
© LordHarris
© Sven Klinge
© Sven Klinge
William Godwin (1756-1836)
Reposent également avec Mary Shelley
La mère de Mary Shelley mourut dix jours après la naissance de sa fille.
Importatrice des idéologies des lumières et de la Révolution française en Angleterre et auteur des Lettres écrites en Suède, en Norvège et au Danemark  (1796) et de Défense des droits de la femme  (1792), encore enseigné dans les universités anglaises, est souvent considérée – du moins en Angleterre – comme la fondatrice du féminisme.
Belle, farouche, indépendante, loin du rôle que le mode de vie et l’étiquette de la société britannique voulait lui assigner, avant même de connaître William Godwin elle avait déjà voyagé à travers toute l’Europe et connu un amour passionné avec Gilbert Imlay, un américain rencontré en France durant la Révolution et dont elle eut un enfant illégitime.
Mary Wollstonecraft (1759 - 10 septembre 1797)
L’histoire tourna mal. Après plusieurs tentatives de suicide, Mary entra de nouveau dans les cercles politiques et littéraires et s’y laissa séduire par William Godwin. Bien que ce dernier soit connu pour sa plaidoirie en faveur de l’abolition du mariage, ils se marièrent le 29 mai 1797. Leur mariage fut heureux mais tragiquement court. Mary Wollstonecraft Godwin fut inhumée au cimetière de St Pancras puis tranférée dans celui de St Peter de Bournemouth en 1851
Ancienne tombe à St Pancras © Androom
Cimetière St Peter © LordHarris
Sir Percy Florence Shelley (1819 – 1889)
Seul enfant survivant de Mary et de Percy Shelley, il naquit à Florence d’où son second prénom. N’ayant pas hérité du talent littéraire de ses parents, il se lança dans une carrière politique sur les bancs des conservateurs où, souvent regardé comme le « fils du poète », il ne se distingua pas.
Il avait épousé Jane St. John une grande admiratrice de ses parents. Elle fut inhumée dans le même caveau.
© Sven Klinge
Fils d’un pasteur dissident, il devint lui même un pasteur non-conformiste, puis pasteur déçu, écrivain, philosophe, journaliste, considéré comme un des ancêtres de la mouvance anarchiste. Ses deux ouvrages les plus célèbres, Enquête sur la justice politique et son influence sur la vertu et le bonheur en général (1793) et Les Choses telles qu’elles sont, ou Les Aventures de Caleb Williams (1794) laissèrent une empreinte majeure dans l’histoire de la pensée politique.
 
Veuf, il se remaria alors avec Mary-Jane Clairmont en 1801 et le clan présenta dès lors un bien étrange modèle de famille recomposée incluant William Godwin, Mary-Jane Clairmont, Fanny Imlay (première fille de Mary Wollstonecraft), Mary Wollstonecraft Godwin (future Mary Shelley), Claire et Charles Clairmont (Enfants de Mary-Jane Clairmont, incertitudes sur le(s) père(s) ).
Ces relations familiales complexes avec, entre autre, une mère « biologique » absente et un père pour lequel son amour qu’elle qualifia de « romantique et excessif » détourné par une belle-mère méprisante, furent déterminantes dans la construction identitaire de Mary.
© Asa Norling
© Diane Humphries
9 avril 2013
Parmi les sources (pour les parents) : http://surfinmururoha.wordpress.com/2011/12/02/frankeinstein-a-st-pancras/
(*) commentaire(s)
Mariés en 1816, le couple loua une maison au bord du lac Léman où les rejoignirent Lord Byron et l’écrivain John William Polidori à qui on attribue la paternité du vampirisme. Dans leurs conversations, ils évoquaient les expériences du poète et philosophe naturaliste Erasmus Darwin (grand-père de Charles Darwin) dont on prétendait qu'il avait ranimé de la matière morte, le galvanisme (contraction d'un muscle stimulé par un courant électrique), et de la possibilité de ramener à la vie un cadavre ou une partie du corps.
S’enfonçant dans cette étrange atmosphère gothique, les amis s’amusèrent à lire des histoires de fantômes allemandes, le Gespensterbuch (Fantasmagoriana), ce qui donna à Byron l'idée de proposer à chacun d'écrire sa propre histoire fantastique. Mary, imprégnée de ces lectures et d’une bonne dose d’opium, conçut alors l'idée de Frankenstein. C’était son premier roman qu’elle publia en 1818.
 
Entre les conséquences du passé dissolu de son mari et son exil, la mort de trois enfants, les souffrances de l’avaient pas épargnée. En 1822, la disparition dramatique de son époux  s’inscrivait parmi ses douloureuses épreuves.
Ne renonçant pas pour autant à une carrière d’auteur, elle décida de vivre de sa plume. Mary rentra vivre en Angleterre avec son fils, Percy Florence.
 
Ecrivaine et éditrice, elle consacra une grande partie de son énergie à défendre l’œuvre de Percy Shelley et à l’éducation de Percy Florence dont elle resta très proche.
Mais alors qu’elle avait enfin atteint son but d’indépendante financière, la maladie fit son apparition. Elle décéda douze ans après les premiers symptômes de ce qui semble être une tumeur cérébrale.
 
Bien que prise au sérieux en tant qu’écrivain de son vivant, après sa mort on se souvint surtout d’elle comme l’épouse de Percy Shelley et comme l’auteur de Frankenstein.
Depuis le regard sur son œuvre a changé. Elle est dorénavant considérée comme une figure romantique majeure, importante tant pour son œuvre littéraire que pour sa voix politique de femme et de libérale.
 
Mary Shelley aurait émis sa volonté d'être inhumée au cimetière St-Peter de Bournemouth près du domicile de son fils, et que les restes de ses parents soit transférés auprès d’elle. Vrai ou faux, en 1851,  Percy Florence et sa femme firent transférer les deux dépouilles. Il est vrai que le vieux cimetière de St Pancras était alors en piteux état.
 
Mary avait conservé le coeur de son mari qui n'avait pas brulé lors de sa crématisation.  Retrouvé dans ses effets personnels, il fut inhumé dans la sépulture familiale lors des funérailles de son fils en 1889.
 
Le pasteur de la communauté refusa que le nom de Frankenstein soit gravé sur la pierre tombale. En 1977, les autorités religieuses confirmèrent cette décision.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.