RETOUR VARIÉTÉS
BÉCAUD Gilbert (1927 – 18 décembre 2001)
Cimetière du Père-Lachaise, 45ème division (Paris)
► Chanteur, compositeur et pianiste français.
Toulonnais de naissance, l’intérêt précoce du jeune François Silly pour la musique et le piano, dont il jouait à merveille, le mena au conservatoire de Nice.
Installé à Paris à la fin de la guerre, il décrocha quelques contrats dans les bars ou les cabarets en tant que pianiste et commença à composer quelques musiques de films sous le nom de François Bécaud, patronyme du compagnon de sa mère.
Pianiste et accompagnateur de Marie Bizet, petit à petit son talent fut reconnu et, grâce aux relations de la chanteuse, les rencontres prometteuses d’un bel avenir se dessinèrent : Pierre Delanoë ou Jacques Pills, chanteur à la mode dont il devint l’accompagnateur et avec lequel il entreprit des tournées triomphales jusqu’aux Etats-Unis où il fit la connaissance d’Edith Piaf. Séduite par leur chanson « Je t’ai dans la peau », et Pills qu’elle épousa, Bécaud devint son régisseur.
 
En 1952, il opta définitivement pour Gilbert Bécaud comme nom de scène et, à la même époque, adopta sa fameuse cravate porte-bonheur à pois et sa main sur l’oreille pour mieux canaliser le son.
© MCP
© MCP
Sources principales :
-http://musique.rfi.fr/artiste-chanson-gilbert-becaud
-Wikipédia
(*) commentaire(s)
26 janvier 2017
Désormais, par son talent de compositeur, ses auteurs d’envergure et son expérience de la scène, tout alla très vite. Avec son sens du swing et son énergie électrique, lors de son passage à l’Olympia en 1955, l’hystérie qu’il déclencha fut telle qu’une partie de la salle fut saccagée. L’évènement, largement relayé par la presse, lui conféra son surnom de « Monsieur 100.000 volts », marqua vraiment les grands débuts de sa carrière et son attachement au mythique Olympia dont il reste l'emblème avec un record de plus de trente passages.
Sa fougue, sa jeunesse, sa voix chaleureuse et son tempérament méditerranéen furent autant d'atouts pour établir une complicité avec le public qui ne se démentit jamais. Commença, alors le marathon des galas.
 
Les années 60, et l’époque « yéyé » avec l’arrivée du rock'n'roll dans le paysage musical français qui mit au placard plus d’un chanteur de la précédente génération, ne le déstabilisa pas. Il écrivit pour ces jeunes, et lui-même enchaîna des succès devenus des grands classiques du répertoire : Et maintenant (1961) –reprise plus de cent fois par des interprètes américains (Presley, Sinatra, James Brown, Dylan, Nina Simone, etc.) et qui, sous le titre « What now my love », fit le tour du monde -, Dimanche à Orly (1963), Nathalie (1964), L'Orange (1964), Quand il est mort le poète (1965), L'important c'est la rose (1967), …, lui valurent des records de vente de disques.
 
Artiste majeur de la chanson française, sa popularité traversa la décennie 70 avec le même enthousiasme. Il signa de nouveaux tubes comme La Solitude ça n’existe pas.
Démarrées en trombe avec Désirée, les années 1980 se poursuivirent au rythme fou de tournées internationales - notamment aux Etats-Unis où il créa, dans la foulée, une comédie musicale « Madame Roza » qui triompha à Broadway-, et encore des récitals et l’Olympia…
 
Sa puissance scénique ne perdait rien de son incroyable énergie. Et pourtant. A partir de 1991, la mort de sa mère et celle d’Yves Montand accentuèrent son découragement dû, en partie, au succès qui s’émoussait et avec lequel il ne renouait pas. Et puis, grand fumeur, le cancer du poumon s’était invité dans sa vie effrénée, maladie qu’il évoquait dans la chanson Faut faire avec, extraite de son dernier album éponyme (1999).
 
Le jour de ses obsèques, alors que le corbillard passait sur le Boulevard des Capucines pour se rendre à l'église de la Madeleine, le célèbre fronton de l'Olympia affichait en lettres de feu Salut Gilbert Bécaud.
 
Puis, il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Et le rideau tomba sur son souvenir davantage que sur sa tombe toujours bien entretenue et fleurie. Car, malgré son immense popularité, sa mémoire s’effaça rapidement, au point que, face à cette amnésie estimée injuste par certains, il fallut  attendre quinze ans pour qu’il revienne, un peu, sur le devant de la scène télévisuelle en 2016.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 mars 2017
NOUVEAUX ARTICLES
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.