RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
► Maréchal de France
Fils d’un tanneur aisé de Toul, sa ville natale, ses goûts allant vers les arts, il tâta du dessin et fut acteur de troisième ordre, profession qui ne lui rapportant que des sifflets, il opta pour les armes et entra dans la garde nationale à Paris (1789). Favorable à la Révolution, qui allait asseoir sa fortune, volontaire en 1792, intelligent, instruit et capable, il devint rapidement général de brigade puis de division (1794) et connut alors une carrière fulgurante.
© MCP
© MCP
© MCP
Sources principales :
-Dictionnaire des maréchaux de France –Ed. Perrin (2000)
-Histoire et ictionnaire du Consulat et de l’Empire –Ed. Robert Laffont (1995)
-Le Père Lachaise historique, monumental et biographique par M. A. Henry (1852)
-Histoire de France depuis l’année 1825 jusqu’à l’avènement de Louis-Philippe par le comte de Montgaillard –Tome 4 (1839)
(*) commentaire(s)
GOUVION SAINT-CYR Laurent de (1764 –17 mars 1830)
Cimetière du Père-Lachaise, 37ème division (Paris)
11 janvier 2018
Il dirigea la principale attaque au siège de Mayence, prit le commandement de l’armée de Rome en pleine révolte et y ramena la discipline, obligea les Autrichiens à évacuer Novi et les battit devant Coni, et cumula d’autres hauts faits. Général en chef de l’armée du Rhin (1800), il prit Fribourg et concourut à l’éclatante victoire de Hohenlinden.
A la tête de l’armée du Portugal (1801), il fut ensuite envoyé comme ambassadeur à Madrid aux côtés de Lucien Bonaparte. Mais plus militaire que diplomate, il partit en Italie où il resta à la tête l’armée de Naples.
 
Sachant son hostilité à l’Empire, auquel il n’avait pas manifesté son adhésion, Napoléon l’écarta de la liste des maréchaux. Relégué de la fin 1806 à 1808 au commandement du camp de Boulogne, il fut malgré tout fait comte d’Empire (1808) et participa aux campagnes de Prusse et de Pologne. Puis, expédié en Catalogne, ce remarquable tacticien remporta plusieurs victoires dont la prise de Barcelone (1809).
Mis aux arrêts et exilé dans son domaine pour avoir refusé d’exécuter l’ordre irréalisable d’assiéger simultanément plusieurs villes en Espagne, il resta sur la touche jusqu’en 1811 date de sa réintégration au Conseil d’Etat.
La campagne de Russie le vit de nouveau se distinguer à la tête du 6ème corps de la Grande Armée en défaisant notamment Pierre Wittgenstein (1769-1844) à Polotsk où il fut grièvement blessé. En récompense, il reçut enfin son bâton de maréchal (1812) dont sa rudesse et son manque de sociabilité l’avaient privé jusque là. Défenseur de Dresde pendant la retraite de l’armée française, il capitula qu’après l’épuisement de ses munitions. Fait prisonnier, il ne rentra en France qu’après les évènements de 1814.
 
N’ayant guère eu à se louer de l’Empereur, durant les Cents-Jours? il se rallia à Louis XVIII qu’il suivit dans son second exil et qui, à son retour au pouvoir, le nomma plusieurs fois ministre de la Guerre ou de la Marine. A ce titre, c’est lui qui signa l'ordre de livrer Napoléon aux Anglais.
Il accomplit alors d’importantes réformes dans l’organisation de l’armée notamment en proscrivant les avancements automatiques et les promotions de complaisance pour tous les officiers, et laissa son nom à la loi sur le recrutement.
Fait marquis (1817), les ultras, mécontents de ses réformes et qui se méfiaient de ce républicain grave et silencieux, pas courtisan pour un sou, et rallié à la monarchie par hostilité à l’Empire, réussirent à l’écarter des affaires.
Contraint à démissionner, il se retira dans son domaine de Reverseaux (Eure-et-Loir) pour se consacrer à l'agriculture et à la rédaction de ses mémoires.
 
Mort à Hyères (Var), ses restes mortels furent transférés dans sa propriété de Villiers (de nos jours dans Paris), près de Neuilly-sur-Seine. Le 26 mars, après les cérémonies et les prises de parole éloquentes de Mortier, du marquis de Jaucourt et du général Lamarque, il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise.
Sa tombe, due au dessin de l’architecte Louis Visconti (1791-1853), est ornée d’une statue en marbre blanc signée David d'Angers (1833) qui représente le défunt debout une main posée sur un plan de bataille.
Son nom est inscrit sur l’arc de triomphe de Paris.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 12 juillet 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.