RETOUR EXPLORATEURS, ....
2 décembre 2019
CHOMEDEY DE MAISONNEUVE Paul de (1612 – 9 septembre 1676)
Eglise des Pères de la Doctrine chrétienne (Paris) (disparue)
Issu de la noblesse champenoise, il entama très tôt une carrière militaire classique. La lecture des Relations des jésuites, recueil des correspondances entre les missionnaires jésuites envoyés en Nouvelle-France, et leurs supérieurs religieux de Paris, lui ouvrit l’esprit vers un autre monde et le fit basculer vers une destinée inattendue.
 
Jérôme Le Royer de La Dauversière (1597-1659) était cofondateur de la Société Notre-Dame de Montréal, dont l'objectif consistait à fonder une ville fortifiée en Nouvelle-France dans le but de l’évangéliser.
A ce titre, il cherchait un jeune chef, possédant toutes les qualités requises, pour conduire cette œuvre à la fois colonisatrice et missionnaire. Maisonneuve, recrue idéale, se vit confier la direction de cette fondation d’outre-mer financée par la Société Notre-Dame.
 
Le 9 mai 1641, deux vaisseaux quittaient le port de La Rochelle : celui de Maisonneuve avec vingt-cinq hommes et un prêtre séculier ;  dans l’autre, se trouvaient Jeanne Mance, l’infirmière et l’économe de l’aventure, le père Jacques de La Place, et douze hommes. A cause d’une  traversée difficile, il atteignit Tadoussac, au bord du fleuve Saint-Laurent, en septembre, soit environ un mois après Jeanne Mance.
Il lui fallait dorénavant atteindre l’île de Montréal, but de l’expédition, pour en prendre possession. Malgré les risques encourus dûs aux Amérindiens, et l’hostilité des Québécois envers ce projet, il tint bon face à ses contradicteurs. Le 17 mai 1742, Ville-Marie, premier nom français donné à Montréal, était officiellement fondée.
 
Mais à partir de 1643, les Iroquois ne cessèrent de harceler la jeune colonie. Pendant un quart de siècle celle-ci affronta une vie de combats épuisants, incessants.   Bien qu’homme sage, d’une rare prudence, soldat résolu et habile organisateur, les attaques iroquoises, menaçant d’extinction la colonie, obligèrent Maisonneuve  à retourner en France pour recruter des volontaires et assurer la survie de Montréal.
Avec le temps, la colonie devint suffisamment populeuse pour résister aux Iroquois, mais il fallut néanmoins l’intervention de plusieurs compagnies françaises (1665) pour assurer son salut. La même année, après vingt-quatre ans à la tête de Montréal, Maisonneuve était prié de retourner en France pour un congé indéfini.
 
Il s'installa à Paris où il vécut fort discrètement dans un logis contigu à la maison mère des Pères de la doctrine chrétienne, dite maison de Saint-Charles.  Conformément à ses volontés testamentaires, Paul de Chomedey de Maisonneuve fut inhumé dans l’église, dédiée à saint Charles Borromée (1538-1584), de cette congrégation supprimée en 1792.
Les bâtiments et l’église, dont l’emplacement se situait du 69 au 79 de l’actuelle rue du Cardinal-Lemoine (anc. rue des Fossés Saint-Victor),  furent vendus en 1796. J'ignore ce qu'il advint alors de sa tombe et de ses cendres.
L’ancienne cour, au n° 75, est de nos jours occupée par le jardin de l’hôtel des Grandes écoles.
Plan Turgot par Bretez (1739)
© MCP
© MCP
Au n° 73, une plaque rappelle la mort de Maisonneuve dans cette communauté.
© Google Earth
Dans une rue perpendiculaire, la rue Rollin,  sur le mur de l’école élémentaire, on peut voir une plaque rappelant l’emplacement de l’église de la congrégation où reposa le fondateur de Montréal.
© Jebulon
Eglise et monastère des Pères de la Doctrine chrétienne à Paris. Collection du Musée national des beaux-arts du Québec
© Google Earth
MANCE Jeanne (1606-1673)
Crypte des hospitalières de Saint-Joseph à Montréal (Canada)
 
Native de Langres, élevée dans un milieu dévot, elle fut choisie comme gestionnaire et infirmière de la future colonie qu’elle co-fonda avec Maisonneuve. Elle fonda également le premier hôpital ou Hôtel-Dieu. Relevant toujours de l'état laïque, mais secondée par les Sœurs Hospitalières à partir de 1659, elle continua à en assurer la direction jusqu'à la fin de sa vie.
 
Par testament, elle légua son cœur aux Montréalais et confia son corps  aux Hospitalières. Inhumée dans la chapelle des Hospitalières, ses restes furent transférés en 1861 dans la crypte du nouvel établissement situé plus au nord. Avec elle, reposent plus de 500 autres dépouilles de sœurs provenant de l'ancien Hôtel-Dieu ou de l'actuel.
 
Introduite en 1959, sa cause de béatification a été reconnue par le pape François qui a autorisé, en 2014, à promulguer le décret reconnaissant  l’héroïcité des vertus de Jeanne Mance permettant qu'elle devienne vénérable, première des trois étapes vers une éventuelle canonisation.
© Radio-Canada / Anne-Louise Despatie
© Radio-Canada / Anne-Louise Despatie
Sources principales :
-http://www.biographi.ca/fr/bio/chomedey_de_maisonneuve_paul_de_1E.html
-http://rd.uqam.ca/Luth/4.1.Residence.html
-https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1055946/adieux-hotel-dieu-crypte-religieuses-hospitalieres-saint-joseph
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.