RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI III
Fils de François de Guise, La cicatrice qu’il portait au visage, gagnée lors d’une bataille, lui valut la gloire d’entrer dans nos mémoires comme le Balafré.
 
Vainqueur des Protestants à Jarnac et l’un des fomenteurs et exterminateur de la Saint-Barthélemy, Henri de Guise, appartenant à plusieurs dynasties régnantes, aurait pu être le plus puissant soutien du trône si son ambition, celle de sa famille et des autres Ligueurs ne l’avait pas égaré sur la voie de la rébellion.
Chef du parti ultra-catholique, sous prétexte de religion, Henri de Guise visait le trône et avait effectivement les moyens d’abattre Henri III que les circonstances avaient placé sous sa tutelle et celle des bourgeois. Le roi, réduit à la mendicité dans tous les sens du terme et voyant sa couronne plus que chanceler, dut choisir : l’abdication ou le coup d’état pour rappeler qui était le souverain.
Ce fut le coup d’état. Pour se faire, il n’y avait qu’une solution, une seule évidence : la mort du duc. Le Balafré, ayant eut vent de la menace, tenta la médiation. Se faisant, il commit la fatale erreur de négliger
« la psychologie » de celui qu’il avait la prétention et l’illusion de manipuler.
 
Le 23 décembre 1588, Guise,  persuadé « qu’il n’osera » , en parlant d'Henri III, et bravant les avertissements qu’on lui avait faits, se rendit à l’invitation du roi au château de Blois. Après l’avoir salué avec respect, les  Quarante-cinq de la garde royale l’assaillirent et le percèrent de coups.
Viennent ensuite les deux célèbres phrases historiques qu’aurait prononcées Henri III, mais très probablement apocryphes :
Le roi, écartant la tenture derrière laquelle il s'était caché, se serait écrié à la vue du corps de son rival : "Mon Dieu, qu'il est grand ! Il parait encore plus grand mort que vivant !".
Puis se rendant chez sa mère, il lui aurait annoncé joyeusement : «Je n'ai plus de compagnon, le roi de Paris est mort.» ou « Me voici roi de France, Madame, j’ai tué le roi de Paris ». Et Catherine de Médicis de rester  muette d’épouvante.  La conscience en paix, Henri III alla entendre une messe d'action de grâces.
Il avait cru tuer un chef de clan nobiliaire. En fait, il avait abattu la tête d'un puissant parti qui réagit par un soulèvement général, le contraignant à se réconcilier avec le fils de sa victime.
En revanche, et sans le savoir, il avait débarrassé son successeur, Henri IV, d’un dangereux rival à la couronne.
Assassinat du duc de Guise (gravure du temps, anonyme)
Merci à Stéphane Thomas pour la photo
Merci à Stéphane Thomas pour la photo
Merci à Stéphane Thomas pour la photo
Merci à Stéphane Thomas pour la photo
Merci à Stéphane Thomas pour la photo
Bas-reliefs du mausolée de Catherine de Clèves  © Philippe 28
Bas-reliefs du mausolée d'Henri de Guise  © Philippe 28
LOUIS DE LORRAINE (1555 – 24 décembre 1588)
Troisième fils de François de Lorraine, nommé archevêque-duc de Reims âgé d’à peine dix-neuf ans et abbé de Saint-Denis la même année (1574) puis créé cardinal en 1578, il prit une part active aux guerres menées par la Sainte-Ligue aux côtés de son frère Henri.
Arrêté, il fut tué au château de Blois au lendemain de l’assassinat du Balafré.
Sa dépouille semble avoir subi le même sort.  Si un cénotaphe fut érigé en sa mémoire, sa trace semble bien difficile à trouver.
(*) commentaire(s)
HENRI DE LORRAINE, DUC DE GUISE, dit LE BALAFRÉ (1549 – 23 décembre 1588)
Cendres dispersées dans la Loire à Blois (Loir-et-Cher)
11 décembre 2013
En fouillant le cadavre, on découvrit le brouillon d’une demande financière au roi d’Espagne: "Pour entretenir la guerre civile en France, il faut 700 000 livres tous les mois." Par-delà la mort, ce texte justifiait l’acte du roi.
 
Dans l’instant, il fallait se débarrasser très vite de ce cadavre encombrant sans qu’il puisse bénéficier d’une tombe sur laquelle ses partisans viendraient le vénérer comme un martyr. Il est admis qu’il fut brûlé dans de la chaux vive ou  dans une des cheminées du château (après avoir été embroché?)  avant que ses cendres ne soient dispersées dans la Loire.
 
Le lendemain, Louis de Lorraine,  frère du Balafré, succombait sous les  coups des mêmes assassins.
 
Catherine de Clèves (1548 – 1633), duchesse d’Eu, veuve du Balafré, se drapa dans un deuil théâtral. En 1612, commença la construction d’une chapelle, adjointe au collège des Jésuites d’Eu (Seine-Maritime), qu’elle avait commandée pour recevoir sa sépulture et ériger un tombeau à la mémoire de son mari. Les travaux se terminèrent en 1624.  Œuvre de Michel Anguier, les deux monuments se font face.  Catherine fut inhumée sous l'autel Sainte-Catherine.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.