RETOUR BEAUX-ARTS
► Peintre, graveur et sculpteur français
Avant de devenir l’un des plus célèbres sculpteurs de son temps, Aristide se voua d’abord à réaliser son rêve : être peintre. Quittant sa province, après plusieurs échecs il fut enfin admis à l’Ecole des beaux-arts de Paris (1885) dans la section Peinture et Sculpture où il suivit notamment les cours de Cabanel.
Mais son œuvre, s’inscrivant dans le mouvement des nabis, ne rencontrait pas le succès escompté. Souvent malade à cause de la misère dans laquelle il vivait, dégoûté de  l’enseignement des beaux-arts, très impressionné par l’art de Paul Gauguin et de Maurice Denis, il commença à s’intéresser aux arts décoratifs, et surtout à la tapisserie dont il créa un atelier à Banyuls (1895), sa ville natale.
Il frisait déjà la quarantaine quand il abandonna définitivement les pinceaux au profit des ciseaux du sculpteur à partir de 1900. Bien lui en prit car cet art allait lui ouvrir les portes de la reconnaissance. Inventant un véritable répertoire de formes, qui préfigurait son œuvre à venir, ses premières sculptures en bois, puis ses modelages en terre crue ou en argile, Vénus ou baigneuses debout ou accroupies, rencontrèrent un vif succès lors de l’exposition à la galerie Vollard à Paris (1902). Il avait voulu étonner et séduire, il y réussit : la perfection des formes de sa Léda impressionna Auguste Rodin et Octave Mirbeau qui l’acheta.
Léda -Paris-Musée Maillol
Sur les conseils de ces deux artiste, et de son fidèle ami Maurice Denis, il rencontra une des plus belles chances de sa vie en la personne du comte Harry Kessler, riche collectionneur d’art, qui devint son plus grand admirateur et son mécène.
 
Au Salon d’Automne de 1905, le succès que reçut son œuvre monumentale en plâtre, Méditerranée, hommage à Rodin, fut un tournant majeur pour sa notoriété.
Méditerranée -Paris-Musée d’Orsay © A.K.
En 1910, lors du même Salon d’Automne, un nouveau plâtre, Pomone, signa son triomphe dans la presse artistique internationale.
Pomone ( bronze) -Paris-Jardin des Tuileries © Varmin
Monument à Cézanne (entre 1912 et 1925)
Paris-Musée d'Orsay © musée d'Orsay /RMN
L’air (1938) -Paris-Jardin des Tuileries © Son of Groucho
Monument aux morts de Banyuls © Profburp
Après avoir assuré des commandes prestigieuses, il était au sommet de sa gloire quand il décida pourtant de fuir la folie des hommes. Il retourna à ses sources, Banyuls. Il revint à la peinture et s’attaqua à sa dernière œuvre, Harmonie. Le 15 septembre 1944, alors que le Dr Nicolau le conduisait rendre visite à Raoul Dufy à Vernet-Les-Bains, ils furent victimes d’un accident de voiture dû à une route mouillée et aux pneus lisses de la Simca 5 qu'on leur avait prêtée. Blessé à la mâchoire, Aristide Maillol mourut chez lui d’urémie douze jours plus tard, cinq semaines après la Libération du département.
 
Néanmoins, la famille chassée de la ville par l'occupant comme beaucoup d'autres habitants, pas plus d’une dizaine de personnes suivit son corbillard jusqu’au caveau familial au cimetière de la Rectorie de Banyuls. Aristide souhaitait reposer à la Métairie, sa demeure, où sa tombe l'attendait déjà. En 1961, à l'occasion du 100ème anniversaire de sa naissance, il y fut transféré et inhumé.  Une version en bronze de Méditerranée, une de ses sculptures préférées qui lui avait valu son premier immense succès, orna de suite  sa tombe. La modeste propriété où il repose n’est pas qu’un mausolée puisqu’y existe aussi un musée dédié à l’artiste, bien évidemment.
 
Il avait imaginé et inventé une beauté qui n’existe pas dans la nature. Synthèse de multiples points de vue du corps réunis dans une vision cohérente, harmonieuse et poétique, ses nus aux rondeurs pleines et rassurantes simplifiées jusqu’à l’épure furent une véritable révolution artistique qui anticipait l'abstraction.
Tombe d'Aristide Maillol à la Métairie http://www.lindependant.fr/2016/08/16/
http://lescarnetsdudiletante.over-blog.com/2015/02/balade-au-pays-de-maillol.html
http://www.lindependant.fr/2017/06/26/
Sources principales :
Tous mes remerciements à la famille Maillol qui, avec beaucoup de gentillesse, m'a permis d'éclaircir des points nébuleux concernant la sépulture.
 
-http://www.museemaillol.com/fr/aristide-maillol-sa-vie-son-oeuvre
-http://www.lindependant.fr/2016/08/16/la-metairie-a-banyuls-musee-et-derniere-demeure-de-maillol-dessins-l-expo-de-l-ete-l-expo-de-l-annee-a-ceret,2243609.php
-http://next.liberation.fr/culture/2000/06/15/maillol-le-vrai-du-faux_329972
(*) commentaire(s)
10 avril 2018
MAILLOL Aristide (1861 – 27 septembre 1944)
Sa propriété de la Métairie à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 26 avril 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.