RETOUR MUSIQUE
Compositeur français
 
A écouter : Le Duo des fleurs extrait de Lakmé
Souvent considéré comme le premier compositeur à écrire de la musique de grande qualité pour le ballet, son travail symphonique innovant en la matière inspira des compositeurs mieux reconnus, et son influence transparaît dans l’œuvre d’autres écrivant pour la danse, notamment Tchaïkovski.
 
Après avoir étudié au Conservatoire de Paris auprès d’Adolphe Adam, compositeur d’opéras-comiques et de ballets, il fut  recruté au Théâtre-Lyrique comme pianiste accompagnateur (1853), puis occupa le poste de deuxième chef de chœur à l’Opéra de Paris à partir de 1864.
1866 marqua le tournant de sa carrière. Sa très remarquée collaboration avec Léon Minkus dans l’écriture du ballet à succès La Source, lui valut des commandes pour un ballet de plus grande ampleur : Coppélia, ou la Fille aux yeux d’émail (1870), d’après le conte L’Homme au sable, d’E.T.A. Hoffmann, qui connut un réel triomphe.
On lui doit aussi des œuvres telles des opérettes, des pastiches et des farces pour lesquelles il s’associa à Jacques Offenbach et à d’autres compositeurs d’opéras-comiques. Nommé professeur de composition au Conservatoire (1881) il devint membre de l’Institut trois ans plus tard.
 
Parallèlement, il s’attachait à affiner son écriture lyrique. Le 14 avril 1883, à l’Opéra Comique, il présentait son chef-d’œuvre, Lakmé, d’après une nouvelle de Pierre Loti (livret d'Edmond Gondinet et Philippe Gille) , dont certaines scènes orientales sont illustrées par une musique à l’exotisme très innovant, sans oublier les célèbres Air des clochettes, morceau de bravoure pour les sopranos coloratures, et le Duo des fleurs.
 
Il disait : « Pour ma part, je suis reconnaissant à Wagner des émotions très vives qu’il m’a fait ressentir, des enthousiasmes qu’il a soulevés en moi. Mais si, comme auditeur, j’ai voué au maître allemand une profonde admiration, je me refuse, comme producteur, à l’imiter. »
C’est ainsi qu’il composa une musique légère, gracieuse et élégante.
A sa mort, il laissait un catalogue d’une soixante d’œuvres dont Kassya, opéra inachevé qui fut par la suite orchestré par Jules Massenet.
 
Sa mort soudaine attrista sincèrement ses proches comme le monde de la musique. Elles furent : « [...] ce qu'elles devaient être, profondément recueillies et attendrissantes […] cette mort subite qui venait de frapper, non seulement un grand musicien français dans le plein épanouissement de son talent, mais encore l'homme charmant que tous avaient connu, l'ami excellent que beaucoup avaient à pleurer. Jamais on ne vit de visages plus attristés, ni de larmes plus sincères. Et c'était un véritable amoncellement de fleurs, venues de tous les coins de la France, comme si on eût voulu cacher sous les couronnes et les palmes vertes tout ce deuil et toute cette douleur qui pesaient lourdement et malgré tout, sur ceux qui menaient le cher Delibes vers sa dernière demeure ».
Pendant le service funèbre, Charles Widor tenait les grandes orgues. L'orchestre de l'Opéra-Comique était là aussi pour interpréter quelques pages des œuvres de Delibes, celles qui pouvaient se mieux prêter à la triste cérémonie.
 
Très entouré, Léo Delibes fut inhumé au cimetière de Montmartre.  Sa tombe est ornée d’un  médaillon de Chaplain (1839-1909).
Il avait épousé  Léontine Estelle Denain, la fille de l’actrice, Mlle Denain. Toutes deux reposent dans le même cimetière mais dans une autre division.
© MCP
© MCP
© MCP
►DENAIN Elisabeth, dite Mademoiselle DENAIN (1823-1892)
Cimetière de Montmartre, 17ème division (Paris)
Jolie, timide, toute en grâce pleine de naïveté et de naturel, elle débuta à la Comédie française en 1840. D’abord inexpérimentée, elle progressa jusqu’à devenir indispensable. Nommée sociétaire, si certains lui reprochaient parfois un manque d’un « on ne sait quoi », elle fut régulièrement décrite comme parfaite dans beaucoup de ses interprétations.
Retirée de la profession dès 1856, la relative brièveté de sa carrière (seize ans), et peut-être les limites de son talent n’en firent pas l’actrice du siècle.  
© MCP
© MCP
Sources principales :
-Obsèques de Léo Delibes: Le Ménestrel - Journal de la musique du 25 Janvier 1891.
-Mlle Denain : Dictionnaire des comédiens français, ceux d'hier : biographie, bibliographie,... Tome I par Henry Lyonnet (1912)
(*) commentaire(s)
DELIBES Léo (1836 – 16 janvier 1891)
Cimetière de Montmartre, 9ème division (Paris)
9 décembre 2016
Connue pour son élégance, elle conserva aussi l’image d’une femme passant ses loisirs à faire le bien, secourant les malheureux et encourageant les arts.
Elle fut inhumée dans la chapelle familiale des Denain où vint la rejoindre sa fille, Ernestine Estelle († 1919) , veuve de Léo Delibes.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.