RETOUR THÉÂTRE 
11 octobre 2017
► Illusionniste français
ROBERT-HOUDIN Jean-Eugène (1805 – 13 juin 1871)
Cimetière de Blois-ville à Blois (Loir-et-Cher)
Alors, qu’adolescent, il avait embrassé le métier d’horloger de son père, M. Robert, il se découvrit une passion pour la mécanique de précision. Esprit inventif, travailleur infatigable, il ne tarda pas à se trouver trop à l’étroit dans la sphère de l’horlogerie et rêvait de créer des sujets mécaniques inédits, capables d’étonner ses contemporains.
Sans intention bien arrêtée, il commença à confectionner des automates. Puis lui vint  l’idée de génie qui allait le rendre célébrissime : associer sa remarquable dextérité en mécanique à l’art de l’escamotage qu’il avait bien l’intention de révolutionner en inventant un illusionnisme  élégant.
Sans se presser, il mit au point automates, pièces mécaniques et systèmes divers d’illusion d’optique pour servir son projet. Après avoir diverti son entourage avec ses tours, une fois prêt, le 3 juillet 1845, il ouvrit au Palais-Royal le théâtre des Soirées Fantastiques. Exit les décors macabres, les robes de magiciens, les bonnets pointus, les farces à gros sel et les simples boîtes à double fond de ses devanciers. Dans un décor Louis XV, aménagé de trappes et d'une machinerie spécifique, vêtu d’un habit noir, avec un art consommé de la mise en scène, il se lança dans l’exercice de ce qui allait devenir la magie moderne. Divination et la lévitation spectaculaire dite « suspension éthéréenne», avec la complicité de son jeune fils, Emile, lui valurent un succès foudroyant.
Suspension éthéréenne
Exercice de divination
En huit jours sa réputation était faite et le public parisien ne cessa d’accourir en foule applaudir les tours imaginés ou perfectionnés par le nouveau sorcier comme  : Le Pâtissier italien, qui à l’appel de son maître, venait sur le seuil de sa porte, saluait et prenait commande ; la Pendule aérienne capable, sans aucun mécanisme apparent, de compter, sonner, marquer l’heure ou s’arrêter, au gré du désir des spectateurs ; l’Oranger merveilleux, le Génie des Roses, le Coffre de Cristal, le Fusillé vivant, etc., etc.
© MCP
© MCP
© MCP
© MCP
Sources principales :
-http://www.maisondelamagie.fr/1099-robert-houdin-magicien.htm
-http://www.artefake.com/MELIES-ET-LE-THEATRE-ROBERT-HOUDIN.html
-http://www.artefake.com/Jean-Eugene-ROBERT-HOUDIN.html
-Site Généanet
(*) commentaire(s)
Louis-Philippe l’invita chez lui pour une représentation exceptionnelle. Réclamé partout, expatrié à Londres durant la révolution de 1848, il se produisit devant la reine Victoria, fit une tournée triomphale en Belgique et rouvrit son théâtre parisien en mai 1849.
 
Mais le plus puissant des sorciers fatiguait et aspirait au repos ou à travailler plus utilement pour la science. Au début de 1853, il céda la direction du théâtre à l’illusionniste Hamilton (Pierre Chocat, dit) qu’il avait formé.
Sa réputation était telle qu’en 1856 on le tira de sa semi-retraite pour faire une tournée dans la colonie algérienne afin de démontrer aux Algériens que les marabouts, qui les incitaient à la révolte, ne possédaient aucun pouvoir inspiré de Dieu et qu'ils n’étaient que des usurpateurs.
 
Célèbre, fortune faite, il se retira à Saint-Gervais-la-Forêt, près de Blois, dans une maison extraordinaire  où tout fonctionnait mécaniquement. Il employa ses dernières années à écrire pour les futurs prestidigitateurs des mémoires et des traités pratiques de prestidigitation dont  Comment on devient sorcier qui reste un  chef-d’œuvre du genre par la clarté de ses explications.
En1830, il avait épousé en premières noces Cécile Églantine Houdin (1811-1843) dont il accola le patronyme au sien. En hommage au maître incontesté de la magie, un non moins illustre illusionniste choisit par la suite  ce nom pour la scène : Ehrich Weisz, dit  Harry Houdini (1874-1924).
 
Jean-Eugène Robert-Houdin fut inhumé au cimetière de Blois, sa ville natale, où sa tombe, star du lieu,  n'abrite aucune machinerie incroyable. De son vivant, le médaillon de Jean-Pierre Dantan (1800-1869) qui orne la sépulture familiale, était placé sur la cheminée de sa salle à manger. Avec lui, reposent sa seconde épouse, Marguerite Braconnier (1815-1901) et  plusieurs membres de sa famille issus de cette union, dont :
son fils, Georges Robert-Houdin  (1851-1925), artiste peintre
sa fille, Rosalie Robert-Houdin (1852-1926), sculptrice animalière,
son petit-fils, Paul Robert-Houdin (1894-1978), architecte et créateur réputé de spectacles de Son et Lumière qu'il donna aux châteaux de Chambord, dont il fut conservateur, et de Blois, à Lourdes et Albi mais aussi à Londres, au Liban, en Italie et en Suisse..
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.