RETOUR LITTÉRATURE
ALAIN-FOURNIER, Henri Alban Fournier, dit (1886 – 22 septembre 1914)
Cimetière militaire de Saint-Rémy-sur-Calonne (Meuse)
► Ecrivain français
©  Henri Manuel
La fosse commune d’Alain-Fournier et de ses compagnons
© Hervé Paitier, Inrap
Sur le site même, un monument en pierre représentant une flamme du souvenir, œuvre d’Henri-Patrick Stein, fut érigé en 1993. Sur le socle, un volume du Grand Meaulnes et le képi d'Alain-Fournier portant le numéro de son unité (288e).
Le 10 novembre 1992, lors d’une cérémonie officielle, Alain-Fournier et ses compagnons étaient inhumés dans la nécropole militaire de Saint-Rémy-la-Calonne où reposent deux-cent-trois soldats dont seulement quatre-vingt-six sont identifiés.
Le nom d'Alain-Fournier appartient à la liste des écrivains combattants morts pour la France se honorés au Panthéon.
Cimetière militaire de Saint-Rémy-la-Calonne
Merci à Gabriel Nahmani
Tombe d'Alain-Fournier
Merci à Gabriel Nahmani
Merci à Gabriel Nahmani pour cette photo et la suivante
Merci à Gabriel Nahmani pour la photo.  
Bouleversé par la jeune femme, Fournier l’avait suivie à distance jusque chez elle sans la connaître. Il ne cessa de revenir sur place pour tenter de la revoir. Enfin, le matin du 10 juin, il l’aperçut derrière la vitre de son appartement. Surprise de le retrouver là, elle lui sourit chaleureusement. Le lendemain matin, alors qu’il guettait sa sortie, en bas de chez elle, elle apparut un livre de prière à la main. Il s’enhardit et lui glissa : «Vous êtes belle», juste avant qu’elle ne grimpe dans un tramway, direction l’église de Saint-Germain-des-Prés.
A la fin de la messe, elle accepta de lui parler. Assis près d’elle dans un tramway, tout en laissant s’écouler leur «grande, belle, étrange et mystérieuse conversation», Fournier notait fiévreusement tous les détails de cette rencontre. Au moment de se quitter, ils échangèrent leurs noms et Yvonne lui annonça qu’elle était fiancée et lui demanda de ne plus la suivre. Cependant, elle se retourna. Après un long regard échangé, et malgré l’espoir de la revoir, l’écrivain ne la rencontra de nouveau que plusieurs années plus tard, mère de deux enfants. En 1906, elle avait épousé Amédée Brochet, médecin de marine, qu’elle suivit dans plusieurs ports militaires. Ils échangèrent encore quelques lettres mais se revirent plus.
Elle décéda à Levallois-Perret.
27 novembre 2014
QUIÉVRECOURT Yvonne de (1885 – 1964)
Cimetière du Père-Lachaise, 41ème division (Paris)
Toute la courte vie de ce descendant d’instituteurs et de paysans ramena à ses premières années dans la campagne berrichonne, à une enfance un peu triste, mais visitée par le merveilleux, par des rêves de paradis perdu, au secret de la vie intérieure, qu’il fit tout pour ressusciter, faisant de tous les petits évènements de son existence une suite de signes, une liturgie qui ne trouva son épanouissement que dans la création littéraire.
C’est en 1903, au lycée Lakanal, qu’il rencontra Jacques Rivière, homme de lettres en devenir et son futur beau-frère, avec lequel il entretint une profonde amitié et une Correspondance d’autant plus féconde que les deux adolescents avaient des tempéraments très différents. Alain-Fournier n’avait pas le goût des idées, l’intelligence critique, la frénésie livresque de son ami. Néanmoins, tous deux se trouvèrent acquis au symbolisme même si Fournier préférait assouvir son goût du mystère chez d’autres auteurs que Rivière et qui influèrent ses poèmes réunis plus tard dans Miracles.
 
Une autre rencontre devait le marquer à vie : le 1er juin 1905, à l’occasion d’une exposition, il croisa une belle jeune fille, Yvonne de Quiévrecourt au chemin déjà tracé, avec laquelle il n’eut qu’une brève conversation insignifiante, n’ayant de ses nouvelles que de loin, et qu’il ne revit qu’une fois plusieurs années plus tard.
Bouleversé, Yvonne devint soudain la figure vivante de son rêve à laquelle il ne cessa de songer, et qui devait lui inspirer Yvonne de Galais dans son unique chef-d’œuvre, Le Grand Meaulnes (1913), l’une des œuvres les plus délicates de cette génération qui avait respiré les effluves du symbolisme. Dans ce mariage de réalisme et de féerie, il chercha moins à bâtir une intrigue et des personnages qu’à créer un état d’âme.
 
Après son échec à l'oral de l'Ecole Normale (1907), il effectua son service militaire durant deux ans puis, engagé comme chroniqueur littéraire à Paris-Journal, il commença à publier quelques poèmes, essais, ou contes, qui connurent quelque succès.
 
Secrétaire de Claude Casimir-Perier, fils de l'ancien président Jean-Casimir Périer, il devint l’amant de sa femme, Pauline Benda, célèbre au théâtre sous le nom de Madame Simone, avec laquelle il eut une liaison passionnée.
 
Mais la Première Guerre mondiale éclata. Mobilisé le 2 août 1914, affecté à la 23e compagnie, il participa à plusieurs combats meurtriers autour de Verdun. Le 22 septembre, la 23e compagnie, qu’il commandait, reçut l'ordre d'effectuer une reconnaissance offensive sur les Hauts de Meuse, en direction de Dommartin-la-Montagne, à vingt-cinq kilomètres au sud-est de Verdun. Les témoignages sur les faits précis de sa disparition étant divergents, je me contenterai de dire que les hommes furent décimés par la mitraille ennemie à la lisière du bois de Saint-Remy. Alain-Fournier fut porté « disparu » au combat avant d’être déclaré officiellement « mort pour la France » en 1920.
 
Le lieu exact de sa sépulture demeura inconnu pendant plus de trois quarts de siècle.  Dès 1977, Michel Algrain enquêta sur la localisation probable des derniers moments de l’écrivain. Son corps et ceux de ses vingt compagnons d'arme, furent  découverts par Jean Louis, le 2 mai 1991, dans les bois près de Saint-Remy-la-Calonne où les Allemands les avaient inhumés dans une fosse commune sur le lieu du combat. Après des fouilles archéologiques méthodiques et un examen approfondi des squelettes en laboratoire, deux d’entre eux ne purent être identifiés.
 
Fauché en pleine jeunesse et en plein succès, Le Grand Meaulnes pouvait entrer dans la légende.
Sources principales : Dictionnaire encyclopédique de la littérature française -Ed. Robert Laffont
(*) commentaire(s)
Merci à Michel Schreiber pour cette photo
Merci à Michel Schreiber pour cette photo
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 décembre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.